Des responsables déclarent que « manger sain » est un trouble mental

Aller en bas

Des responsables déclarent que « manger sain » est un trouble mental

Message par lili@ne le Lun 18 Mai - 9:18

http://www.espritsciencemetaphysiques.com/des-responsables-declarent-que-manger-sain-est-un-trouble-mental.html
Des responsables déclarent que « manger sain » est un trouble mental
Par Claire C. | 14 mai 2015

Tentant d’enrayer la ruée vers le changement d’alimentation et sa réforme, la psychiatrie a donné le feu vert à une promotion de relations publiques destinée à diffuser la prise de conscience liée à leur nouveau mot à la mode « orthorexia nervosa« , définie comme « l’obsession pathologique d’une nutrition biologiquement pure et saine. » Autrement dit, les experts affirment que notre volonté d’avoir une alimentation nutritive et saine est un trouble mental qu’il faut soigner.

CNN, Fast Company, Popular Science, et autres grandes sources de diffusion ont tous commencé relativement récemment à claironner cet argumentaire :

« Orthorexia nervosa est une étiquette qui désigne ceux qui cherchent à manger sainement. Caractérisés par des troubles du comportement alimentaire causés par le désir d’aliments « propres » ou « sains », les patients diagnostiqués avec ce problème se préoccupent excessivement de la composition de ce qu’ils mangent. »
En bref, si vous vous détournez de la nourriture industrielle de mauvaise qualité, contenant des additifs connus pour causer le cancer et liée à une longue tradition de malhonnêteté fondée sur un mode de fonctionnement du type « les bénéfices passent avant les gens », il se peut que vous souffriez d’une maladie mentale. La cerise sur le gâteau, c’est que si on vous colle l’étiquette pseudo-scientifique d’orthorexia nervosa, on vous prescrira des produits pharmaceutiques, connus comme toxiques, fabriqués par certains des conglomérats de grosses entreprises que vous vouliez justement éviter au départ en mangeant sainement.

Des responsables déclarent que « manger sain » est un trouble mental :

L’orthorexie n’apparaît pas encore dans la dernière édition de la Bible de la psychiatrie, le Diagnostic and Statistical Manual of mental Disorders (DSM) (le manuel des diagnostics et des statistiques des troubles mentaux), mais le mot est néanmoins couramment associé aux autres troubles de l’alimentation. Si l’on prend du recul et regarde ceux qui veulent nous coller cette étiquette sur le dos, on y trouve des motivations pour le moins douteuses.
La psychiatrie en général est comme les deux doigts de la main avec l’industrie pharmaceutique, qui fabrique les médicaments servant à « traiter » chacun de ces « troubles ». Ce sont souvent ces entreprises qui usent en coulisse de leur influence pour inventer de nouvelles catégories liées à la santé mentale, avec leurs produits toxiques comme solution. Cette récente offensive médiatique destinée à rendre populaire l’orthorexie comme trouble mental, dans le but de marginaliser ou de faire dérailler la révolution alimentaire, paraît morte dans l’œuf.

La communauté psychiatrique a même décrété que la créativité est une maladie mentale.

Puisque les gens continuent à s’éloigner des systèmes médical et agroalimentaire en difficulté, comme on évite n’importe quelle relation abusive, les producteurs alimentaires sont prêts à tout faire pour maintenir le contrôle qu’il leur reste. Au cours des 5 dernières années, le marché des aliments bio et non-OGM a explosé, au point que les grandes entreprises qui se refuseraient à suivre la tendance, risquent des problèmes financiers ou la faillite. Qui plus est, les laboratoires pharmaceutiques ressentent la pression, dans la mesure où moins de gens souhaitent leurs remèdes toxiques, aux effets secondaires handicapants.
Certaines personnes [vont] peut-être trop loin, au point de se faire du mal, mais le problème auquel nous sommes confrontés dans le cas d’un système alimentaire toxique, est un danger bien plus important. Pour terminer, soyons conscients de quelques-unes des imbécillités dont nous abreuve l’industrie de la psychiatrie, financée par les laboratoires pharmaceutiques. Quand une alimentation saine ou la créativité deviennent des problèmes mentaux, quelque chose cloche.]

Par JEFFEREY JAXEN

Sources :
Prison Planet http://www.prisonplanet.com/officials-declare-eating-healthy-a-mental-disorder.html
Popular Science : http://www.popsci.com/striving-perfect-diet-making-us-sick
Jon Rappoport : https://jonrappoport.wordpress.com/category/psychiatry-fraud/
avatar
lili@ne

Messages : 3952
Date d'inscription : 22/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Des responsables déclarent que « manger sain » est un trouble mental

Message par Invité le Lun 18 Mai - 11:49

incroyable! on n'est pas au bout de nos surprises dans ce monde de dingue!



merci Lili pour ce sujet

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des responsables déclarent que « manger sain » est un trouble mental

Message par mareaction le Lun 18 Mai - 12:28

Faut le lire pour le croire, et voir que nous vivons dans un monde de dingues!
C'est comme pour le cholestérol, où avant les oeufs étaient interdits (surtout le jaune qui était soit disant une bombe à cholestérol) alors que maintenant, c'est le contraire!

_________________
La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.
Lawrence W. Reed  

avatar
mareaction

Messages : 14840
Date d'inscription : 12/03/2015
Age : 80
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Du faux fromage sur nos pizzas

Message par Invité le Lun 18 Mai - 16:26

Le fromage représente 15 % du produit fini dans une pizza. Pour faire des économies, les industriels de l’agroalimentaire ont conçu un fromage qui, lorsque l’on y regarde de plus près, n’en est pas. Vous pensiez manger de l’emmental, du gruyère ou de la mozzarella sur votre pizza? Il semble bien que ce soit râpé! Focus sur ce substitut de fromage qui existe depuis 2007.

Les utilisateurs de cet ersatz de fromage sont pour la plupart des pizzerias « fast-food », des fabricants de pizzas industrielles surgelées ou non, mais aussi les fabricants de plats préparés à base de fromage (on élargit sacrément la gamme de produits avec ce dernier élément !).

Quelle est la composition de ce fromage?


Le Lygomme contient trois amidons, deux gélifiants, un galactomannane (fibre végétale soluble et acalorique présente dans les graines et sert de réserve de sucre lors de la germination) ainsi que d’un carraghenane (polymère extrait à partir d’algues rouges servant d’agent d’épaississement et de stabilisation dans l’industrie alimentaire). Tout ce petit monde remplace donc les protéines laitières dans la composition des pizzas et plats préparés.
En réalité, ce type de substitut est décliné en deux produits différents puisque le Lygomme fabriqué en 2009 a fait suite à la création en 2007, toujours par la société Cargill, d’une composition du même type intégrant toutefois 15 % de protéines de lait, mais incluant de l’huile de palme et des exhausteurs de gout comme le glutamate de sodium.
Sources : Bio a la uneConsoGlobe


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Des responsables déclarent que « manger sain » est un trouble mental

Message par mareaction le Lun 18 Mai - 18:47

vinca a écrit:
Le fromage représente 15 % du produit fini dans une pizza. Pour faire des économies, les industriels de l’agroalimentaire ont conçu un fromage qui, lorsque l’on y regarde de plus près, n’en est pas. Vous pensiez manger de l’emmental, du gruyère ou de la mozzarella sur votre pizza? Il semble bien que ce soit râpé! Focus sur ce substitut de fromage qui existe depuis 2007.

Les utilisateurs de cet ersatz de fromage sont pour la plupart des pizzerias « fast-food », des fabricants de pizzas industrielles surgelées ou non, mais aussi les fabricants de plats préparés à base de fromage (on élargit sacrément la gamme de produits avec ce dernier élément !).

Quelle est la composition de ce fromage?




Le Lygomme contient trois amidons, deux gélifiants, un galactomannane (fibre végétale soluble et acalorique présente dans les graines et sert de réserve de sucre lors de la germination) ainsi que d’un carraghenane (polymère extrait à partir d’algues rouges servant d’agent d’épaississement et de stabilisation dans l’industrie alimentaire). Tout ce petit monde remplace donc les protéines laitières dans la composition des pizzas et plats préparés.
En réalité, ce type de substitut est décliné en deux produits différents puisque le Lygomme fabriqué en 2009 a fait suite à la création en 2007, toujours par la société Cargill, d’une composition du même type intégrant toutefois 15 % de protéines de lait, mais incluant de l’huile de palme et des exhausteurs de gout comme le glutamate de sodium.
Sources : Bio a la uneConsoGlobe
Vous avez vue l'émission dernièrement? vraiment plus envie de manger ce genre de pizza!

_________________
La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.
Lawrence W. Reed  

avatar
mareaction

Messages : 14840
Date d'inscription : 12/03/2015
Age : 80
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum