Les retraités doivent se défendre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les retraités doivent se défendre

Message par mareaction le Mar 13 Juin - 10:46

La seule arme pour l’instant, c'est le TRANSFERT de ce document
 
Inutile de rajouter le moindre commentaire, il suffit de lire le texte ci-dessous ;
 
 
       Les retraités doivent se défendre et, pour cela, il suffit qu'ils fassent la grève de leurs actions dans le bénévolat, ce gouvernement aura vite compris qu'ils sont indispensables à la nation et qu'ils méritent un peu plus de respect !
"Vent debout les retraités"
La Cour des comptes considère que l'objectif de rattrapage des revenus des retraités par rapport aux actifs est atteint. Elle propose donc dans son dernier rapport une hausse de leur imposition.
Revue des mesures proposées et de leurs gains escomptés.
Dans son dernier rapport sur la sécurité sociale, la Cour des comptes préconise de faire davantage participer les retraités à la solidarité nationale.
D'après la Cour des comptes, les différentes niches fiscales et sociales qui s'appliquent aux retraités représenteraient *un manque à gagner de 12 milliards d'euros pour l'État et la sécurité sociale*.
Or, les revenus des têtes blanches sont désormais légèrement plus élevés que ceux des actifs, et leur patrimoine beaucoup plus. Selon le président de la Cour, Didier Migaud , les retraités sont dans une situation financière plus favorable que les actifs*, *notamment les jeunes*." Et l'objectif de ces avantages, qui était de réduire l'écart avec les actifs, est atteint."
Revue des mesures préconisées par la Cour des comptes :
  - Supprimer progressivement *l'abattement de 10% *alors qu'ils n'ont plus de frais professionnels (gain de *2,7 milliards d'euros*).
  - Supprimer progressivement *l'exonération des majorations de pensions pour les parents de 3 enfants* (gain de *800 millions d'euros*).
> > > > > > > > > > > > > > 
> > > > - Aligner le taux de CSG appliqué aux pensions de retraite sur celui des actifs*.
 Ce qui soumettrait les 7,9 millions (49%) de retraités aujourd'hui assujettis à une CSG de 6,6% à un taux de 7,5% (gain de *1,2 milliard d'euros*).
> > > > > 
> > > > > > > > > > > > > - Les 585.000 particuliers employeurs de 70 ans et plus qui bénéficient d'une *exonération de cotisations patronales*, se la verraient supprimée (gain escompté de *380 millions d'euros*). *C'est vrai qu'un chirurgien, ou ingénieur, ou pilote d'avion en retraite est en situation plus favorable qu'un jeune actif qui bosse à la poste.....Voilà bien une injustice de taille*.
 
*Autre injustice, on a plus de patrimoine à 70 ans qu'à 30 ans.... c'est dingue non ?*
C'est vrai aussi que les honteux retraités qui ont connu l'époque de travailler plus pour gagner plus,( 48h hebdo et 3 puis 4 semaines de congés) et préparé leur retraite en économisant, sont has been en regard des 35h , 5 semaines de congés et RTT.
Mais c'est vrai aussi qu'il faut éviter de parler :
·  Des sénateurs
·  Des députés
·  Des ministres qui ont la retraite, à vie, après 8 mois de ministère
·  Des effectifs pléthoriques de ministres, de sénateurs, de députés et de fonctionnaires de l’administration territoriale de la France : régions, départements, arrondissements, cantons, intercommunalité et communes.... sans parler de l'administration Européenne....
·       Des régimes spéciaux
·       De ceux qui partent à 50 ans et ceux qui partent à 65 ans
·       De ceux qui partent avec 75% du salaire des 6 derniers mois, alors que d'autres partent avec 50 % du salaire moyen des 25 dernières années ......
·       Des députés européens qui ne paient pas un centime de CSG
Et……………...Des présidents de la république en retraite 
> > > > > > > > > > > > > > 
> > > >         
·       Des journaleux chouchoutés par le pouvoir en place.
·       Ceux qui ne paient rien et reçoivent tout.
Et puis, il faut bien payer les RSA, CMU et tous les assistés venus d'ailleurs,*alors tout est bon pour trouver des coupables ....
Au passage ils sont loin d'expliquer les 12 ou 17 milliards du trou de la sécu (même pas foutus de savoir combien). D'une part, il n'y a pas de déficit, d'autre part si l'Etat payait la cotisation de ses fonctionnaires, nous serions "haut la main" en positif !
Bon courage pour l'avenir
Sont-ils devenus fous ? combien de temps les Français vont laisser faire cela ?
Le ridicule absolu.
FAIRE SUIVRE POUR NE PAS SE LAISSER FAIRE...
Du bon sens quand même .............

> > > > > > > > > > > > > > 
> > > > Si vous êtes d'accord avec ceci, transférez !!!..... à vos amis retraités"
 
 

_________________
La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.
Lawrence W. Reed  

avatar
mareaction

Messages : 13598
Date d'inscription : 12/03/2015
Age : 79
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les retraités doivent se défendre

Message par vigillante le Mar 13 Juin - 11:06

On a oublié tous ces conjoints qui aident,soignent,veillent soutiennent leur époux(e) jusqu'à la fin,jour et nuit,jusqu'à y laisser leur santé!
S'ils devaient se faire payer,24h/24,que les comptables qui veulent réduire nos retraites fassent leurs comptes!
avatar
vigillante

Messages : 3172
Date d'inscription : 02/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les retraités doivent se défendre

Message par mareaction le Mar 13 Juin - 11:24

vigillante a écrit:On a oublié tous ces conjoints qui aident,soignent,veillent soutiennent leur époux(e) jusqu'à la fin,jour et nuit,jusqu'à y laisser leur santé!
S'ils devaient se faire payer,24h/24,que les comptables qui veulent réduire nos retraites fassent leurs comptes!
Tout à fait! 
De plus ils oublient que nous n'arrivons plus à abattre autant de tâches que par le passé, et souvent devons nous faire aider pour les faire! et cela a un coût, salaire + charges, même si cela donne droit à des déductions fiscales!

_________________
La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.
Lawrence W. Reed  

avatar
mareaction

Messages : 13598
Date d'inscription : 12/03/2015
Age : 79
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Retraites : Un article du "Journal du Net" (Extraits)

Message par cessybo le Mar 13 Juin - 11:56

Le président Macron souhaite simplifier le système de retraite et mettre un terme au grand nombre de régimes. Cette volonté était présente dans son programme. Son projet pour les retraites prévoyait "un système universel avec des règles communes de calcul des pensions avec un principe d'égalité : pour chaque euro cotisé, le même droit à la pension pour tous". C'est qui a a été improprement résumé par "mettre en place un système de retraite à points"
En réalité, Emmanuel Macron ambitionne de créer un régime de retraite unique dans lequel tous les actifs seraient soumis aux mêmes règles quel que soit leur statut (cadre, agent de maîtrise, fonctionnaire ou encore auto entrepreneur). Le système de retraite conduirait de fait à la fin des régimes spéciaux notamment ceux de la SNCF ou de la RATP pour ne citer que les plus connus.
Dans ce régime unique, les droits seraient comptabilisés en points via un système notionnel comme c'est le cas en Suède mais aussi en Italie ou en Allemagne. Ce système notionnel est l'autre nouveauté que veut introduire Emmanuel Macron. , chaque cotisant dispose dès son entrée dans la vie active d'un compte virtuel sur lequel est versé un capital virtuel qui sera transformé en pension réelle lors du départ à la retraite via un coefficient de conversion. Ce compte serait le même tout au long de la vie active, quel que soit le statut ou le secteur d'activité du salarié. A l'heure actuelle le gouvernement n'a pas encore dévoilé les éléments qui seront pris en compte pour établir le coefficient de conversion

Dans une lettre de cadrage publiée le 6 juin 2017, le gouvernement a donné son calendrier de réformes sur le front de l'emploi, du chômage et des retraites. Le gouvernement souhaite dans un premier temps réformer le code du travail par ordonnances d'ici septembre 2017. Dans la foulée, il prévoit d'ouvrir le chantier de la réforme du chômage, de la formation professionnelle et de l'apprentissage. Enfin, "un troisième temps sera consacré à la rénovation du système de retraites début 2018".
Ce calendrier est conforme aux propos tenus par Emmanuel Macron qui dans une interview accordée à RTL le 5 mai 2017 avait déclaré : "J'engage dès le début du quinquennat une réforme des retraites qui a vocation à donner une loi et un vote début 2018".
Pour le moment, il n'existe pas de précisions sur l'organisation du régime de retraite par points. Seules certitudes : les partenaires sociaux seront consultés, l'âge de départ à la retraite et le niveau des pensions ne seront pas touchés.

Le projet d'Emmanuel Macron souhaite s'inspirer du modèle de retraite à points qui est en vigueur en Suède depuis 1999. C'est ce système de retraite à point qui est nommé "système à compte notionnel".
Dans ce pays scandinave, chaque salarié dispose d'un compte virtuel sur lequel sont versées les cotisations. Si les activités professionnelles permettent de remplir le compte, il en est de même pour les années d'étude, le temps passé à s'occuper de jeunes enfants ou encore le temps passé au service militaire. Dans ces trois cas, le barème est toutefois moins favorable. Soulignons que chaque année, les Suédois reçoivent une estimation du montant de leur retraite potentielle.
Une fois l'âge de la retraite atteint, le capital virtuel devient une retraite virtuelle grâce à un coefficient de conversion. Celui-ci est calculé à partir de deux facteurs : l'âge de départ à la retraite et l'espérance de vie moyenne de chaque génération lors de son départ à la retraite. Le montant de l'annuité est calculé en divisant le capital virtuel par le coefficient. Les pensions sont donc proportionnelles au travail fourni par le salarié. Le passage à la retraite à points n'a pas fait diminuer le montant moyen des pensions.
avatar
cessybo

Messages : 2801
Date d'inscription : 02/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les retraités doivent se défendre

Message par mareaction le Mar 13 Juin - 12:05

Cessybo, pour l'avenir ce sera bien, mais encore faudra t il voir ? mais ceux qui sont retraités à ce jour, ce qui a été écrit plus haut, j'en n'ai entendu une partie dites par lui! ou les siens!

_________________
La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.
Lawrence W. Reed  

avatar
mareaction

Messages : 13598
Date d'inscription : 12/03/2015
Age : 79
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les retraités doivent se défendre

Message par ledevois le Mar 13 Juin - 12:29

cessybo a écrit:Le président Macron souhaite simplifier le système de retraite et mettre un terme au grand nombre de régimes. Cette volonté était présente dans son programme. Son projet pour les retraites prévoyait "un système universel avec des règles communes de calcul des pensions avec un principe d'égalité : pour chaque euro cotisé, le même droit à la pension pour tous". C'est qui a a été improprement résumé par "mettre en place un système de retraite à points"
En réalité, Emmanuel Macron ambitionne de créer un régime de retraite unique dans lequel tous les actifs seraient soumis aux mêmes règles quel que soit leur statut (cadre, agent de maîtrise, fonctionnaire ou encore auto entrepreneur). Le système de retraite conduirait de fait à la fin des régimes spéciaux notamment ceux de la SNCF ou de la RATP pour ne citer que les plus connus.
Dans ce régime unique, les droits seraient comptabilisés en points via un système notionnel comme c'est le cas en Suède mais aussi en Italie ou en Allemagne. Ce système notionnel est l'autre nouveauté que veut introduire Emmanuel Macron. , chaque cotisant dispose dès son entrée dans la vie active d'un compte virtuel sur lequel est versé un capital virtuel qui sera transformé en pension réelle lors du départ à la retraite via un coefficient de conversion. Ce compte serait le même tout au long de la vie active, quel que soit le statut ou le secteur d'activité du salarié. A l'heure actuelle le gouvernement n'a pas encore dévoilé les éléments qui seront pris en compte pour établir le coefficient de conversion

Dans une lettre de cadrage publiée le 6 juin 2017, le gouvernement a donné son calendrier de réformes sur le front de l'emploi, du chômage et des retraites. Le gouvernement souhaite dans un premier temps réformer le code du travail par ordonnances d'ici septembre 2017. Dans la foulée, il prévoit d'ouvrir le chantier de la réforme du chômage, de la formation professionnelle et de l'apprentissage. Enfin, "un troisième temps sera consacré à la rénovation du système de retraites début 2018".
Ce calendrier est conforme aux propos tenus par Emmanuel Macron qui dans une interview accordée à RTL le 5 mai 2017 avait déclaré : "J'engage dès le début du quinquennat une réforme des retraites qui a vocation à donner une loi et un vote début 2018".
Pour le moment, il n'existe pas de précisions sur l'organisation du régime de retraite par points. Seules certitudes : les partenaires sociaux seront consultés, l'âge de départ à la retraite et le niveau des pensions ne seront pas touchés.

Le projet d'Emmanuel Macron souhaite s'inspirer du modèle de retraite à points qui est en vigueur en Suède depuis 1999. C'est ce système de retraite à point qui est nommé "système à compte notionnel".
Dans ce pays scandinave, chaque salarié dispose d'un compte virtuel sur lequel sont versées les cotisations. Si les activités professionnelles permettent de remplir le compte, il en est de même pour les années d'étude, le temps passé à s'occuper de jeunes enfants ou encore le temps passé au service militaire. Dans ces trois cas, le barème est toutefois moins favorable. Soulignons que chaque année, les Suédois reçoivent une estimation du montant de leur retraite potentielle.
Une fois l'âge de la retraite atteint, le capital virtuel devient une retraite virtuelle grâce à un coefficient de conversion. Celui-ci est calculé à partir de deux facteurs : l'âge de départ à la retraite et l'espérance de vie moyenne de chaque génération lors de son départ à la retraite. Le montant de l'annuité est calculé en divisant le capital virtuel par le coefficient. Les pensions sont donc proportionnelles au travail fourni par le salarié. Le passage à la retraite à points n'a pas fait diminuer le montant moyen des pensions.

 On ne peut aller contre ça -

_________________
Il ne peut y avoir de liberté sans autonomie, ni de paix sans pain
Pierre Rabhi
avatar
ledevois

Messages : 2964
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 77
Localisation : les Cévennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les retraités doivent se défendre

Message par vigillante le Mar 13 Juin - 15:47

Ne pas confondre les futurs retraités,et ceux qui  le sont déja,qui vont passer à la tonte!
avatar
vigillante

Messages : 3172
Date d'inscription : 02/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les retraités doivent se défendre

Message par ledevois le Mar 13 Juin - 15:52

vigillante a écrit:Ne pas confondre les futurs retraités,et ceux qui  le sont déja,qui vont passer à la tonte!

 Je ne pense pas que ce soit une solution s'ils partent eux aussi à l'étranger pour préserver leur droits -

_________________
Il ne peut y avoir de liberté sans autonomie, ni de paix sans pain
Pierre Rabhi
avatar
ledevois

Messages : 2964
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 77
Localisation : les Cévennes

Revenir en haut Aller en bas

Nous qui marchions fourbus, blessés, crottés, malades, -

Message par cessybo le Mar 13 Juin - 17:19

vigillante a écrit:Ne pas confondre les futurs retraités,et ceux qui  le sont déja,qui vont passer à la tonte!


Rappel du projet Macron sur les retraites en ce qui concerne la C.S.G. et la taxe d'habitation :


- CSG à taux zéro : exonération de CSG pour les retraités les plus modestes
- CSG à taux réduit (ou taux intermédiaire) : 3,8% de CSG
- CSG à taux plein : 6,6% de CSG pour les retraités les plus aisés


Comme les retraités échappent, par nature, aux cotisations sociales salariales, ils ne verront pas la couleur de leur suppression dont vont bénéficier les salariés et seront touchés de plein fouet par la hausse de la CSG. Toutefois, « les 40% de retraites les plus modestes ne seront pas affectés par cette mesure », a promis M. Macron au cours du débat avec Mme Le Pen le 3 mai 2017.


Cependant, les autres retraités seront visés. « Il y a des perdants, ce sont les retraités, 60% des retraités, ceux qui ont les revenus les plus confortables, qui vont subir la CSG alors qu'ils ne payent pas de cotisations sociales, a admis Jean Pisani-Ferry, responsable du programme d'Emmanuel Macron le 20 avril 2017 lors de l'émission Ecorama diffusée par l'Opinion et Boursorama. Pourquoi est-ce que l'on fait cela ? [...] C'est un effort de solidarité entre les générations que l'on demande aux retraités. »


Dans une lettre adressée le 18 avril à la CFR (Confédération Française des Retraités), l'ancien ministre de l'Economie a lui aussi mis en avant l'entraide entre les seniors et les plus jeunes pour justifier sa proposition. « C'est une mesure qui renforcera en actes la solidarité intergénérationnelle car grâce à vous, nous redonnerons du pouvoir d'achat à vos enfants et à vos petits-enfants après une décennie au cours de laquelle il n'a que très peu augmenté », a-t-il écrit.

Toutefois, parmi ces 60% de retraités impactés, une majorité bénéficiera d'une mesure compensatrice : la suppression de la taxe d'habitation également prévue dans le programme d'Emmanuel Macron. Seuls les retraités les plus aisés (plus de 2.000 euros de revenu fiscal par mois pour une personne seule, plus de 4.000 euros pour un couple selon le programme présidentiel) n'y auront pas droit. Autrement dit, pour ces « Les plus aisés des plus aisés, je leur demanderai cet effort pour avoir un système plus intelligent pour leurs enfants et leurs petits-enfants. [...] Pour tous les autres retraites, cette hausse est compensée par la suppression de la taxe d'habitation », a déclaré l'ancien secrétaire général adjoint de François Hollande à l'Elysée au cours du débat de l'entre-deux tours.


Bémol : la suppression de la taxe d'habitation ne sera pas immédiate, puisque selon le calendrier annoncé par Macron, elle s'étalera entre 2018 et 2020 alors que la hausse de la CSG doit entrer en application le 1er janvier 2018. 
avatar
cessybo

Messages : 2801
Date d'inscription : 02/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les retraités doivent se défendre

Message par vigillante le Mar 13 Juin - 17:52

Plus l'abattement de 10% supprimé sur les revenus imposables...........
avatar
vigillante

Messages : 3172
Date d'inscription : 02/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les retraités doivent se défendre

Message par Francelibre le Mer 14 Juin - 17:15

bof perdre 100 euros par mois,ne changera pas ma vie ...en revanche la France pour moi Out
avatar
Francelibre

Messages : 8266
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les retraités doivent se défendre

Message par vigillante le Mer 14 Juin - 18:07

On sent vraiment la solidarité!
Y en a un pour qui 100 euros,c'est de la mitraille,l'autre qui s'en fout puisqu'il il touche de la Belgique..........Si l'égoÏsme conserve,vous ferez des vieux os!
avatar
vigillante

Messages : 3172
Date d'inscription : 02/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les retraités doivent se défendre

Message par Francelibre le Mer 14 Juin - 18:17

se défendre avec quoi ....un fusil de chasse ?
avatar
Francelibre

Messages : 8266
Date d'inscription : 31/07/2016
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum