La Russie a annoncé qu'elle testerait en 2018 un engin spatial à propulsion atomique capable d'envoyer des astronautes sur mars en seulement 45 jours. Un voyage très court : aujourd'hui, aller sur mars prendrait 18 mois.
Rosatom, l'agence russe de l'énergie atomique, a annoncé ce projet la semaine dernière, raconte "Wired". Mais le prototype pourrait ne pas voir le jour avant 2025, notamment pour des questions financières. Et l'agence n'a pas donné plus de précisions sur le moteur qui sera développé.
Un engin de ce type aurait plusieurs avantages : il permettrait par exemple d'effectuer des manœuvres durant le vol, ce qui est impossible avec les technologies actuelles. Et cela résoudrait la question du vol retour, qui pose aujourd'hui question puisqu'un vaisseau qui se poserait sur la planète rouge devrait, pour la quitter, trouver (ou fabriquer) suffisamment de carburant sur place.