Elections britanniques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Elections britanniques

Message par lili@ne le Sam 9 Mai - 13:52

Deux choses m'ont interpellées
1 bizarre que les indépendantistes d'Ecosse aient autant de sièges alors qu'ils auraient votés non contre leur indépendance (vote truqué ?)
2 Il a promis un référendum sur la sortie de l'Europe , on va voir si c'était une promesse bidon de campagne qui a aidé son élection . Peut être un leurre car je ne crois pas qu'il veuille sortir de l'Europe à titre personnel



David Cameron a brillamment remporté des législatives britanniques qui font planer la menace d'une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne et consacrent le succès des nationalistes écossais.



David Cameron élection mai 2015 (Kirsty Wigglesworth/AP/SIPA)


Conforté par un résultat inespéré, le leader des Tories a rendu visite en tout début d'après-midi à la reine Elizabeth II, au palais de Buckingham, afin de recueillir son assentiment formel en vue de former le prochain gouvernement.
"Je vais maintenant former un gouvernement conservateur de majorité", a-t-il annoncé au premier jour de son second mandat. En 2010, les Tories avaient eu besoin des libéraux-démocrates pour gouverner.

"Un gouvernement de majorité"

Les résultats définitifs après dépouillement des 650 circonscriptions allouent 331 députés aux conservateurs (+24), 232 aux travaillistes (-26), 56 au SNP (+50), 8 aux libéraux démocrates (-49), 1 à l'Ukip (-1).
Le Labour a été laminé en Ecosse, où les indépendantistes du SNP ont raflé 56 des 59 sièges en jeu dans leur région autonome, jusqu'ici considérée comme un fief travailliste inexpugnable.
Nombre d'analystes avaient prédit "un bain de sang" politique, et ils avaient raison sur ce point.

"Bain de sang politique"

Nigel Farage, le chef de file du parti europhobe Ukip, battu à South Thanet, a été le premier à démissionner, mettant à exécution sa promesse de "tirer le rideau" en cas d'échec. Son départ porte un coup extrêmement sévère à son parti, pourtant crédité d'un score flatteur de près de 13% en voix. L'homme-orchestre de l'Ukip n'a toutefois pas exclu un "come back".
Peu après, le leader libéral-démocrate Nick Clegg, 48 ans, a jeté l'éponge au sortir d'une nuit "dévastatrice", selon sa propre expression.
Ed Miliband, 45 ans, le patron des travaillistes, a suivi le même chemin, en endossant "l'entière responsabilité de la défaite".

"Tsunami nationaliste" sur l'Ecosse 

Les autres grands perdants du scrutin sont les instituts de sondages qui n'ont cessé de prédire un résultat ultra serré, renvoyant dos à dos les deux partis traditionnels frappés de déclin dans un paysage caractérisé par le multipartisme.
Le Labour est d'abord et avant tout victime du tsunami nationaliste qui a déferlé sur l'Ecosse, le SNP décuplant presque sa représentation à la Chambre des Communes. "Le lion écossais a rugi cette nuit", s'est félicité son ancien leader, Alex Salmond.
Le triomphe du SNP est symbolisé par l'élection de Mhairi Black, une étudiante de 20 ans qui devient la plus jeune députée de Westminster depuis 1667, aux dépens du député sortant et cadre du Labour Douglas Alexander.

La tentation du "Brexit"

Ed Balls, le bras droit de Miliband, Jim Murphy, patron du Labour en Ecosse, et Vince Cable, ancien ministre lib-dem du Commerce, font partie des autres victimes de marque d'un scrutin assassin.
David Cameron avait été critiqué pour son manque d'engagement en début de campagne. A peine réélu, il a réitéré sa principale promesse: l'organisation d'ici 2017 d'un référendum sur le maintien ou pas du pays dans l'Union européenne. Une perspective qui inquiète ses partenaires européens en raison de la possibilité d'un "Brexit", un acronyme désignant une sortie du club des 28.
La nouvelle de la victoire des conservateurs s'est traduite par un bond de la livre britannique face au dollar et à l'euro vendredi sur les marchés asiatiques.
La Bourse de Londres évoluait également en hausse vendredi, malgré des incertitudes européennes potentiellement préjudiciables aux affaires.

La Bourse de Londres au diapason 

Qui plus est, une éventuelle sortie de l'UE pourrait avoir par contrecoup des répercussions profondes sur le maintien de l'Ecosse, largement pro-européenne, au sein du Royaume-Uni.
Toute la journée de jeudi, les militants SNP sortant de l'isoloir à Glasgow ou Edimbourg ne faisaient pas mystère de leur volonté "de revanche". Ils aspirent en effet à la tenue d'un nouveau référendum d'indépendance, après un premier rendez-vous manqué en septembre.
Il s'agit là d'une menace non négligeable, même si "David Cameron a sensiblement accru sa stature", selon Patrick Dunleavy, expert à la London School of Economics (LSE).
Le plus jeune Premier ministre britannique en deux siècles s'est comporté bien mieux que prévu dans les urnes, mais pourrait avoir des difficultés "à faire quoi que ce soit de radical", a-t-il ajouté.

De nouveaux ambitieux

Cameron devra de fait contenir la grogne de la frange eurosceptique de son parti et tenir à distance les prétendants à sa succession, alors qu'il a annoncé pendant la campagne qu'il ne briguerait pas de troisième mandat.
L'un deux, le bouillant maire de Londres Boris Johnson, s'est fait élire député à Uxbridge, une étape essentielle pour prétendre à la direction du parti.
Dans l'immédiat, il appartenait aux travaillistes et libéraux démocrates de retrousser les manches pour s'attaquer au pénible chantier de reconstruction.
(Avec AFP)
 
avatar
lili@ne

Messages : 3747
Date d'inscription : 22/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elections britanniques

Message par mareaction le Sam 9 Mai - 14:05

Il veut faire un référendum pour ou contre la sortie de l'Europe, le seul qui est venu faire un commentaire, c'est encore le hollandouille naingras!

_________________
La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.
Lawrence W. Reed  

avatar
mareaction

Messages : 14784
Date d'inscription : 12/03/2015
Age : 79
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elections britanniques

Message par lili@ne le Sam 9 Mai - 14:10

mignon l'avatar Smile
avatar
lili@ne

Messages : 3747
Date d'inscription : 22/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elections britanniques

Message par mareaction le Sam 9 Mai - 14:48

lili@ne a écrit:mignon l'avatar Smile
C'est notre dernière chienne Pamela! elle était magnifique, c'était une Vaccares, avait eu un prix de beauté! une chienne formidable! mais malheureusement allergique, nous avons du la faire partir suite à de l'urée!  avant elle nous avions la même légèrement plus claire, toujours du même élevage, Ulette, elle n'avait jamais rien eu, nous avons du la faire partir à 15 ans 1/2, une gastro pourtant prise immédiatement!

_________________
La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.
Lawrence W. Reed  

avatar
mareaction

Messages : 14784
Date d'inscription : 12/03/2015
Age : 79
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum