Verdict historique pour le «boucher des Balkans» Radovan Karadzic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Verdict historique pour le «boucher des Balkans» Radovan Karadzic

Message par LARA BAÏKAL le Jeu 24 Mar - 12:57

Avec autant de crimes sur la conscience, la peine de mort serait la meilleure réponse, les vraies saloperies il faut savoir s'en débarrasser.


Mais non il finira tranquillement ses jours au fond d'une cellule et peut-être même qu'il n'aura aucun remord....


Verdict historique pour le «boucher des Balkans» Radovan Karadzic




Plus de 20 ans après la guerre sanglante qui a enflammé l'ex-Yougoslavie, l'ancien chef politique des Serbes de Bosnie doit recevoir son jugement au tribunal pénal international de la Haye. Il risque la prison à vie.


Plus de 20 ans après le massacre de Srebrenica et le sanglant siège de Sarajevo, les juges du Tribunal pénal international de La Haye (TPIY) doivent rendre jeudi leur verdict contre l'ancien chef politique des Serbes de Bosnie Radovan Karadzic, au terme d'un procès historique. A 70 ans, Radovan Karadzic est inculpé de 11 chefs d'accusation pour génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre commis pendant la guerre en Bosnie, qui a fait plus de 100.000 morts et 2,2 millions de déplacés entre 1992 et 1995.
Le jugement sera rendu à 14h00 en présence de nombreuses victimes, dont des anciens détenus des camps et des mères de Srebrenica, ainsi que des diplomates et journalistes venus du monde entier. Il deviendra en effet le plus haut responsable à être jugé par le tribunal pour des crimes présumés commis pendant cette guerre, après la mort en 2006 de l'ancien président serbe Slobodan Milosevic au cours de son procès.
Reconnaissable à sa mèche indomptable, Radovan Karadzic était le président de l'entité des Serbes de Bosnie, la Republika Srpska. Il voulait, selon l'accusation, diviser la Bosnie et «chasser à jamais les Musulmans et Croates des territoires revendiqués par les Serbes de Bosnie». Mercredi, celui qui s'était défendu seul a pourtant affirmé avoir livré «un combat permanent pour préserver la paix, prévenir la guerre et réduire la souffrance des tous les gens, indépendamment de leur religion». Il s'attend à être acquitté, a-t-il ajouté, lors d'une interview à BIRN, un réseau d'information sur des sujets de justice, actif dans les Balkans.


Massacre de Srebrenica et siège sanglant de Sarajevo



Radovan Karadzic, psychiatre de formation, est notamment accusé de génocide pour le massacre de près de 8.000 hommes et garçons musulmans à Srebrenica en juillet 1995, le pire à avoir été commis en Europe depuis la Seconde guerre mondiale. Cette qualification de «génocide» est controversée.
Selon l'accusation, ce massacre s'inscrivait dans le cadre du «nettoyage ethnique» planifié par Radovan Karadzic avec le général Ratko Mladic et Slobodan Milosevic à l'issue du démantèlement de la Yougoslavie. Il est par ailleurs accusé de génocide dans plusieurs autres municipalités de Bosnie mais doit aussi répondre de persécutions, meurtres, viols, traitements inhumains ou transferts forcés.




L'accusation lui impute notamment la responsabilité du siège de Sarajevo, qui dura 44 mois et tua 10.000 personnes, et des camps de détention aux «conditions de vie inhumaines», selon l'accusation. Autrefois fugitif le plus recherché du continent, Radovan Karadzic avait échappé à la justice internationale pendant près de 13 ans, se cachant sous l'identité d'un spécialiste de médecine alternative, arborant une barbe blanche nourrie. Arrêté dans un bus à Belgrade en juillet 2008, où il se cachait au grand jour depuis la fin de la guerre, il est transféré à La Haye où un plaidoyer de non-culpabilité est prononcé en son nom en mars 2009. Plus de 47.500 pages de transcriptions et 115.000 pages d'éléments de preuve: le procès se termine en octobre 2014 après 497 jours d'audiences et 586 témoins.


L'accusation requiert la prison à vie



L'accusation a requis la prison à vie à l'encontre de M. Karadzic, qui reste pour beaucoup de Serbes un «héros» de la guerre en Bosnie. Le conseiller juridique de M. Karadzic, Peter Robinson, a néanmoins avoué à l'AFP qu'un acquittement serait «une énorme surprise». Pour les victimes, le principal enjeu de ce jugement est le premier chef d'accusation, celui de génocide dans les municipalités autres que Srebrenica.
Contrairement au massacre de Srebrenica reconnu comme génocide par la justice internationale, les juges n'ont pas encore reconnu qu'un génocide - qui est le crime le plus difficile à prouver en droit international - ait été commis dans d'autres municipalités. Pour le procureur, ce jugement est «l'un des plus importants de l'histoire du tribunal et met en lumière la responsabilité des hommes politiques dans la souffrance de leur peuple», a-t-il affirmé à l'AFP.
http://www.lefigaro.fr/international/2016/03/24/01003-20160324ARTFIG00030-verdict-historique-pour-le-boucher-des-balkans-radovan-karadzic.php

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty

Jefferson. 
avatar
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 18322
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Verdict historique pour le «boucher des Balkans» Radovan Karadzic

Message par mareaction le Jeu 24 Mar - 13:05

Faut remettre les peines de morts!

_________________
La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.
Lawrence W. Reed  

avatar
mareaction

Messages : 13588
Date d'inscription : 12/03/2015
Age : 79
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum