SEVRAN dept 93

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SEVRAN dept 93

Message par LARA BAÏKAL le Sam 15 Juil - 19:44

Sevran, Aulnay sous Bois, cela a toujours été très mouvementé mais ces policiers sont en mis en danger par ces chances ! Dans cette commune cela fait des décennies !
Sevran: "roué de coups" un policier fait usage de son arme

  • Par Le Figaro.fr avec AFP

  • Mis à jour le 15/07/2017 à 16:38
     
  • Publié le 15/07/2017 à 15:33





Un policier "roué de coups" lors d'une intervention dans la nuit de vendredi à samedi à Sevran (Seine-Saint-Denis) a fait usage de son arme pour se dégager et a blessé un homme au bas-ventre.
Ce policier motocycliste faisait partie d'une compagnie de sécurisation et d'intervention (CSI) qui avait été appelée en renfort par des policiers intervenant sur des feux de poubelles et pris à partie vers 00H30 par une "quarantaine d'individus", selon une source policière.


A leur arrivée, les renforts ont à leur tour reçus des jets de projectiles, a détaillé une source policière. L'un des policiers motocyclistes "s'est retrouvé seul" à un moment. Déséquilibré, il a chuté au sol et a été "roué de coups". Le policier a alors sorti son arme et a tiré pour se dégager, blessant l'homme. Ce dernier a été hospitalisé et son pronostic vital n'est pas engagé, a indiqué l'une des sources.


L'Inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie, a indiqué le parquet de Bobigny.
Selon le secrétaire national adjoint du syndicat policier Alliance, Loïc Travers, "les policiers sont devenus de la chair à canon". Le syndicat condamne une "tentative d'assassinat" à coup de "barres de fer, de parpaings".
Alliance a en outre dénoncé des festivités du 14 Juillet "une nouvelle fois émaillées d'incidents graves, visant les forces de l'ordre et les policiers en particulier".


Le syndicat a dans ce contexte réaffirmé son "opposition totale aux coupes budgétaires annoncées" par le gouvernement la semaine dernière, à hauteur de 526 millions d'euros, dans le cadre d'une diète imposée à l'ensemble des ministères. "Plus que jamais les forces de l'ordre ont besoin de moyens renforcés pour assurer un quotidien de plus en plus dangereux !", a-t-il estimé


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/07/15/97001-20170715FILWWW00085-sevran-un-policier-menace-blesse-un-homme.php

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty

Jefferson. 
avatar
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 19267
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: SEVRAN dept 93

Message par pannecouk le Sam 15 Juil - 19:48

ben pauvre policier il est pas dans la merde!!!!!!
sous régime macroniste  

_________________
quand j'entends le mot culture je sors ma binette Very Happy
avatar
pannecouk

Messages : 2192
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 66
Localisation : hauts de france

Revenir en haut Aller en bas

Re: SEVRAN dept 93

Message par LARA BAÏKAL le Sam 15 Juil - 19:59

Les conditions dans lesquelles travaillent nos policiers sont inadmissibles, on sait très bien où se trouve les chances qui font des actions de guérillas ni plus ni moins.


Cela fait des décennies que cela dure et il est grand temps que cela s'arrête, bientôt cela va être à la population de protéger sa police;


Que Macron et son Ministre de l'intérieur se bougent pour envoyer le signal que c'est terminé de menacer nos policiers !

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty

Jefferson. 
avatar
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 19267
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: SEVRAN dept 93

Message par Invité le Sam 15 Juil - 20:06

Le mieux serait qu´ils fassent tous la grève pendant quelques jours et que les gens de démerdent avec les poubelles et voitures brulées.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SEVRAN dept 93

Message par cessybo le Sam 15 Juil - 21:15

elaine a écrit:Le mieux serait qu´ils fassent tous la grève pendant quelques jours et que les gens de démerdent avec les poubelles et voitures brulées.




Si le droit de grève est pleinement reconnu dans la Constitution depuis 1946, toutes les professions ne sont pas logées à la même enseigne. Pour certains, l'exercice de ce droit est restreint par la loi, pour d'autres il est tout simplement interdit de «débrayer».


Pour les policiers, c'est une loi en date du 29 septembre 1948 qui le précise. «Toute cessation concertée du service peut être sanctionnée». En dehors de leur activité, les gardiens de la paix peuvent toutefois manifester et faire valoir leur liberté d'expression, dans certaines limites comme le respect du secret professionnel et le devoir de réserve des fonctionnaires. À savoir: faire preuve de réserve et de mesure dans l'expression écrite et orale de ses opinions personnelles.

Il en va de même pour les Compagnies républicaines de sécurité (CRS) qui sont exclues du droit de grève. La loi du 27 décembre 1947 est explicite: «toute cessation, concertée ou non, du service est assimilée à un abandon de poste et punie comme tel». Toutefois, à défaut de droit de grève, les CRS trouvent d'autres moyens d'exprimer leur mécontentement. En 2011, 131 policiers, soit 70 % de ses effectifs d'une compagnie, s'étaient fait porter pâle pour protester contre le projet de fermeture d'une unité à Sainte-Foy-les-Lyon. Ces derniers ont récidivé quatre plus avec les compagnies de Toulouse et de Nancy pour signifier leur «ras-le-bol» face aux cadences imposées par le renforcement du plan Vigipirate.

Les gendarmes sont des militaires. Ils n'ont pas le droit de faire grève ni même de manifester. C'est pourquoi, il y a quelques années ce sont les épouses des gendarmes qui sont descendues dans la rue pour faire connaitre leurs revendications.
avatar
cessybo

Messages : 3417
Date d'inscription : 02/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: SEVRAN dept 93

Message par Invité le Sam 15 Juil - 21:25

et... elles ont obtenu ce qu´elles voulaient les femmes des gendarmes ???
Je pense que s´ils se mettaient tous d´accord, mais alors tous sans exception, il serait impossible de les licencier tous et de trouver des remplacants sur le champs

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SEVRAN dept 93

Message par cessybo le Sam 15 Juil - 21:28

elaine a écrit:et... elles ont obtenu ce qu´elles voulaient les femmes des gendarmes ???
Je pense que s´ils se mettaient tous d´accord, mais alors tous sans exception, il serait impossible de les licencier tous et de trouver des remplacants sur le champs


Oui ! Peut-être pas totalement, mais la situation a été débloquée.
avatar
cessybo

Messages : 3417
Date d'inscription : 02/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: SEVRAN dept 93

Message par quoikicause le Sam 15 Juil - 22:48

cessybo a écrit:



Si le droit de grève est pleinement reconnu dans la Constitution depuis 1946, toutes les professions ne sont pas logées à la même enseigne. Pour certains, l'exercice de ce droit est restreint par la loi, pour d'autres il est tout simplement interdit de «débrayer».


Et pourquoi des enseignants ou autres para-fonctionnaires, genre cheminots ont-ils le droit de se mettre en grève, enfin droit de retrait, du fait que l'un d'eux a été agressé ? Les policiers et gendarmes, c'est tous les jours qu'ils pourraient faire valoir leur droit au retrait, vu que l'un ou plusieurs des leurs a été sauvagement été agressé par la racaille ! Ah oui, c'est vrai, il y a des "fonctionnaires" qui méritent plus de respect que d'autres !

Les gendarmes sont des militaires. Ils n'ont pas le droit de faire grève ni même de manifester. C'est pourquoi, il y a quelques années ce sont les épouses des gendarmes qui sont descendues dans la rue pour faire connaitre leurs revendications.

Les gendarmes ne sont plus militaires que sur le papier. Ils dépendent du ministère de l'intérieur, leurs véhicules ne sont plus ciglés bleu-blanc-rouge avec la flamme. Ils sont payés par l'intérieur, mais pour tromper le citoyen, l'Etat comptabilise les effectifs dans celui des Armées. Cela fait croire qu'il y a beaucoup plus de "militaires" ! Les gendarmes ont un statut de "cul entre deux chaises". Hier par exemple, les chiens de la gendarmerie étaient pour la majorité hébergés dans des chenils de l'Armée. Maintenant ce n'est plus le cas, car l'Armée, compte tenu que le budget de fonctionnement de la gendarmerie n'est plus intégré dans celui de la Défense, mais dans celui de l'intérieur, a décidé que c'était à l'intérieur d'apporter le soutien à la gendarmerie. Si quelqu'un doute de mes propos, qu'il aille se renseigner auprès de gens compétents, après, le cas échéant, le contradicteur pourra me traiter de menteur.

quoikicause

Messages : 1035
Date d'inscription : 18/03/2017
Localisation : est de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: SEVRAN dept 93

Message par Francelibre le Dim 16 Juil - 12:28

A partir du moment où un gendarme utilise son arme ,et que la juridiction civile enquête ,il n'est plus un militaire......
avatar
Francelibre

Messages : 8936
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Policiers et gendarmes

Message par cessybo le Dim 16 Juil - 21:55

Francelibre a écrit:A partir du moment où un gendarme utilise son arme ,et que la juridiction civile enquête ,il n'est plus un militaire......


Francelibre, ce n'est pas tout à fait vrai.
C'est justement ce qui différencie un gendarme d'un policier :

Les policiers sont habilités à faire feu uniquement en cas de légitime défense, c'est-à-dire en cas d'attaque injustifiée, quand l'acte de défense est nécessaire et quand la riposte intervient au moment de l'agression et pas après. Arrêter quelqu'un qui s'enfuit en lui tirant dessus est ainsi interdit. Il existe des possibilités exceptionnelles, mais uniquement quand une mission spécifique leur a été confiée, comme une mission de protection.

Pour les gendarmes en revanche, le cadre est beaucoup plus large. Rappelons que ce sont des militaires. Ils peuvent, par exemple, ouvrir le feu sur un véhicule ou une personne qui refuse d'obtempérer s'ils en ont besoin. Ils peuvent également tirer quand ils font l'objet de violences ou de menaces de la part d'une personne armée.
avatar
cessybo

Messages : 3417
Date d'inscription : 02/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: SEVRAN dept 93

Message par cessybo le Dim 16 Juil - 22:34



Quoikicause écrit :


Les gendarmes ne sont plus militaires que sur le papier. Ils dépendent du ministère de l'intérieur, leurs véhicules ne sont plus ciglés bleu-blanc-rouge avec la flamme. Ils sont payés par l'intérieur, mais pour tromper le citoyen, l'Etat comptabilise les effectifs dans celui des Armées. Cela fait croire qu'il y a beaucoup plus de "militaires" ! Les gendarmes ont un statut de "cul entre deux chaises". Hier par exemple, les chiens de la gendarmerie étaient pour la majorité hébergés dans des chenils de l'Armée. Maintenant ce n'est plus le cas, car l'Armée, compte tenu que le budget de fonctionnement de la gendarmerie n'est plus intégré dans celui de la Défense, mais dans celui de l'intérieur, a décidé que c'était à l'intérieur d'apporter le soutien à la gendarmerie. Si quelqu'un doute de mes propos, qu'il aille se renseigner auprès de gens compétents, après, le cas échéant, le contradicteur pourra me traiter de menteur.


Je ne vais pas te traiter de menteur, mais te signaler qu' il existe encore aujourd'hui beaucoup, vraiment beaucoup de différences entre un gendarme et un policier.
Voir déjà, ci-dessus, pour le droit d'utiliser son arme.
Quelques autres exemples :

- Le policier, statut civil donc 35h/semaine, les heures sup. sont gagnées en RTT (congé)
- le gendarme, statut MILITAIRE donc on ne compte pas les heures !

- Le policier se loge lui-même et paie son logement (loyer). Il peut bénéficier d'une aide pour le loyer (3%)
- Le gendarme est logé en caserne et GRATUITEMENT. Il ne paie que les charges (eau, electricité...)

- Le policier travaille plutôt dans la ville
- Le gendarme plutôt dans la campagne

- Le policier (Gardien de la paix) touche 1647€/mois
- Le gendarme (Sous-officier) touche 1560€/mois

- Le policier a moins de vacances qu'un gendarme
- Le gendarme a 60 jours de vacances dont 15 qui peuvent être remplacés par du travail (rémunéré)

- Le policier est beaucoup moins respecté que le gendarme (voire pas du tout)
- Le gendarme, de son statut militaire, est respecté (et encore, ça change...) par la population française

- Le policier a une vie de famille plus facile que le gendarme
- Le gendarme a une vie de famille difficile

Il y a des exceptions pour les horaires, par exemple pour les CRS, qui eux travaillent beaucoup plus que les gardiens de la paix normaux. Les unités d'intervention font aussi parties de ces exceptions (GIGN, GIPN, RAID...)


Réunies sous le patronage du ministère de l'Intérieur, la Police et la Gendarmerie nationales n'ont pas fusionné pour autant.


Puisque nous sommes retraités, parlons des RETRAITES



Police



Qu’ils relèvent de la fonction publique d’Etat (police nationale) ou de la fonction publique territoriale (police municipale), les policiers ont le droit à une pension de retraite calculée selon les mêmes règles que les autres fonctionnaires. Mais dès lors qu’ils occupent un emploi classé en catégorie active, ils peuvent partir en retraite plus tôt que les autres fonctionnaires dits "sédentaires", pour qui l'âge légal de départ est fixé à 62 ans.



Les agents de la police nationale ont ainsi la possibilité de partir en retraite dès 52 ans, sous réserve qu’ils aient accompli 27 ans de services actifs. A défaut, ils sont en principe obligés de cesser leur fonction à 57 ans (59 ans pour les commissaires et les commissaires principaux et 60 ans pour les commissaires divisionnaires), sauf à demander à être maintenu en activité au-delà de la limite d’âge.



Pour les agents de la police municipale, l’âge minimum d’ouverture des droits est fixé à 57 ans et la limite d’âge à 62 ans, sans obligation d’avoir accompli une durée de services minimum en catégorie active.



Gendarmerie



Contrairement aux policiers, les gendarmes ne sont pas obligés d’avoir atteint un âge minimum pour pouvoir faire liquider leur pension. Ils doivent seulement justifier d’une durée de services effectifs minimum. La durée exigée dépend de leur grade : 27 ans pour les officiers et 17 ans pour les militaires du rang et les sous-officiers. A défaut de remplir ces conditions, ils peuvent liquider leur pension militaire à compter de 52 ans.



Leur pension est calculée de la même manière que celle des policiers. Notamment leur durée d’assurance est appréciée dans les mêmes conditions que pour les policiers en catégorie active – on retient la durée d’assurance applicable à ceux qui atteignent 60 ans l’année où ils font liquider leur retraite - et les gendarmes qui ont accompli au moins 17 ans de services bénéficient de la bonification du cinquième du temps de services. Peuvent s’y ajouter des bonifications spécifiques aux militaires : bonifications pour campagne, services à la mer et outre-mer, bonifications pour services aériens et sous-marins.



De plus, les militaires bénéficient d’un régime particulier en matière de cumul emploi/retraite pour faciliter la reprise d’une seconde carrière. Le cumul entre leur pension de retraite et les revenus procurés par leur nouvelle activité est autorisé sans limitation pour les non officiers titulaires de pensions rémunérant moins de 25 ans de services effectifs, ainsi que pour l’ensemble des pensions militaires quand l’assuré atteint la limite d’âge ou la limite de durée de services qui lui était applicable en activité. Par ailleurs, à la différence des autres retraités pour lesquels les cotisations versées un fois leur retraite liquidée ne génèrent plus aucun droit, les militaires qui reprennent une activité professionnelle, quelle qu’elle soit, continuent à se constituer des droits à retraite auprès des régimes de base et complémentaire dans lesquels ils vont cotiser au titre de leur nouvelle activité.
avatar
cessybo

Messages : 3417
Date d'inscription : 02/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: SEVRAN dept 93

Message par quoikicause le Dim 16 Juil - 23:20

cessybo a écrit:

Je ne vais pas te traiter de menteur, mais te signaler qu' il existe encore aujourd'hui beaucoup, vraiment beaucoup de différences entre un gendarme et un policier.
Mais vous me traitez de menteur là !

Voir déjà, ci-dessus, pour le droit d'utiliser son arme.
Quelques autres exemples :

- Le policier, statut civil donc 35h/semaine, les heures sup. sont gagnées en RTT (congé)
- le gendarme, statut MILITAIRE donc on ne compte pas les heures !
Là dessus d'accord, mais ce n'est qu'un statut qui n'est plus d'actualité. C'est ce que je tentais de vous faire comprendre. Les gendarmes sont rattachés à l'intérieur, mais pour éviter qu'ils ne revendiquent les mêmes avantages sur les policiers, on dit qu'ils sont toujours militaires !
- Le policier se loge lui-même et paie son logement (loyer). Il peut bénéficier d'une aide pour le loyer (3%)
- Le gendarme est logé en caserne et GRATUITEMENT. Il ne paie que les charges (eau, electricité...)
Là vous feriez mieux de vous renseigner plus sérieusement. Le gendarme paie son électricité car c'est lui qui signe son abonnement auprès d'EDF. Pour l'eau, il paie la part assainissement, donc paie la part la plus importante de la consommation d'eau. Et le gendarme est logé en caserne car il a des obligations de présence, d'astreintes et donc de disponibilités même après les heures de travail normal.
- Le policier travaille plutôt dans la ville
- Le gendarme plutôt dans la campagne
Oui, en partie exact, sauf que les gendarmes sont aussi là en ville et la justice ne manque pas de leur adresser des enquêtes qui relèvent normalement de la police.
- Le policier (Gardien de la paix) touche 1647€/mois
- Le gendarme (Sous-officier) touche 1560€/mois
Injustice flagrante, vu que le policier ne fait que 35 heures par semaine.
- Le policier a moins de vacances qu'un gendarme
Oui, enfin vous ne comptez pas les RTT et autres !
- Le gendarme a 60 jours de vacances dont 15 qui peuvent être remplacés par du travail (rémunéré)
Vous êtes où là ? le gendarme à 45 jours de permissions par an. Vous les prenez où vos 60. Et votre histoire de 15 qui peuvent être remplacé par du travail rémunéré, là c'est carrément de la désinformation totale.

- Le policier est beaucoup moins respecté que le gendarme (voire pas du tout)
- Le gendarme, de son statut militaire, est respecté (et encore, ça change...) par la population française

- Le policier a une vie de famille plus facile que le gendarme
- Le gendarme a une vie de famille difficile

Il y a des exceptions pour les horaires, par exemple pour les CRS, qui eux travaillent beaucoup plus que les gardiens de la paix normaux. Les unités d'intervention font aussi parties de ces exceptions (GIGN, GIPN, RAID...)


Réunies sous le patronage du ministère de l'Intérieur, la Police et la Gendarmerie nationales n'ont pas fusionné pour autant.


Puisque nous sommes retraités, parlons des RETRAITES



Police



Qu’ils relèvent de la fonction publique d’Etat (police nationale) ou de la fonction publique territoriale (police municipale), les policiers ont le droit à une pension de retraite calculée selon les mêmes règles que les autres fonctionnaires. Mais dès lors qu’ils occupent un emploi classé en catégorie active, ils peuvent partir en retraite plus tôt que les autres fonctionnaires dits "sédentaires", pour qui l'âge légal de départ est fixé à 62 ans.



Les agents de la police nationale ont ainsi la possibilité de partir en retraite dès 52 ans, sous réserve qu’ils aient accompli 27 ans de services actifs. A défaut, ils sont en principe obligés de cesser leur fonction à 57 ans (59 ans pour les commissaires et les commissaires principaux et 60 ans pour les commissaires divisionnaires), sauf à demander à être maintenu en activité au-delà de la limite d’âge.



Pour les agents de la police municipale, l’âge minimum d’ouverture des droits est fixé à 57 ans et la limite d’âge à 62 ans, sans obligation d’avoir accompli une durée de services minimum en catégorie active.



Gendarmerie



Contrairement aux policiers, les gendarmes ne sont pas obligés d’avoir atteint un âge minimum pour pouvoir faire liquider leur pension. Ils doivent seulement justifier d’une durée de services effectifs minimum. La durée exigée dépend de leur grade : 27 ans pour les officiers et 17 ans pour les militaires du rang et les sous-officiers. A défaut de remplir ces conditions, ils peuvent liquider leur pension militaire à compter de 52 ans.
Vous connaissez des militaires du rang en gendarmerie qui font 17 ans de service ? Pour votre gouverne, un sous officier peut faire valoir à pension après 17 ans de service et ce quel que soit son âge.




Leur pension est calculée de la même manière que celle des policiers. Notamment leur durée d’assurance est appréciée dans les mêmes conditions que pour les policiers en catégorie active – on retient la durée d’assurance applicable à ceux qui atteignent 60 ans l’année où ils font liquider leur retraite - et les gendarmes qui ont accompli au moins 17 ans de services bénéficient de la bonification du cinquième du temps de services. Peuvent s’y ajouter des bonifications spécifiques aux militaires : bonifications pour campagne, services à la mer et outre-mer, bonifications pour services aériens et sous-marins.



De plus, les militaires bénéficient d’un régime particulier en matière de cumul emploi/retraite pour faciliter la reprise d’une seconde carrière. Le cumul entre leur pension de retraite et les revenus procurés par leur nouvelle activité est autorisé sans limitation pour les non officiers titulaires de pensions rémunérant moins de 25 ans de services effectifs, ainsi que pour l’ensemble des pensions militaires quand l’assuré atteint la limite d’âge ou la limite de durée de services qui lui était applicable en activité. Par ailleurs, à la différence des autres retraités pour lesquels les cotisations versées un fois leur retraite liquidée ne génèrent plus aucun droit, les militaires qui reprennent une activité professionnelle, quelle qu’elle soit, continuent à se constituer des droits à retraite auprès des régimes de base et complémentaire dans lesquels ils vont cotiser au titre de leur nouvelle activité.
Pour la partie soulignée, non, ce n'est pas une activité professionnelle, quelle qu'elle soit, car s'il prend un emploi dans la fonction publique, il est perdant dans l'affaire.

quoikicause

Messages : 1035
Date d'inscription : 18/03/2017
Localisation : est de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: SEVRAN dept 93

Message par mareaction le Lun 17 Juil - 7:40

Mais qu'ils  soient  Gendarmes ou Policiers, ils ont de plus en plus de mérites, et suis entièrement avec eux!

_________________
La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.
Lawrence W. Reed  

avatar
mareaction

Messages : 14415
Date d'inscription : 12/03/2015
Age : 79
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

La gendarmerie

Message par cessybo le Lun 17 Juil - 9:59

Quoikicause,

Je ne t'ai pas traité de menteur, j'ai dit que tu te trompais ! (Nuance !)  mgreen

Ce qui va te faire plaisir, c'est que je me trompais, moi aussi.   2

J'ai cherché le texte officiel  et je l'ai trouvé :

Le voici : -->>  http://circulaires.legifrance.gouv.fr/pdf/2013/12/cir_37703.pdf

Si tu as la patience de le lire, tu verras que rien n'est simple  et que les choses ont changé !
avatar
cessybo

Messages : 3417
Date d'inscription : 02/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: SEVRAN dept 93

Message par Francelibre le Lun 17 Juil - 10:23

Dans les faits .......Gendarmes ou policiers , l'arme de poing ,est dissuasive sans plus
avatar
Francelibre

Messages : 8936
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum