L'Arabie saoudite et ses alliés rompent avec le Qatar, accusé de "soutenir le terrorisme"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Arabie saoudite et ses alliés rompent avec le Qatar, accusé de "soutenir le terrorisme"

Message par mareaction le Lun 5 Juin - 9:38

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/06/05/97001-20170605FILWWW00022-l-arabie-et-ses-allies-rompent-avec-le-qatar-accuse-de-soutenir-le-terrorisme.php
L'Arabie saoudite et ses alliés rompent avec le Qatar, accusé de "soutenir le terrorisme"
·        Par Le Figaro.fr avec AFP
Ryad, Le Caire, Abou Dhabi et Manama ont rompu aujourd'hui avec le Qatar, accusé de soutenir le "terrorisme", quinze jours après un voyage de Donald Trump qui avait exhorté les pays musulmans à se mobiliser contre l'extrémisme.


Le Qatar, qui se targue de jouer un rôle régional et d'avoir été choisi pour organiser le Mondial-2022 de football, a également été exclu de la coalition militaire arabe qui combat des rebelles pro-iraniens au Yémen. Doha a répondu en accusant ses voisins du Golfe de chercher à le mettre sous tutelle. Ces mesures sont "injustifiées" et "sans fondement", a réagi le ministère des Affaires étrangères du Qatar dans un communiqué. Elles ont un "objectif clair: placer l'Etat (du Qatar) sous tutelle, ce qui marque une violation de sa souveraineté" et est "totalement inacceptable", a-t-il ajouté.
Il s'agit de la crise la plus grave depuis la création en 1981 du Conseil de coopération du Golfe (CCG: Arabie saoudite, Bahreïn, Emirats arabes unis, Koweït, Oman, Qatar). Trois de ces pays (Arabie, Emirats, Bahreïn), ainsi que l'Egypte, ont tour à tour annoncé à l'aube la rupture de leurs relations diplomatiques avec le Qatar, qu'ils accusent de "soutien au terrorisme", y compris Al-Qaïda, le groupe Etat islamique (EI) et la confrérie des Frères musulmans.
L'agence officielle saoudienne SPA a annoncé que Ryad rompait ses relations diplomatiques et fermait ses frontières terrestres, aériennes et maritimes avec le Qatar pour "protéger sa sécurité nationale des dangers du terrorisme et de l'extrémisme". "L'Arabie saoudite a pris cette mesure décisive en raison des sérieux abus des autorités de Doha tout au long des dernières années (...) pour inciter à la désobéissance et nuire à sa souveraineté", a déclaré un responsable saoudien.
"Le Qatar accueille divers groupes terroristes pour déstabiliser la région, comme la confrérie des Frères musulmans, Daech (acronyme en arabe de l'EI) et Al-Qaïda", a-t-il accusé. Selon lui, Doha soutient aussi "les activités de groupes terroristes soutenus par l'Iran dans la province de Qatif (est)", où se concentre la minorité chiite du royaume saoudien, ainsi qu'à Bahreïn, secoué depuis plusieurs années par des troubles animés par la majorité chiite de ce pays.
Le Qatar exclu de la coalition militaire arabe
La coalition militaire arabe, intervenant depuis plus de deux ans au Yémen sous commandement saoudien, a aussi décidé d'exclure le Qatar de cette alliance. Dans un communiqué, la coalition indique que le Qatar soutient "le terrorisme", citant notamment Al-Qaïda et l'EI, bien implantés au Yémen, mais aussi les rebelles pro-iraniens Houthis.
Au Caire, l'Egypte a également annoncé la rupture de ses liens avec le Qatar. Le Caire a "décidé de mettre fin à ses relations diplomatiques avec l'Etat du Qatar qui insiste à adopter un comportement hostile vis-à-vis de l'Egypte", a indiqué le ministère des Affaires étrangères égyptien. Le communiqué annonce aussi la fermeture des frontières "aériennes et maritimes" avec le Qatar.
Bahreïn et les Emirats arabes unis ont aussi rompu tout rapport avec Doha. Les diplomates du Qatar ont 48 heures pour quitter leurs postes dans le Golfe. La compagnie aérienne Etihad des Emirats arabes unis a annoncé aujourd'hui la suspension de tous ses vols vers et en provenance du Qatar. Etihad Airways précise dans un communiqué que cette mesure entrera en vigueur mardi matin "jusqu'à nouvel ordre", alors que les Emirats, l'Arabie saoudite et Bahreïn ont décidé de fermer "dans 24 heures" leur espace aérien et leurs frontières terrestres et maritimes avec le Qatar, accusé de soutenir "le terrorisme".

 
La compagnie aérienne d'Abou Dhabi affirme proposer à ses clients "d'autres options", y compris des remboursements complets de billets d'avions. Etihad "regrette la gêne causée par la suspension", conclut le communiqué.
Depuis Sydney, le chef de la diplomatie américaine Rex Tillerson a pressé les pays du Golfe de rester unis. "Certainement, nous encouragerions les parties à s'asseoir et à parler de ces divergences", a-t-il déclaré. "Si nous avons un rôle à jouer pour les aider à affronter (leurs différends), nous pensons qu'il est important que le CCG (Conseil de coopération du Golfe) reste uni", a ajouté Rex Tillerson.
La dernière crise ouverte dans le Golfe remonte à 2014 lorsque trois pays du CCG (Arabie, Bahreïn et Emirats) avaient rappelé leur ambassadeur à Doha pour protester contre le soutien présumé du Qatar aux Frères musulmans.


Le Figaro.fr avec AFP

_________________
La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.
Lawrence W. Reed  

avatar
mareaction

Messages : 14816
Date d'inscription : 12/03/2015
Age : 79
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arabie saoudite et ses alliés rompent avec le Qatar, accusé de "soutenir le terrorisme"

Message par lili@ne le Lun 5 Juin - 9:45

Bien tiens il faut bien trouver un responsable , pour moi ils font tous partie du panier de crabes .
avatar
lili@ne

Messages : 3747
Date d'inscription : 22/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arabie saoudite et ses alliés rompent avec le Qatar, accusé de "soutenir le terrorisme"

Message par vigillante le Lun 5 Juin - 9:47

Si ça peut encourager d'autres pays à suivre cet exemple,c'est un premier pas!
avatar
vigillante

Messages : 3757
Date d'inscription : 02/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arabie saoudite et ses alliés rompent avec le Qatar, accusé de "soutenir le terrorisme"

Message par pannecouk le Lun 5 Juin - 12:31

l'arabie saoudite 
là d'où venait ben laden
quels déconneurs ces saoudiens

_________________
quand j'entends le mot culture je sors ma binette Very Happy
avatar
pannecouk

Messages : 2378
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 66
Localisation : hauts de france

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arabie saoudite et ses alliés rompent avec le Qatar, accusé de "soutenir le terrorisme"

Message par LARA BAÏKAL le Lun 5 Juin - 12:33

Je dirai bien qu'il faut faire attention où on met les pieds car derrière cette accusation il y a peut -être une autre raison qui divise les têtes à serpillières dans le coin !

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty

Jefferson. 
avatar
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 19463
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arabie saoudite et ses alliés rompent avec le Qatar, accusé de "soutenir le terrorisme"

Message par mareaction le Lun 5 Juin - 13:34

LARA BAÏKAL a écrit:Je dirai bien qu'il faut faire attention où on met les pieds car derrière cette accusation il y a peut -être une autre raison qui divise les têtes à serpillières dans le coin !
Je suis d'accord avec vous! nous ne savons que ce que les médias veulent bien nous dire!

_________________
La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.
Lawrence W. Reed  

avatar
mareaction

Messages : 14816
Date d'inscription : 12/03/2015
Age : 79
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arabie saoudite et ses alliés rompent avec le Qatar, accusé de "soutenir le terrorisme"

Message par LARA BAÏKAL le Lun 5 Juin - 13:39

mareaction a écrit:
LARA BAÏKAL a écrit:Je dirai bien qu'il faut faire attention où on met les pieds car derrière cette accusation il y a peut -être une autre raison qui divise les têtes à serpillières dans le coin !
Je suis d'accord avec vous! nous ne savons que ce que les médias veulent bien nous dire!

En allant visiter l'Arabie Saoudite, Trump a fustigé l'Iran...

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty

Jefferson. 
avatar
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 19463
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Arabie saoudite et ses alliés rompent avec le Qatar, accusé de "soutenir le terrorisme"

Message par LARA BAÏKAL le Lun 5 Juin - 13:47

Il y a cinq jours et tout cela sur fond de guerre en Syrie et au Yemen ....


’Etrange Politique extérieure du Qatar
par salem alketbi (son site) 
mercredi 31 mai 2017



Les pays du CCG semblent ne pas croire le récit qatari que le site officiel de l'agence de presse a été piraté et que les déclarations offensives publiées sur le site Web de l'agence et qui ont été attribuées au Prince Tamim bin Hamad ont été les résultats du piratage. Les pays du Golfe insistent pour ignorer le déni officiel Qatari et traitent l'incident comme un événement confirmé. Les problèmes internationaux du Golfe se sont révélés cette fois et sont gérés différemment de l'héritage de ces relations historiques, même dans leurs crises les plus sévères. De nombreuses questions importantes ont été postées sur Internet et par les médias, à l'échelle régionale et internationale.
Malgré le refus officiel du Qatar de ces déclarations, les réaction publiques qataries depuis cet incident ont été surprenantes et non conformes à l'idée du déni. Ce comportement confirme la validité des déclarations et réfute le scénario du piratage. Il y a une campagne médiatique hostile lancée par les médias qataris contre les pays du CCG, alléguant qu'ils sont derrière la publication d'articles anti-Qatar dans les journaux américains.
Les félicitations du Qatar au président iranien Hassan Rouhani pour avoir remporté un deuxième mandat ne sont qu'un protocole qui n'a rien à voir avec la tension existante.
Les félicitations ont fait l'objet d'un appel téléphonique que les médias qataris ont tendance à mettre en évidence et à commercialiser le contenu d'une manière qui implique des connotations politiques, ce en quoi les médias qataris excellent. Les bulletins d'information qataris ont souligné les nouvelles de l'appel téléphonique révélant le Désir du Qatar de développer des relations avec Téhéran.
À ce mauvais moment, Doha annonce son désir de renforcer ses relations avec l'Iran. Cela ne signifie-t-il pas quelque chose ? Est-ce que les relations Qatariennes-Iraniennes ont besoin de plus de développement et de convergence pour que Doha exprime son désir en ce moment ?

Les relations entre les deux côtés sont fortes et proches. Il y a eu une réunion entre le ministre qatarien des Affaires étrangères et le général des gardes révolutionnaires Qasem Soleimani lors de la visite du ministre qatarien en Irak immédiatement après le Sommet islamique américain. Cette réunion suspecte a été révélée par le côté irakien et aurait pu passer inaperçue. L'Irak a cherché à se soustraire aux objectifs de cette réunion, en la révélant de peur d'être accusé de participation à des complots qui pourraient être tissés lors de cette réunion iranienne-qatarienne entre le ministre des Affaires étrangères et le chef d’une milice terroriste.
Nous ne remettrons pas en question la réunion du ministre qatarien avec Soleimani, et nous ne prétendons pas qu’elle traite de sujets douteux. Dans la politique et les relations internationales, il existe un principe de choisir correctement le moment, les décisions et les politiques, dont Qatar est bien conscient. L'appel téléphonique et la fuite du contenu de son texte provocateur n'étaient pas un acte ordinaire, mais un message clair confirmant le contenu des déclarations que Doha a affirmé avoir été fabriquées.
Ironiquement, Qatar se plaint aujourd'hui de la pression médiatique contre lui alors qu'il était le premier à utiliser les médias comme une puissance douce dans la guerre des 4ème et 5ème générations.
L’ampleur de ces déclarations sans vergogne exigeait une véritable réaction de Qatar. La négation de ces déclarations n'était pas suffisante, et des alternatives auraient pu être utilisées pour maintenir les relations du Qatar avec les pays du CCG. Cela valait une conférence de presse tenue par l'émir ou au moins son ministre des Affaires étrangères, non seulement pour nier l'incident mais pour clarifier la position du Qatar sur la controverse contenue dans cette déclaration.
La vision stratégique du Qatar sur ses relations avec le CCG et l'Iran dans cette situation particulière doit être remaniée. Doha veut rester présent dans les arènes de crises régionales, peut-être à cause de calculs par son leadership qui joue toujours avec l'incertain et préfère travailler seul.
Le Qatar est-il devenu prisonnier des Frères musulmans et de l'Iran et a peur de se retirer de ses positions en prévision de la publication de documents condamnant la situation du Qatar ces dernières années, en particulier en ce qui concerne les événements et les troubles dans les pays arabes comme l'Egypte, la Libye et la Syrie ?
Est-ce que Qatar est préoccupé par la fuite de documents liés au financement de groupes terroristes s’il prend le parti des pays du CCG contre le terrorisme et l'Iran ?
Le Qatar a-t-il équilibré ses intérêts stratégiques avec le CCG d'une part et avec l'Iran d'autre part ?
Le Qatar est-il convaincu que la survie de son régime dépend du soutien du terrorisme et des groupes terroristes ?
Il y a certainement beaucoup de secrets non révélés dans les relations et les plans régionaux du Qatar. Les dirigeants de Doha peuvent avoir l'air anxieux de la fuite de tout document lié à ces relations suspectes, préférant l'hostilité aux pays du CCG et risquer l'avenir de son peuple afin de maintenir son régime.
Je crois que ces choix ne garantissent pas la sécurité du régime au Qatar. Les organisations et les groupes qui complotent peuvent sacrifier leurs alliés Qatariens s'ils trouvent un accord attrayant avec d'autres sponsors dans l’Occident ou l’Orient. Si cela arrive, le Qatar aura tout perdu et n'aura pas d'ami ou d'allié.
Il y a certainement beaucoup plus de choses derrière les scènes de la politique qatarie, qui s'est plongée dans une situation difficile. Ce pourrait être la fin du rêve qatari de la réingénierie du Moyen-Orient.
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/l-etrange-politique-exterieure-du-193653

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty

Jefferson. 
avatar
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 19463
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum