Philippines: prise d'otages dans une église

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Philippines: prise d'otages dans une église

Message par mareaction le Mer 24 Mai - 9:55

Philippines: prise d'otages dans une église

  • Par Le Figaro.fr avec AFP

  • Mis à jour le 24/05/2017 à 09:47

  • Publié le 24/05/2017 à 09:41


Des islamistes combattant les forces de sécurité dans le sud des Philippines ont pris plusieurs personnes en otages, dont un prêtre, a annoncé aujourd'hui l'Eglise catholique alors que le président Rodrigo Duterte a déclaré la loi martiale dans la région.
Le père Chito Suganob et d'autres personnes qui se trouvaient dans une cathédrale ont été pris en otages par des membres du "groupe combattant Maute", déclare dans un communiqué le président de la Conférence des évêques des Philippines Socrates Villegas. "Ils ont menacé de tuer les otages si les forces gouvernentales lancées contre eux ne sont pas rappelées".

_________________
La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.
Lawrence W. Reed  

avatar
mareaction

Messages : 13570
Date d'inscription : 12/03/2015
Age : 79
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippines: prise d'otages dans une église

Message par LARA BAÏKAL le Mer 24 Mai - 10:12

Sans doute en relation avec la visite du Président à Moscou chez Vladimir ! Il vient d'écourter son voyage.
Le Président Philippin venait demander de l'aide à Vladimir Poutine pour lutter contre ces ordures.


J'y vois des représailles dans l'attaque de cette église.




Ps ce post ira dans international en fin de matinée.


«Les Philippines ont besoin d’armes modernes pour combattre Daesh», confie Duterte à Poutine
23 mai 2017, 23:13

Le président philippin et son homologue russe se sont rencontrés le 23 mai à Moscou


Le président philippin rencontrait le 23 mai à Moscou son homologue russe et lui a confié avoir besoin d’«armes modernes» pour combattre l'Etat islamiquen, dont certains membres sont aux prises avec les forces de l’ordre philippines.

Rodrigo Duterte a décidé d'écourter sa visite diplomatique à Moscou, de violents accrochages ayant eu lieu entre les forces armées et des combattants liés au groupe Etat islamique dans son pays. Lors d’une rencontre avec Vladimir Poutine le 23 mai, le chef de l’Etat philippin a assuré que son pays avait «besoin d’armes modernes pour combattre Daesh».



 Suivre
RT France 

@RTenfrancais
[ltr]#Philippines : des pays occidentaux mettent en garde leurs ressortissants contre les risques d'enlèvements https://francais.rt.com/international/38789-philippines-duterte-instaure-loi-martial …[/ltr]




22:01 - 23 May 2017




Philippines : Duterte instaure la loi martiale à Mindanao après des combats entre l'armée et Daesh





Des combats ont éclaté sur l'île de Mindanao après que l'armée a tenté – vainement – de capturer le chef du groupe Abu Sayyaf, affilié à l'Etat islamique. Rodrigo Duterte a déclaré la loi martiale...
francais.rt.com





  •  


De son côté, le locataire du Kremlin espère que la situation aux Philippines se résoudra «avec un minimum de pertes». Il a également assuré qu’existaient des perspectives de collaboration économique et militaire entre Manille et Moscou.

La loi martiale instaurée aux Philippines

«A 22h, Rodrigo Duterte a instauré la loi martiale pour l'île entière de Mindanao», a annoncé le porte-parole du président, Ernesto Abella, au cours d'une allocution diffusée depuis Moscou.
Ernesto Abella a précisé que la mesure était prise pour 60 jours et concernait toute la région de Mindanao, qui englobe l'île principale du même nom et une série de petites îles autour.
Le président philippin écourtera son séjour à Moscou et reviendra aux Philippines, a ajouté le porte-parole.
La situation est très tendue dans l'archipel philippin. Des accrochages se sont produits le 23 mai à Mindanao lors d'une chasse à l'homme lancée contre Isnilon Hapilon, chef du groupe islamiste Abu Sayyaf et responsable pour les Philippines de l'organisation Etat islamique.





[ltr]

[/ltr]






Au moins un policier est mort lors des combats survenus à Marawi, une ville à majorité musulmane de quelque 200 000 habitants, selon les autorités. Les combattants islamistes ont attaqué un hôpital lors des heurts, a précisé le chef de l'état-major philippin, le général Eduardo Ano, à CNN Philippines.
«Nous allons nettoyer le secteur», a ajouté l'officier supérieur en invitant la population à rester chez elle. Il a estimé à une cinquantaine le nombre des combattants islamistes.


https://francais.rt.com/international/38802-philippines-ont-besoin-darmes-modernes-combattre-daesh-confie-duterte-a-poutine

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty

Jefferson. 
avatar
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 18288
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippines: prise d'otages dans une église

Message par printemps le Mer 24 Mai - 13:05

Gros problèmes, les fidèles de Daesh sont dans le monde entier, pas un pays n'en réchappe.
Alors pour éradiquer cette secte mortifère, je n'en vois aucun moyen
avatar
printemps

Messages : 1993
Date d'inscription : 06/04/2017
Age : 77
Localisation : Hyères les palmiers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippines: prise d'otages dans une église

Message par LARA BAÏKAL le Jeu 25 Mai - 13:01

Pour faire suite à ce post, il semble que l'Engeance Islamiste essaie de conquérir les Philippines....






Aux Philippines, l'Etat islamique en passe de conquérir des villes
 10h37 , le 25 mai 2017, modifié à 10h40 , le 25 mai 2017
L'armée philippine se heurte à la violence des sympathisants de l'Etat islamique dans le sud du pays. Les combats ont déjà fait plusieurs morts ces derniers jours.

Des soldats philippins à Marawi. (Reuters)

Des combattants de l'Etat islamique font face à l'armée dans le sud des Philippines. Mardi, ils ont saccagé la ville de Marawi, obligeant le président Rodrigo Duterte à décréter le régime d'exception dans toute la région de Mindanao, au sud de l'archipel. Les combattants islamistes sont retranchés dans des immeubles résidentiels, ont placé des bombes artisanales dans les rues et ont pris une quinzaine de catholiques en otages. Un chef de la police a aussi été capturé et décapité. Une grande partie des 200.000 habitants de la ville ont pris la fuite.


[ltr]


[/ltr]




 Suivre
Wassim Nasr 

@SimNasr

[ltr]#Philippines l'#EI à #Marawi, j'espère qu'on ns épargnera les analyses sur les revers en #Syrie #Irak et #Baghdadi qui prépare sa fuite ...[/ltr]


09:23 - 25 May 2017








Les combats de Marawi ont éclaté après un raid des forces de sécurité contre une cache supposée d'Isnilon Hapilon, considéré comme le chef de l'EI aux Philippines. Les Etats-Unis, qui présentent Isnilon Hapilon comme un des terroristes les plus dangereux du monde, ont mis sa tête à prix cinq millions de dollars. D'après des sources militaires de l'AFP, les djihadistes ne sont que 50 ou 100, mais ils résistent à l'armée. Lors de l'opération de mardi, des dizaines de combattants sont accourus pour repousser les forces de sécurité, avant de semer le chaos en brandissant des drapeaux noirs de l'EI.





La fiche du FBI concernant Isnilon Hapilon.

Duterte menace d'étendre la loi martiale


Ils ont également pris d'assaut deux prisons et une centaine de détenus sont désormais en cavale, d'après Mujiv Hataman, gouverneur d'un district musulman autonome qui comprend Marawi. Les islamistes ont incendié de nombreux bâtiments, y compris une église et une université. Face à cette situation et pour "protéger la population", Rodrigo Duterte a menacé mercredi d'étendre la loi martiale à tout le pays.
Depuis les années 1970, la rébellion musulmane réclame une région autonome ou indépendante sur Mindanao et les combats ont fait plus de 130.000 morts. Le groupe Abou Sayyaf, présent sur la plupart des îles les plus méridionales de Mindanao, a enlevé contre rançon des centaines de Philippins et d'étrangers depuis les années 1990. D'après les spécialistes des questions de sécurité, son chef Isnilon Hapilon s'efforce d'unifier les groupes philippins qui ont prêté allégeance à l'EI pour y établir un califat.
http://www.lejdd.fr/international/asie/aux-philippines-letat-islamique-en-passe-de-conquerir-des-villes-3341189#xtor=CS1-4

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty

Jefferson. 
avatar
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 18288
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippines: prise d'otages dans une église

Message par printemps le Jeu 25 Mai - 13:04

Evacuer tous ceux qui ne sont pas des salafistes des pays attaqués
Et ensuite une petite Fat-Man, vous savez, la bombe atomique pour en finir avec ces terroristes, qui resteront sur place
avatar
printemps

Messages : 1993
Date d'inscription : 06/04/2017
Age : 77
Localisation : Hyères les palmiers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Philippines: prise d'otages dans une église

Message par quoikicause le Jeu 25 Mai - 14:42

Pas d'amalgame, il y a islam et islam comme diraient les "humanistes" politiques. Seulement voilà, si les "modérés" voulaient mettre en pratique leurs affirmations, les islamistes ne pourraient proliférer. Mais la majorité des musulmans dits "pacifiques" sont trop souvent absents des commémorations après que leurs "frères" aient assassiné des non adeptes de cet islam là.

quoikicause

Messages : 913
Date d'inscription : 18/03/2017
Localisation : est de la France

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum