Les membres du parti politique d'Angela Merkel ont proposé un plan sur la protection des frontières allemandes, qui porte un coup à la politique d'ouverture aux réfugiés prônée par la chancelière.