Les athées fanatiques

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les athées fanatiques

Message par Invité le Dim 16 Avr - 20:00

.
Les athées fanatiques

Beaucoup d'athées vivent leur conviction tranquillement chez eux sans faire de vague.

Mais pour la plupart, il ne faut surtout pas leur dire qu'ils sont des croyants (du fait de leur croyance en la non-existence de Dieu)
Dès qu'on leur dit qu'ils sont croyants, ou qu'on leur parle de religion: ils s'énervent, ne veulent rien entendre, jouent la mauvaise foi.
Ils critiquent tous les religieux, toutes les religions, certains les plus extrémistes d'entre eux voudraient aller plus loin encore (quitte à rappeler les heures les plus sombres de notre histoire)

Je ne sais pas pourquoi ils pensent que la croyance est une insulte: il n'y a rien de mal à croire que dieu existe, ou croire qu'il n'existe pas: chacun ses croyances.

Mais ces athées fanatiques sont trop passionnés (par le sujet des religieux), emballés (quand on leur dit qu'ils sont croyants), enragés (si on insiste dans ce sens), exaltés (par une science dont ils ne comprennent même pas ses notions de base), illuminés (d'être aussi fervent, croyant et de ne pas le reconnaitre), intolérants (face à ceux n'ayant pas les mêmes croyances), téméraires (ils ne lâcheront pas le morceau tant qu'on ne leur donnera pas raison), etc...


.

.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Croire ou ne pas croire ?

Message par cessybo le Dim 16 Avr - 22:46

Élaine, quel sujet difficile pour un dimanche soir
C'est un vrai devoir de philo qu'il n'est pas possible de traiter sommairement.
Je vais cependant répondre à ton interrogation, très succinctement :

Les excès, en tout, sont un défaut.
Il existe des gens qui portent des œillères, qu'ils soient religieux ( et quelle que soit leur religion), qu'ils soient laïques, ou qu'ils soient athées.

Je ne suis pas le mieux placé pour en parler, parce que je suis agnostique. Je ne nie pas l'existence de Dieu mais je ne sais pas si cet être suprême a existé, s'il existe encore ou s'il est mort, cette hypothèse étant  la plus improbable car, dans ce cas, le soleil serait mort, lui aussi.

Les religions sont  des créations humaines. Ce sont des œuvres de science fiction, indémontrables. On y croit ou on n'y croit pas. La foi ne se décrète pas.
Elles ont été imaginées, imposées, mises en dogmes, par des religieux qui prétendaient avoir  vu Dieu. Cette affirmation étant indispensable  pour discipliner une population, lui imposer une contrainte morale nécessaire ( la peur de l'enfer ! )  et, à ce titre, elles ont peut-être, été utiles autrefois.
Mais depuis le temps que les hommes réfléchissent,  leur raison les a conduit à douter et à se demander si l'homme avait vraiment besoin de l'intermédiaire d'une religion pour s'adresser à Dieu, dans l'hypothèse où il existerait vraiment.
C'est mon questionnement permanent et ma réponse est plutôt "non".

Ceci étant posé, il faut laisser  les gens croire en Dieu, ne pas faire du prosélytisme à l'envers, ne pas vouloir les athéiser à tout prix.
Il ne faut pas non plus que la religion sorte de la sphère privée et que les croyants tentent de convertir les incroyants, comme cela se faisait au moment des Croisades.
Chacun doit pouvoir choisir librement et, quel que soit ce choix, il doit être respecté par les autres.

Alors, oui,

- les athées doivent vivre leur conviction tranquillement chez eux sans faire de vague.
- les croyants et les agnostiques aussi.
- la tolérance doit être authentique, formelle et incontestable.

Je ne t'en dirai pas plus ce soir, cela m'entrainerait trop loin.

Je te souhaite d'être une croyante heureuse et décomplexée, c.à.d. de ne pas attacher trop d'importance à cette notion de péché qui a fait tellement de mal à beaucoup de croyants.

Passe une bonne nuit, Élaine.

Je t'embrasse très fort, mon agnosticisme me le permet !



Dernière édition par cessybo le Lun 17 Avr - 10:02, édité 2 fois
avatar
cessybo

Messages : 3674
Date d'inscription : 02/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les athées fanatiques

Message par haroun 6259 le Lun 17 Avr - 9:41

Quelques précisions : Ce texte est d'André Comte-Sponville, qui est un philosophe athée, et qui a écrit "l'Esprit de l'athéisme", peu après que le philosophe, Michel Onfray, athée lui également, ait écrit son célèbre "Traité d'athéologie". J'aime beaucoup Comte-Sponville, je le cite souvent, il n'est jamais polémique, s'efforçant toujours d'être objectif...et je partage le point de vue exprimé ci-dessous par lequel il renvoie dos-à-dos croyants et athées  ! Comme il est tolérant, jamais polémique ni agressif, jamais méprisant, il n'est, évidemment, contrairement à son homologue Onfray - qui, lui aussi, se dit " philosophe" ( ami de la sagesse ) , qui, lui aussi, a fait le même genre d'études et fréquenté le même genre d'établissements scolaires, mais dont la tolérance est très, très "limite", pas le chouchous médias !
Il n'est pas un gourou, il n'est pas le chef d'une néo-secte, pas un "maître à penser" qui donne son avis.

J'ajoute quelques mots à l'adresse de Cessybo : la Déclaration universelle des Droits de l'Homme - la dernière en date -n'est pas d'accord avec toi :- )    Car, dans son article 18, elle spécifie bien que toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion.....liberté de manifester sa religion ou sa conviction, seule ou en commun, tant en public qu'en privé, par l'enseignement, les pratiques, le culte et l'accomplissement des rites

Voici le texte d'André Comte-Sponville :

"Vous m'avez traité d'imbécile"." Le nombre de lecteurs qui m'ont fait ce reproche justifie une réponse. Ce sont des gens que je ne connais pas et que je n'ai, cela va de soi, jamais nommément insultés. Simplement, ils ont lu mon livre " L'Esprit de l'athéisme", dans lequel je constatais que personne, sur la question de Dieu, ne disposait d'un savoir véritable.
C'est pourquoi, rappelais-je, la question se pose d'y croire ou pas.
Et j'ajoutais : " Si vous rencontrez quelqu'un qui vous dit : " Je sais que Dieu n'existe pas", ce n'est pas d'abord un athée, c'est un imbécile. Et même chose, de mon point de vue, si vous rencontrez quelqu'un qui vous dit : " Je sais que Dieu existe." C'est un imbécile qui prend sa foi pour un savoir."
J'ai reçu depuis des dizaines de lettres, la plupart bienveillantes, mais dont plusieurs, évoquant les quelques lignes que je viens de citer, font état de leur protestation indignée : eux savent , me disent-ils, et n'acceptent pas que je les traite d'imbéciles !

Pardon à ceux que j'ai pu blesser. Qu'ils acceptent toutefois, en même temps que mes excuses, un constat et une suggestion. Le constat, c'est que leurs lettres permettent de les ranger en deux catégories à peu près égales : les uns prétendent savoir que Dieu existe, les autres affirment savoir qu'il n'existe pas.
Ma suggestion est la suivantes : puisque vous savez ce qu'il en est, apprenez-le-vous donc les uns les autres !


Car le propre d'un savoir, au sens vrai et fort du mot, c'est de pouvoir être enseigné, donc transmis à tout être normalement intelligent et cultivé.
Force est de reconnaître, s'agissant de Dieu, qu'il n'en est rien.
C'est en quoi l'existence d'athées intelligents et honnêtes fait, contre tout croyant dogmatique, une objection suffisante ( non contre sa foi, mais contre son dogmatisme ).
De même que l'existence de croyants intelligents et de bonne foi suffit à donner tort à tout athée dogmatique !


Cela donne raison aux agnostiques ? Pas seulement. Cela donne raison à tous ceux, croyants ou incroyants, qui ne confondent pas le savoir et la croyance.

Les athées dogmatiques, dans les lettres qu'ils m'écrivent, s'appuient souvent sur le progrès des sciences, qui prouverait que Dieu n'existe pas. C'est faire peu de cas de l'épistémologie contemporaine ( voyez Karl Popper ), mais aussi des milliers de scientifiques croyants, encore aujourd'hui, parmi lesquels plusieurs prix Nobel de toutes les disciplines.

Les croyants dogmatiques s'appuient plus volontiers sur l'expérience personnelle qu'ils auraient de Dieu, laquelle serait une preuve suffisante. C'est faire peu de cas des puissances de l'imaginaire. Une de mes amies me certifie avoir vu en Inde, la sainte hindoue, flotter sur le Gange, en position du lotus, et avançant, me jure cette amie, dans le sens opposé au courant...Je ne doute pas de sa sincérité, mais il en faudrait plus pour que cette prétendue "expérience" puisse passer pour un savoir. Ceux qui sentent la présence de Dieu m'inspirent la même réaction : qu'ils la "sentent", soit. Mais que prouve un sentiment ?

" Lorsqu'on croit détenir la vérité" disait Lequier" il faut savoir qu'on le croit...et non pas croire qu'on le sait ."

C'est ce qui distingue à peu près l'intelligence de la sottise , ou, pour n'insulter personne, du dogmatisme .
avatar
haroun 6259

Messages : 2017
Date d'inscription : 21/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les athées fanatiques

Message par Invité le Lun 17 Avr - 10:13

[quote="cessybo"]
Je ne nie pas l'existence de Dieu mais je ne sais pas si cet être suprême a existé, s'il existe encore ou s'il est mort, cette hypothèse étant  la plus improbable car, dans ce cas, le soleil serait mort, lui aussi.
Tu te contredis

Les religions sont  des créations humaines. On y croit ou on n'y croit pas. La foi ne se décrète pas. Elles ont été imaginées, imposées, mises en dogmes, par des religieux qui prétendaient avoir  vu Dieu. Cette affirmation étant indispensable  pour discipliner une population, lui imposer une contrainte morale nécessaire ( la peur de l'enfer ! )
La peur de l´enfer c´est du passé. La foi chétienne c´est surtout apprendre à aimer son prochain et à faire le bien

Mais depuis le temps que les hommes réfléchissent,  leur raison les a conduit à douter - de quoi ?
et à se demander si l'homme avait vraiment besoin de l'intermédiaire d'une religion pour s'adresser à Dieu, dans l'hypothèse où il existerait vraiment.
C'est mon questionnement permanent et ma réponse est plutôt "non".
Si l´homme n´a pas besoin de l'intermédiaire d'une religion pour s'adresser à Dieu, c´est qu´il n´y croit pas. Car Dieu c´est la religion.

Ceci étant posé, il faut laisser  les gens croire en Dieu, ne pas faire du prosélytisme à l'envers, ne pas vouloir les athéiser à tout prix.
Mon sujet n´était pas la croyance des hommes en général mais de celle des athés. Tu es complètement à coté du sujet


Je te souhaite d'être une croyante heureuse et décomplexée, c.à.d. de ne pas attacher trop d'importance à cette notion de péché qui a fait tellement de mal à beaucoup de croyants
Mais pourquoi affirmes-tu des choses fausses ??? pourquoi crois-tu que je suis complexée et que j´attache de l´importance au péché ???

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les athées fanatiques

Message par haroun 6259 le Lun 17 Avr - 10:38

Je reviens sur un autre édito de Comte Sponville.
Dans lequel il fait remarquer que :

Il est vain de tirer à bout portant, comme le font les athées dogmatiques, prosélytes et fanatiques, sur les religions,car :

On ne peut citer pratiquement aucune civilisation qui n'ait eu sa religion. Et les quelques Etats qui aient déclaré officiellement être athées ont sombré dans les pires dictatures qui soient ( pays communistes, France " terroriste " notre "glorieuse" Révolution,)
Les religions ou les croyances métaphysiques sont inséparables de l'Histoire ( et la Préhistoire ! ) humaine : Egypte des pharaons d'il y a 5000 ans, Mésopotamie d'il y a 5400 ans, civilisation de l'Indus d'il y a 7000 ans....et très vraisemblablement grottes de Lascaux d'il y a 15 000 ans et Chauvet d'il y a au moins 30 000 ans ! Et l'homme de Néanderthal enterrait déjà ses morts sous une pierre couverte de fleurs ( les préhistoriens l'affirment )

L'une des principales différences qu'il y a entre l' Homo deux fois sapiens et les AUTRES animaux est précisément cette inquiétude métaphysique, cette croyance qu' après nous, ce n'est pas le déluge, qu'il y a un " au-delà" de la mort, que la mort n'est pas la fin . Quant à la peur de l'enfer ( ce sont surtout les athées qui prêtent cette peur aux " religieux", et des tas de religions n'en parlent même pas - bouddhisme avec l'Eveil, hindouisme avec la samsara, animisme, etc  - ), il faut savoir que, pour les religions qui en parlent, c'est tout simplement la mort éternelle ( François d'Assise, un chrétien catholique pur et dur, en parlait comme de "la seconde mort" ! )

(  'aime bien ce qui a été dit plus haut : " Si vous rencontrez quelqu'un qui vous dit : "Je SAIS que Dieu n'existe pas, ce n'est pas d'abord un athée, c'est d'abord un imbécile ! " Si vous rencontrez quelqu"un qui vous dit : " Je SAIS que Dieu existe,, c'est un imbécile qui prend sa foi pour un savoir " ."Croire" n'est pas synonyme de "Savoir" )
Modestement, il faut savoir qu'on le croit....et non pas croire qu'on le sait !
avatar
haroun 6259

Messages : 2017
Date d'inscription : 21/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les athées fanatiques

Message par cessybo le Lun 17 Avr - 11:09

Élaine,

J'ai préféré te répondre par mail, afin de personnaliser  un peu mes arguments.
Je ne vais pas me répéter ici, si tu le veux bien.
Merci.



P.S. Si vraiment tu le souhaites, je peux reprendre mot à mot, ce que je t'ai écrit dans mon mail, mais comme je te l'ai déjà écrit par ailleurs, mon propos n'est pas de modifier la croyance ou l'incroyance des gens. Je souhaite que chacun ait la possibilité de se déterminer librement et de vivre heureux avec ses convictions ou ses doutes.
avatar
cessybo

Messages : 3674
Date d'inscription : 02/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les athées fanatiques

Message par haroun 6259 le Lun 17 Avr - 11:27

cessybo a écrit:Élaine,

J'ai préféré te répondre par mail, afin de personnaliser  un peu mes arguments.
Je ne vais pas me répéter ici, si tu le veux bien.
Merci.




P.S. Si vraiment tu le souhaites, je peux reprendre mot à mot, ce que je t'ai écrit dans mon mail, mais comme je te l'ai déjà écrit par ailleurs, mon propos n'est pas de modifier la croyance ou l'incroyance des gens. Je souhaite que chacun ait la possibilité de se déterminer librement et de vivre heureux avec ses convictions ou ses doutes.

C'est dommage, cela aurait pu donner cours à une discussion. Une discussion n'est pas forcément haineuse, méprisante, intolérante. Tant pis !   Smile
Juste un ajout pour dire que la France ( 1% de la population mondiale et l'Europe 6 ou 7% de la population mondiale ) ne sont pas le centre du monde. Et que le christianisme, c'est même pas un humain sur 3, et que le christianisme catholique, ce n'est même pas la moitié des chrétiens - les protestants à eux seuls faisant presque jeu égal aux catholiques.
avatar
haroun 6259

Messages : 2017
Date d'inscription : 21/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Les religions

Message par cessybo le Lun 17 Avr - 17:39

Haroun,

Je comprends ta frustration.

On pourrait effectivement discuter fort longtemps sur le thème religion.

Mais c'est un sujet que j'évite, car je suis a-religieux et je m'en trouve bien.

Je respecte toutes les croyances et toutes les non croyances, tant que les unes et les autres sont tolérantes et pacifiques.

Mais je n'ai pas envie de parler des mérites comparés des unes et des autres; Cela ressemble à une guerre de tranchées. Chacun reste sur ses positions.  Il peut y avoir des blessés ou des morts, mais cela n'aboutit jamais à  une conclusion œcuménique.

white flag
avatar
cessybo

Messages : 3674
Date d'inscription : 02/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les athées fanatiques

Message par Kevin Kelvin le Ven 26 Mai - 1:13

Les monothéistes sont des athées souvent fanatiques des autres dieux.
avatar
Kevin Kelvin

Messages : 590
Date d'inscription : 24/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les athées fanatiques

Message par cessybo le Ven 26 Mai - 8:11

Kevin Kelvin a écrit:Les monothéistes sont des athées souvent fanatiques des autres dieux.

Tu pourrais développer ? Je ne comprends pas du tout !
avatar
cessybo

Messages : 3674
Date d'inscription : 02/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les athées fanatiques

Message par Kevin Kelvin le Ven 26 Mai - 11:17

Un monothéiste nie l'existence du dieu du voisin :

Voici, vous n'êtes rien, Et votre oeuvre est le néant; C'est une abomination que de se complaire en vous.
Is 41.24
avatar
Kevin Kelvin

Messages : 590
Date d'inscription : 24/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les athées fanatiques

Message par Torofurieu30 le Ven 26 Mai - 16:26

Le monothéisme caractérise les religions qui ne vénèrent qu'un seul Dieu ! Mais un monothéiste ne nie pas l'existence du Dieu voisin. Si l'on compte parmi les religions monothéiste l'Islam on se trompe, car l'Islam n'est pas une religion, mais une idéologie politico-religieuse qui fait la guerre (Le djihad) aux autres religions...
avatar
Torofurieu30

Messages : 908
Date d'inscription : 15/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les athées fanatiques

Message par Kevin Kelvin le Ven 26 Mai - 19:18

Torofurieu30 a écrit:Mais un monothéiste ne nie pas l'existence du Dieu voisin.

Non : ceci est un monolâtre.
avatar
Kevin Kelvin

Messages : 590
Date d'inscription : 24/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les athées fanatiques

Message par cessybo le Ven 26 Mai - 21:31

Kevin Kelvin a écrit:Un monothéiste nie l'existence du dieu du voisin :

Voici, vous n'êtes rien, Et votre oeuvre est le néant; C'est une abomination que de se complaire en vous.
Is 41.24

Ta citation de la Bible n'éclaircit pas beaucoup ton affirmation.

Un monothéiste, comme son nom l'indique ne croit qu'en UN seul Dieu.
S'il n'y a qu'un Dieu, il ne peut y avoir de Dieu voisin, c'est la logique même.

Mais ce Dieu unique peut, cependant, s'appeler différemment, selon la religion, tout en étant le même.

Un athée ne peut pas être monothéiste puisque, selon sa doctrine, Dieu n'existe pas.
avatar
cessybo

Messages : 3674
Date d'inscription : 02/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les athées fanatiques

Message par Kevin Kelvin le Ven 26 Mai - 23:42

cessybo a écrit:Ta citation de la Bible n'éclaircit pas beaucoup ton affirmation.

Un monothéiste, comme son nom l'indique ne croit qu'en UN seul Dieu.
S'il n'y a qu'un Dieu, il ne peut y avoir de Dieu voisin, c'est la logique même.

Vous confondez la croyance et l'existence.

Et un monothéiste se sentant obligé de nier le dieu du voisin finit par utiliser des arguments se retournant contre sa propre croyance.

Mais ce Dieu unique peut, cependant, s'appeler différemment, selon la religion, tout en étant le même.

Plusieurs dieux ayant des biographies différentes ne peuvent être les mêmes.
Je comprends que Zeus soit assimilé à Jupiter, mais Jéhovah est un autre dieu.

Un athée ne peut pas être monothéiste puisque, selon sa doctrine, Dieu n'existe pas.

J'ai dit que le monothéiste était plus athée que le polythéiste et non qu'un athée était monothéiste.
avatar
Kevin Kelvin

Messages : 590
Date d'inscription : 24/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les athées fanatiques

Message par Torofurieu30 le Sam 27 Mai - 9:25

Cessybo a raison ! Un monothéiste croit en un seul Dieu, mais selon sa religion, il n'y a qu'un seul Dieu c'est vrai, mais il a des appellations différentes selon la Bible, l'ancien et le nouveau Testament. Un Chrétien respecte le Dieu des Juifs, qui est le même Jéhovah....
avatar
Torofurieu30

Messages : 908
Date d'inscription : 15/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les athées fanatiques

Message par haroun 6259 le Dim 28 Mai - 20:23

Un monothéiste ne croit qu'en un seul Dieu, gigantesque, "très proche mais tout autre ", à la fois dans l'Univers ( ou les univers ) qu'il a créés et en dehors de ces univers, éternel et tout-puissant. Dans Isaïe, il est écrit " mes pensées ne sont pas vos pensées, mes chemins ne sont pas vos chemins, car mes pensées sont au-dessus de vos pensées, mes chemins sont au-dessus de vos chemins, et les cieux sont au-dessus de la Terre"

Rien à voir avec les dieux des polythéismes qui n'occupent que le cinquième échelon d'une échelle - le premier échelon étant la matière inerte, le second étant la vie végétale, le troisième la vie animale, le quatrième les humains. Et ces dieux ne sont pas éternels ( ils ont été créés ) et, de plus, ils sont soumis au Destin .
Généralement, les dieux des polythéistes partagent les qualités et les défauts des humains.

On peut évidemment citer parmi les monothéismes le zoroastrisme, le judaïsme, le christianisme, l'islam, le bahaïsme. Il n'y a pas que trois monothéismes ( pourquoi pas la religion d'Akhenaton? ) !

Mais, du moins en principe, un monothéisme est exclusif : par exemple, on ne peut pas être à la fois musulman et chrétien.

On peut aussi remarquer que les monothéismes ne sont pas apparus d'un coup. Le cas des Hébreux est significatif : d'abord polythéistes, puis monolâtres ( Yahvé est théoriquement le Dieu unique des Juifs, bien que souvent en concurrence avec des divinités locales ( Ashera ); les autres peuples peuvent avoir d'autres dieux ), puis il est exclusif aux Juifs et supérieur aux dieux des autres peuples. Puis il s'adresse à toute l'humanité.
avatar
haroun 6259

Messages : 2017
Date d'inscription : 21/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les athées fanatiques

Message par cessybo le Dim 28 Mai - 21:22


Excellente explication, Haroun. Merci.
avatar
cessybo

Messages : 3674
Date d'inscription : 02/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les athées fanatiques

Message par Kevin Kelvin le Dim 28 Mai - 23:27

haroun 6259 a écrit:Rien à voir avec les dieux des polythéismes qui n'occupent que le cinquième échelon d'une échelle - le premier échelon étant la matière inerte, le second étant la vie végétale, le troisième la vie animale, le quatrième les humains. Et ces dieux ne sont pas éternels ( ils ont été créés ) et, de plus, ils sont soumis au Destin .

Où avez-vous trouvé ça ?

Généralement, les dieux des polythéistes partagent les qualités et les défauts des humains.

Jéhovah est jaloux, vindicatif, cruel,....
avatar
Kevin Kelvin

Messages : 590
Date d'inscription : 24/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les athées fanatiques

Message par haroun 6259 le Lun 29 Mai - 9:55

Kevin Kelvin a écrit:

Où avez-vous trouvé ça ?



Jéhovah est jaloux, vindicatif, cruel,....

Les dieux polythéistes sont eux-mêmes soumis au Destin, au "Fatum", ce qui n'est pas le cas des dieux monothéistes, qui n'ont pas de "supérieur" auquel ils seraient soumis  :-) En réalité, ces dieux polythéistes ne sont pas tout-puissants .
Quant à Jéhovah, c'est vrai que les premiers textes bibliques lui prêtent les défauts que vous évoquez, ( bien que d'autres textes évoquent sa bienveillance - rappelez-vous l'histoire de Sodome qu'il finit par détruire - à cause de l'inhospitalité de ses habitants et non de leurs mœurs " contre-nature " :-)     - mais qu'il était prêt à épargner si Abraham avait était capable de trouver un seul " juste"  ) . Mais le Dieu du NT donne une toute autre image de Dieu. Vous en avez déjà parlé, au sujet de Marcion qui opposait - selon moi, abusivement - les deux Testaments .
avatar
haroun 6259

Messages : 2017
Date d'inscription : 21/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les athées fanatiques

Message par cessybo le Lun 29 Mai - 15:01



Si Dieu existait, selon moi, il ne pourrait pas être jaloux, vindicatif, cruel...
Un tel Dieu, aussi médiocre, est, de toute évidence, la création d'une imagination humaine déficiente et mesquine.

Le vrai Dieu, le seul Dieu, tout puissant et éternel, s'il existait...
serait évidemment bienveillant, compréhensif, tolérant, magnanime
et il saurait pardonner les erreurs des pauvres humains imparfaits, qu'il est censé avoir crée à son image ! !

Car, si l'on pouvait tout comprendre, on pourrait, sans doute, tout pardonner.
avatar
cessybo

Messages : 3674
Date d'inscription : 02/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les athées fanatiques

Message par haroun 6259 le Lun 29 Mai - 15:30

cessybo a écrit:

Si Dieu existait, selon moi, il ne pourrait pas être jaloux, vindicatif, cruel...
Un tel Dieu, aussi médiocre,  est, de toute évidence, la création d'une imagination  humaine déficiente et mesquine.

Le vrai Dieu, le seul Dieu, tout puissant et éternel, s'il existait...
serait évidemment bienveillant, compréhensif, tolérant, magnanime
et il saurait pardonner les erreurs des pauvres humains imparfaits, qu'il est censé avoir crée à son image ! !

Car, si l'on pouvait tout comprendre, on pourrait, sans doute, tout pardonner.

Les rédacteurs des textes fondateurs des principales religions sont forcément influencés par le contexte politique, social et culturel des époques où ces textes ont été écrits et des régions dans lesquelles ils ont vécu. Comment pourrait-il en être autrement ? Ce n'étaient que des hommes !
avatar
haroun 6259

Messages : 2017
Date d'inscription : 21/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les athées fanatiques

Message par printemps le Lun 29 Mai - 16:15

AMEN

printemps

Messages : 2042
Date d'inscription : 06/04/2017
Age : 77
Localisation : Hyères les palmiers

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les athées fanatiques

Message par Kevin Kelvin le Lun 29 Mai - 18:45

haroun 6259 a écrit:Rien à voir avec les dieux des polythéismes qui n'occupent que le cinquième échelon d'une échelle - le premier échelon étant la matière inerte, le second étant la vie végétale, le troisième la vie animale, le quatrième les humains. Et ces dieux ne sont pas éternels ( ils ont été créés ) et, de plus, ils sont soumis au Destin .
Généralement, les dieux des polythéistes partagent les qualités et les défauts des humains.

Non mais franchement, ça c'est du new age.

On ne peut pas hiérarchiser les dieux ainsi. Il y a des esprits partout.

Si pour emprunter un pont sans risques, vous devez vous y engager du pied droit, vous avez affaire à un esprit régentant de la matière. Or, pour votre système, elle est censée être inerte. Cela ne tient pas la route.
avatar
Kevin Kelvin

Messages : 590
Date d'inscription : 24/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les athées fanatiques

Message par haroun 6259 le Mar 30 Mai - 11:09

Kevin Kelvin a écrit:

Non mais franchement, ça c'est du new age.

On ne peut pas hiérarchiser les dieux ainsi. Il y a des esprits partout.

Si pour emprunter un pont sans risques, vous devez vous y engager du pied droit, vous avez affaire à un esprit régentant de la matière. Or, pour votre système, elle est censée être inerte. Cela ne tient pas la route.

J'ai peut-être exagéré dans mon propos.
Je vais citer l'historien Paul Veyne dans " Sexe et Pouvoir à Rome "

Entre ce que les chrétiens, juifs et musulmans entendent par le mot " dieu" et ce que les païens entendaient par là, il n'y a guère que le nom de commun.
Le dieu des trois religions du Livre est un être gigantesque et éternel, extérieur et infiniment supérieur au monde, qu'il a au reste créé .
Les dieux païens, eux, faisaient partie du monde, qui existait depuis toujours.
Plus précisément, les dieux étaient une des trois races ou espèces vivantes qui peuplaient le monde : on y trouvait les animaux qui sont mortels et ne sont pas raisonnables; les hommes, qui sont raisonnables et mortels; et les dieux, raisonnables et immortels. On discutait pour savoir s'il n'existait pas une race intermédiaire entre les hommes et les dieux : celle des héros - nés des amours d'un dieu et d'un homme - , démons et génies de toute sorte, petits êtres féériques plutôt que personnages divins.
Entre ces habitants du monde qu'étaient les dieux aussi bien que les hommes, les relations étaient semblables à celles de deux peuples ou de deux espèces vivantes. Entre la cité romaine et les dieux qu'elle avait choisi d'honorer régnait ou ne régnait pas l'entente cordiale, selon les occasions. Un seul fait suffit à montrer à quel point les divinités sont tenues pour une faune : tout dieu est mâle ou femelle et il arrivait parfois qu'un homme soit secouru par un dieu qu'il n'était pas parvenu à identifier. Et quand il remerciait ce dieu inconnu, le dévot avait soin de lui dire : " Qui que tu sois et que tu sois dieu ou déesse". Comme toutes les personnes, les dieux ont un nom et ils y tiennent. Si on ignore le nom qu'ils préfèrent, on leur dira : "Ô Bacchus, ou de quelque autre nom que tu préfères être appelé ".

Plus loin, Paul Veyne parle des penseurs comme Platon et Aristote, qui ne croyaient pas à ces dieux à figure humaine - que personne n'avait jamais vu -du paganisme populaire, et qui s'étaient forgé une religion d'intellectuels : les astres bien visibles dans le ciel .....mais ces dieux-astres font aussi partie du monde, au même titre que les hommes ou les plantes .
avatar
haroun 6259

Messages : 2017
Date d'inscription : 21/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum