Un agent employé à la sécurité d'une centrale nucléaire belge aurait été assassiné et son badge magnétique dérobé deux jours après les attentats de Bruxelles.