A Mossoul, la mort promise aux jihadistes étrangers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A Mossoul, la mort promise aux jihadistes étrangers

Message par LARA BAÏKAL le Dim 9 Juil - 11:54

C'est très bien ainsi, les djihadistes qui ont quitté leurs pays pour se battre avec cette engeance ne méritent que la mort. Pour la sécurité de leurs pays, leur enlever la vie en même temps que tout espoir de retour sera notre sauvegarde !


A Mossoul, la mort promise aux jihadistes étrangers

Le Vif

07/07/17 à 17:54 - Mise à jour à 17:54

Source: Afp





Leurs cadavres s'entassent peu à peu dans des ruines, loin de leur pays d'origine. Les jihadistes étrangers, dont plusieurs dizaines de francophones, auront été les plus acharnés à défendre le groupe Etat islamique à Mossoul.Imprimer

© Reuters

Bagdad, soutenu par une coalition occidentale emmenée par les Etats-Unis, traquait vendredi les dernières dizaines de combattants de l'EI résistant encore à Mossoul, dernier bastion urbain des jihadistes en Irak.
Les forces irakiennes y affrontent notamment de nombreux étrangers, qui représentent plus des trois quarts des derniers combattants, selon les forces spéciales irakiennes (CTS).
Au fil de la bataille, les cadavres de jihadistes s'amoncellent dans la vieille ville en partie dévastée. "La plupart sont ceux d'étrangers", notait cette semaine le général Sami al-Aridhi, un des commandants des CTS.
Selon plusieurs commandants de la police et de l'armée irakiennes, la plupart des combattants étrangers de l'EI engagés ces derniers mois à Mossoul sont ou étaient originaires de Russie et des anciennes républiques soviétiques, de Tchétchénie et de divers pays arabes.
Viendraient ensuite des musulmans d'Asie (Afghans, Pakistanais, Chinois ouïghours...), des Européens (Français, Allemands, Belges, Britanniques notamment) et des Américains. Des informations qui, comme les chiffres, sont difficiles à confirmer de manière indépendante.
'Mossoul sera leur cimetière' -
Parmi eux figuraient une trentaine de francophones, repérés notamment lors d'interceptions téléphoniques, selon les mêmes sources, qui ne précisent pas combien ont ou avaient la nationalité française. "La plupart sont originaires de pays comme l'Algérie, le Maroc ou la Tunisie", souligne le général Abbas al-Jabouri, un commandant de la force de réaction rapide de la police.
Des civils pâles et affamés qui ont réussi à sortir de la vieille ville ont décrit ces étrangers comme des hommes cruels qui les obligeaient à rester avec eux dans les maisons, dont beaucoup ont été bombardées, ou abattaient les civils qui fuyaient.
Au moment où les forces irakiennes ont lancé l'assaut sur la vieille ville le 18 juin, les étrangers ne représentaient que 20% des quelque 1.200 jihadistes recensés à l'époque, selon des officiers de l'armée.
Mais beaucoup de jihadistes irakiens ont fui en se mêlant au flot des civils quittant la vieille ville. L'armée assure que beaucoup ont été arrêtés, mais des officiers estiment en privé que plusieurs centaines ont pu passer entre les mailles du filet.
Les étrangers, eux, "se feraient arrêter tout de suite" lors des contrôles à la sortie, assure le lieutenant-colonel Haider Hussein, un commandant des CTS, notamment parce qu'ils "parlent mal l'arabe" irakien.

Et comme "ils ne se rendent jamais", comme le souligne un autre commandant des CTS, le général Abdel Ghani al-Assadi, ces étrangers n'ont qu'une option: se battre jusqu'au bout.
Les responsables militaires irakiens ne font pas mystère du sort réservé à ces jihadistes qui ont tué nombre des leurs depuis quatre ans.
"Le vieux Mossoul sera leur cimetière", assène le général Assadi. Un officier irakien résume la situation sous couvert de l'anonymat: "Quand on les voit, on les tue".
L'oeil de Paris -
Frappée depuis 2015 par de nombreux attentats souvent inspirés par l'EI, la France, par l'intermédiaire de ses forces spéciales déployées à Mossoul, suit de près le dossier.
Fin mai, le Wall Street Journal affirmait que la France avait demandé à Bagdad de traquer et éliminer 27 jihadistes français à Mossoul, dont elle avait fourni la liste, pour empêcher ces Français et d'autres francophones, de revenir perpétrer des attentats en Europe.
Paris comme les commandants irakiens ont démenti l'existence d'une telle liste.
Mais de toute façon, souligne le général al-Assadi, "tous les combattants de l'EI qui ne se rendent pas doivent être tués, quelle que soit leur nationalité".
Selon plusieurs officiers irakiens, des prélèvements ADN sont effectués par les services de renseignements occidentaux, français compris, sur les cadavres des jihadistes.
Au début de la bataille, il y a huit mois, les jihadistes privilégiaient embuscades, snipers et voitures piégées. Puis, dans les ruelles étroites de la vieille ville, ils ont envoyé de plus en plus de kamikazes.
Dans les derniers secteurs où ils sont aujourd'hui retranchés, parfois avec leurs familles, "ils attendent dans les maisons, et quand nos forces y entrent, ils ouvrent le feu ou se font exploser", explique le lieutenant-colonel Haider. "C'est la seule stratégie qu'il leur reste".
http://www.levif.be/actualite/international/a-mossoul-la-mort-promise-aux-jihadistes-etrangers/article-normal-690107.html

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty

Jefferson. 
avatar
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 18212
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: A Mossoul, la mort promise aux jihadistes étrangers

Message par LARA BAÏKAL le Dim 9 Juil - 12:00

Sur le même sujet 



Les forces spéciales françaises traquent les jihadistes français à Mossoul



30/05/17 à 15:56 - Mise à jour à 15:55

Source: Afp





La France fait appel aux forces irakiennes pour traquer et éliminer les jihadistes français présents à Mossoul, fief du groupe Etat islamique (EI) en Irak, affirme le Wall Street Journal dans une enquête publiée sur son site.



  • Imprimer



© REUTERS

Les forces spéciales françaises ont fourni au contreterrorisme irakien une liste de 27 noms, accompagnée de photos pour cinq d'entre eux, écrit le wsj.com citant un responsable de la police irakienne.
L'objectif est d'empêcher ces Français ainsi que d'autres francophones, notamment des Belges, de retourner dans leur pays d'origine pour y perpétrer des attentats, poursuit l'article mis en ligne lundi soir.
La liste, établie au début de la bataille pour la reprise de Mossoul en octobre 2016, est mise à jour à chaque disparition de jihadiste, assure le WSJ qui a pu la consulter.
Les forces irakiennes en ont déjà tué un certain nombre sur la base de renseignement et de coordonnées de localisation fournis par les forces françaises, ajoute-t-il.
Une quarantaine de membres des forces spéciales françaises cherchent à localiser ces francophones à l'aide de drones d'observation et d'interception de conversations radio, croit savoir le WSJ.
Ils collectent aussi directement du renseignement dans les quartiers repris à l'EI, fouillant des maisons abandonnées par des jihadistes à la recherche d'indices. En avril, ils ont vérifié l'identité de blessés dans un hôpital de la Vieille ville (ouest de Mossoul) à la recherche de jihadistes français.

Le porte-parole de l'état-major des armées françaises s'est refusé à tout commentaire sur l'existence d'une telle liste.
"La mission des forces spéciales françaises à Mossoul c'est de conseiller et d'appuyer les forces irakiennes dans la reprise de la ville, dans le cadre de la coalition internationale" conduite par les Etats-Unis, a déclaré le colonel Patrik Steiger à l'AFP.
"Ils font aussi un travail de renseignement, qui rentre dans la lutte globale contre Daech (acronyme arabe de l'EI). Ce n'est pas une surprise", a-t-il ajouté.
Il a mis en doute toutefois la possibilité d'opérations ciblées contre des nationalités précises.
"Les forces irakiennes combattent des groupes jihadistes de nationalités diverses. Elles sont sous le feu, au sol. Différencier (quelqu'un) dans tel ou tel groupe, ce n'est tout simplement possible", a-t-il dit.
De son côté, le ministère français des Affaires étrangères a réfuté toute action illégale. "La France est pleinement engagée dans la lutte contre Daech au sein de la coalition et conduit son action dans le respect du droit international", a déclaré un porte parole dans un point de presse électronique.
http://www.levif.be/actualite/international/les-forces-speciales-francaises-traquent-les-jihadistes-francais-a-mossoul/article-normal-669705.html#cxrecs_s

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty

Jefferson. 
avatar
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 18212
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: A Mossoul, la mort promise aux jihadistes étrangers

Message par lili@ne le Dim 9 Juil - 12:38

Quel gâchis ! Mais que ça finisse vite et qu'on passe à autre chose .
avatar
lili@ne

Messages : 3684
Date d'inscription : 22/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: A Mossoul, la mort promise aux jihadistes étrangers

Message par printemps le Dim 9 Juil - 17:08

çà va être très long pour s'en débarrasser des futurs terroristes, quand Daech perd du terrain, il y a des attentats en représaille, attendons nous au pire
avatar
printemps

Messages : 1947
Date d'inscription : 06/04/2017
Age : 77
Localisation : Hyères les palmiers

Revenir en haut Aller en bas

Re: A Mossoul, la mort promise aux jihadistes étrangers

Message par Torofurieu30 le Dim 9 Juil - 19:19

Comme c'est curieux tout de même ! Lorsque c'est Mossoul, on parle de "Civils pris comme boucliers humains par les terroristes". De pauvres civils qui ne sont pas les victimes des salles bombes de la coalition, bien sur, mais qu'ils sont frappés du fait de leur position auprès des méchants djihaddistes...
A Alep ! C'était la salle armée faciste de Bachar al Assad qui tuait les civils. Et maintenant, comme çà devient très gros de dire le contraire on nous raconte que ce sont les forces "démocratiques" syriennes qui délivrent Alep (pour que vous vous mettiez dans la tête, braves gens, que ce sont des troupes opposées à Bachar ! Ben voyons !
avatar
Torofurieu30

Messages : 777
Date d'inscription : 15/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: A Mossoul, la mort promise aux jihadistes étrangers

Message par lili@ne le Dim 9 Juil - 20:43

Bien je ne te le fais pas dire .
avatar
lili@ne

Messages : 3684
Date d'inscription : 22/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

L'État islamique, un serpent aux têtes multiples

Message par cessybo le Dim 9 Juil - 20:53

La prise de Mossoul ne peut être considérée comme une victoire pour la France.

Tous les soldats du groupe État islamique qui n'auront pas été tués se retrouveront bientôt au Mali.
Le problème n'a pas été résolu. Il a simplement été déplacé !

Souvenez-vous de l'hydre de Lerne.
avatar
cessybo

Messages : 2704
Date d'inscription : 02/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: A Mossoul, la mort promise aux jihadistes étrangers

Message par LARA BAÏKAL le Lun 10 Juil - 7:40

C'est une évidence mais tout le territoire d'Irak n'est pas libéré en attendant d'aller plus loin...

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty

Jefferson. 
avatar
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 18212
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: A Mossoul, la mort promise aux jihadistes étrangers

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum