Après Paris et Tunis, une nouvelle attaque revendiquée