Il a osé le dire…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Il a osé le dire…

Message par ledevois le Mer 10 Mai - 18:35

Nous avons rempli, en grande partie, notre contrat de redressement des comptes publics. 
“ Dette de la France à l’heure où nous publions 2 273 053 658 125 €
 En cette période électorale où les promesses démagogiques fleurissent avec l’argent de nos impôts, il est plus que jamais nécessaire de faire entendre la voix des contribuables, votre voix. Le gouvernement actuel, non content d’avoir matraqué fiscalement les Français ces dernières années, continue sa course folle et irresponsable en matière de dépenses non financées à ce jour : 
augmentation du point d’indice dans la fonction publique, bourse pour les « décrocheurs » scolaires, 100 millions d’euros pour la SNCF, RSA jeunes, etc. Soit en un an, 13 milliards d’euros de cadeaux électoraux à vos frais. Plus grave encore, aucune réforme de fond n’est engagée pour redresser le pays, réduire les dépenses publiques et par là même baisser les impôts des Français et des entreprises. 
Nos « élites » mènent la France au précipice. C’est toujours plus de technocratie, d’assistanat, au détriment de votre pouvoir d’achat et de vos libertés. La société civile doit se mobiliser, le peuple doit s’exprimer. 
D’autres pays étrangers y parviennent, démocratiquement ! 
Aux Français et aux contribuables d’envoyer un signal fort à notre classe dirigeante. Contribuables, faites-vous entendre ! .



Collectivités locales : toujours plus de fonctionnaires

EN MATIÈRE DE DÉPENSES PUBLIQUES, les projecteurs médiatiques se braquent avec plus d’insistance sur nos ministres et parlementaires. Les agissements des barons locaux émeuvent moins le grand public et pourtant, eux aussi vivent au-dessus de nos moyens. Effectifs pléthoriques, palais somptueux, voyages aux frais de la princesse, frais de communication faramineux… Les dépenses publiques locales ont explosé depuis dix ans. Les seules dépenses de personnel sont passées entre 2008 et 2015 « de 64,3 à 79,4 milliards d’euros, soit une progression de 23 % », assène la Cour des comptes dans son dernier rapport sur les finances publiques locales. Entre 2002 et 2013, les effectifs de la fonction publique territoriale ont grossi de 405 000 agents (plus 27,5 %), pour la moitié recrutés dans les communes et les établissements intercommunaux, et ce, « alors que ces entités n’ont pas fait l’objet de nouveaux transferts de compétences de la part de l’État, à la différence des départements et des régions. » On nous promettait du mieux avec la généralisation des intercommunalités sur l’ensemble du territoire. Las, avec les « intercommunaux », les élus commettent des bêtises en plus grand. Loin de réaliser des économies d’échelle, les regroupements communaux se traduisent par une augmentation des dépenses publiques et, par voie de conséquence, de l’endettement et des impôts au niveau communal : la taxe foncière a augmenté en moyenne de 29 % depuis 2005 (elle grimpe trois fois plus vite que l’inflation depuis 2010). Pour la taxe d’habitation, c’est plus de 20 %… 


Jean-Baptiste Leon


Combien ça coûte ? 54 millions d’euros

Les policiers ont manifesté récemment contre leur hiérarchie et signifié leur ras-le-bol des syndicats censés les représenter mais déconnectés de la réalité et très proches de l’administration. La Cour des comptes a évalué en 2015 à plus de 54 millions d’euros le coût total des moyens alloués aux principales organisations syndicales de la Police nationale : « Ces seules dépenses représentent 200 000 jours, soit l’équivalent de 1 000 emplois à temps plein. » Autant d’agents qui ne sont pas sur le terrain… Fabrice Durtal

_________________
Il ne peut y avoir de liberté sans autonomie, ni de paix sans pain
Pierre Rabhi
avatar
ledevois

Messages : 2688
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 77
Localisation : les Cévennes

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum