Syrie : les frappes aériennes russes s’intensifient

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Syrie : les frappes aériennes russes s’intensifient

Message par lili@ne le Sam 3 Oct - 9:19

Objectif ? Démonter la g......e des potes islamistes des USA et de l'UE et ça me convient très bien à titre perso .


http://www.nationspresse.info/informations-internationales/proche-et-moyen-orient/syrie/syrie-les-frappes-aeriennes-russes-sintensifient


Syrie : les frappes aériennes russes s’intensifient
Jacques Frère. 2 octobre 2015



En deux jours, les frappes russes ont fait plus de dégâts aux troupes jihadistes que celles des Américains en 4 ans. L’Armée arabe syrienne prépare une contre-attaque en direction d’Idlib et une autre est prévue sur le secteur de Hama-Salamiyah-Homs en coordination avec les forces russes. Pour la troisième journée consécutive, l’armée de l’air russe a effectué un grand nombre de frappes aériennes, étalées sur 13 heures, dans le Nord-Ouest en Syrie, en ciblant plusieurs factions d’al-Qaïda (Jabhat al-Nosra) baptisées « Jaysh al-Fateh » (armée de la conquête) et des milices de l’imam Boukhari Djamaat (majoritairement composées de mercenaires sunnites ouzbeks et nord-caucasiens) à l’intérieur des provinces d’Idlib, de Homs (Tadmur) et de Hama (Khan Shaykhun). Pas moins de 15 frappes ont été réalisées sur le secteur d’al-Raqqa et près d’al-Mayadeen dans le gouvernorat de Deir Ezzor. Cette nuit, la zone d’al-Hasakah (tenue par Daech près de la frontière irakienne) a aussi été la cible d’attaques aériennes. La priorité actuelle pour les avions russes opérant à basse altitude est d’empêcher ces divers groupes armés, soutenus par l’Arabie Saoudite, le Qatar et la Turquie, de percer vers la côte et d’isoler Damas (voir ici la situation tactique des groupes jihadistes). Il s’agit aussi de préparer une grande contre-offensive en direction d’Alep, îlot de résistance syrien enclavé en zone jihadiste.

Bagdad et Moscou viennent de conclure un accord pour que les forces russes puissent utiliser la base aérienne d’al–Taqaddum à Habbaniyah, à 74 km à l’Ouest de Bagdad. L’opération russe d’éradication de la menace islamiste en Syrie pourrait prendre des semaines, voire des mois.

https://www.youtube.com/watch?v=RGHHeiOjZvo

Les frappes d’hier vues par la télévision russe

https://www.youtube.com/watch?v=boeHqGgs6uI

Le camp de base des Suqour al-Ghab (Faucons d’al-Ghab) touché par les frappes russes hier. Ce groupe islamiste du secteur d’Hama avait bénéficié du programme de formation de la CIA et avait même reçu des systèmes antichars guidés TOW. En août dernier, le groupe est passé avec armes et bagages dans les rangs d’al-Nosra…

Abu Bilal al-Tunisi le chef terroriste de Daech qui avait capturé et brûlé vif un pilote jordanien de F-16, le lieutenant Moaz Youssef al-Kasasbeh en décembre 2014, vient d’être tué près de Raqqa suite à une frappe aérienne



Une nouvelle journée de frappes intensives

De sources syriennes, on apprend que l’aviation russe a frappé vers minuit (GMT) une importante colonne armée de l’État islamique se déplaçant sur l’autoroute al-Hasakah – ash-Shaddadi (200 km à l’Est d’Alep et à une trentaine de kilomètres de la frontière irakienne). Le raid aurait duré trois heures d’affilée. Ainsi, une des artères principales de la logistique de Daech vient d’être coupée, dans un secteur où opère la résistance kurde. Ce matin, on relevait d’importants affrontements sur les monts Abal Aziz (Ouest immédiat d’al-Hasakah) entre les milices kurdes et les forces de Daech. Dans l’après-midi, ce sont les positions jihadistes près de l’aéroport militaire d’al-Tabqa (tombé aux mains de Daech en août 2014) près de Raqqa qui ont été frappées (notamment par les Su-34). Plusieurs dépôts de munitions dans les fermes al-Ajrawi (domaine agricole est situé à l’extérieur de l’aéroport militaire et utilisé comme dépôt d’armes) et deux casernes ont été endommagées, de même que le siège du califat de Daech dans la province de Raqqa.


Hélicoptère d’assaut russe Mi-24P près de Lattaquié cet après-midi

Dans la journée, on signalait des frappes vers al-Quaraytayn (ville chrétienne sous occupation de Daech), à 45 km à l’Ouest de Palmyre. Plus au Nord, dans la zone Sud d’Idlib, des positions vers Kafar Sijnah, Rakaya et Balyoun ont aussi été ciblées (on a même aperçu des Su-30SM) de même que les alentours de la base aérienne de Kuweiress, encerclée par les jihadistes.

https://www.youtube.com/watch?v=smG_2cww8hU

Reportage de Russia Today sur les Su-34

Une position jihadiste (sans doute un centre opérationnel) près de Karf Zita, au Nord de Hama, a été bombardée avec au moins 15 munitions KAB, OFAB-250 et 500. Comme vers Idlib, c’est dans cette zone qu’évoluent un certain nombre de Tchétchènes affiliés à al-Qaïda. A Hama, un groupe d’activistes islamistes de Crimée, dirigé par Ramadan al-Qirmi, a fait allégeance à al-Nosra. Il en est de même du groupe Krymsky Jamaat d’Abdul Karim Krymsky, lié à l’Émirat islamique du Caucase, composé de jihadistes tatares et tchétchènes d’obédience salafiste. L’ensemble du groupe aurait lui aussi rejoint le Front al-Nosra, la branche syrienne d’al-Qaïda.

En fin de journée, les forces russes ont élargi le périmètre de sécurité mis en place pour protéger Lattaquié, notamment en frappant à quelques dizaines de kilomètres au Nord-Est de la grande ville. On évoque notamment 30 frappes à Jisr al-Shughur et à Jabal al-Zaweya, à plus de 45 km au Nord-Est de Lattaquié contre des positions du Jaysh al-Fateh. Vers Ghmam, à 15 km dans les montagnes environnantes au Nord-Est de Lattaquié, plusieurs positions islamistes et des regroupements armés ont subi les foudres de l’aviation russe dans l’après-midi. Puis, moins de 10 km plus au Sud, le secteur d’al-Haffa a à son tour été touché par des raids. Il est possible que des hélicoptères d’assaut Mi-24P soient intervenus, puisqu’en fin d’après-midi le décollage de plusieurs d’entre eux étaient signalés sur la base russe à côté de Lattaquié.


Des Su-25UB de la base aérienne de Primorsko-Akhtarsk, région de Krasnodar, peut-être équipés du système « Bars » d’observation et de navigation pour les frappes de précision y compris de nuit. Ils appartiennent au 960 ShAP ou 960e Régiment de «Shturmovik» (aviation d’assaut).

https://www.youtube.com/watch?v=Ky-4gMDj30M


Selon TTU, l’arrivée des Su-25 sur le théâtre d’opérations syrien ne laisserait pas indifférents les combattants de Daech. D’après un reportage de la télévision russe, des conversations radio interceptées entre mercenaires ouzbeks et tchétchènes de Daech (échangeant en russe) auraient indiqué une certaine inquiétude des intéressés, qui ont eu à subir par le passé les attaques à basse altitude meurtrières des Su-25 en Tchétchénie et au Daghestan.

Les Su-25 ont réalisé deux attaques de nuit consécutives contre un important camp d’al-Qaïda près de Maarrat al-Numan (avec des Su-24M2), à une vingtaine de kilomètres au Sud d’Idlib, puis à Kafar Roma à quelques kilomètres. Un centre de commandement islamiste près d’Alep a aussi été détruit, avec une dizaine de véhicules et de l’artillerie lourde. Le secteur géographique se trouvant au Sud d’Idlib est particulièrement ciblé ces dernières heures. C’est là que l’Armée arable syrienne devrait frapper massivement dans les tous prochains jours.

Une contre-offensive syrienne en préparation

https://www.youtube.com/watch?v=hS3s25IYEFQ

L’Armée arabe syrienne se prépare à contre-attaquer



Quatre énormes haut-parleurs montés à l’arrière d’un pick-up annoncent dans toute la zone avoisinant la ligne de feu au Sud d’Hama que les civils doivent quitter le secteur en prévision de combats à venir très prochainement : «Attention ! Prudence ! Il y aura une opération spéciale. Pour votre propre sécurité, vous devez de quitter vos maisons et passer du côté des positions de l’Armée arabe syrienne. Vous serez logés ! Si nécessaire, on vous fournira une aide médicale. » Au Nord d’Hama, à trois heures de route de Lattaquié, les reporters russes Aleksandr Kots et Dmitry Steshin, de Komsomolskaïa Pravda, que nous avions déjà croisés dans le Donbass, à Shirokino notamment, sont allés à la rencontre des forces de l’Armée arabe syrienne. Ils ont interrogé le commandant d’un bataillon de chars du 147e régiment mécanisé, Bess Ahmd Mayrub.

Le moral de ces troupes syriennes semble excellent depuis 48 heures. Plusieurs centaines d’hommes, montés sur de vieux BMP-1, appuyés par une section d’antiques T-62, s’apprêtent à monter en ligne. Le but principal de l’opération spéciale en préparation est de déverrouillez la route entre Hama et Homs (carte ci-dessous). Une zone tenue par les combattants islamistes de la brigade « Suqour al-Jabal » (affiliée au Front al-Nosra), sévèrement éprouvés depuis les frappes d’hier. Ils ont même perdus un de leurs commandants légendaires. Formés et armés en partie par la Special Activities Division de la CIA, disposant de missiles antichar TOW-2, ces jihadistes tenaient des positions jusqu’alors inextricables entre les deux grandes villes du centre de la Syrie.



De l’efficacité russe



Il semble qu’au moins 50 appareils soient impliqués, dont des hélicoptères, dans cette campagne aérienne de bombardements massifs des positions jihadistes en Syrie. Les rotations semblent se dérouler à partir de la base aérienne près Lattaquié, remise en conditions et revalorisée dernièrement par le génie militaire des forces aériennes russes. Ces dernières semblent disposer sur place d’importants stocks de munitions, y compris des armes guidées de précision, tout à fait comparables aux GBU occidentales. A noter que le commandement aérien russe a déployé des Su-34, parce que le conflit syrien lui fournit une occasion idéale pour les tester. Ils ont réalisé 18 sorties en 24 heures et détruit 12 objectifs.

On remarque, depuis trois jours, que les Su-24M2 et les Su-25SM/UB déployés à Lattaquié sont parfaitement adaptés à cette campagne syrienne, et il n’y a aucune raison de penser que l’armée de l’air russe ne puisse mener des frappes de précision aussi bien que les forces aériennes occidentales. Une fois encore, nous voyons que les hypothèses stéréotypées concernant la prétendue infériorité des capacités militaires russes par rapport à celles des Occidentaux sont largement erronées. La vitesse opérationnelle de réalisation avec laquelle l’opération a été organisée et le déploiement au préalable de moyens a largement dépassé les capacités américaines observées depuis 1990. En seulement quelques semaines, les Russes ont réussi à remettre en conditions de combat et même agrandir la base aérienne près de Lattaquié pour la rendre pleinement opérationnelle, et y déployer un grand nombre de moyens aéroterrestres.

Le temps imparti entre la décision d’agir et l’action en elle-même semble avoir été étonnamment court, et contraste avec les préparatifs laborieux des USA, nécessitant des semaines voire des mois, lors des opérations contre les taliban en Afghanistan en 2001 ou encore contre l’Irak en 1990 et même en 2003. Autre problème pour les Américains : depuis le 30 septembre, les avions russes bombardent des unités jihadistes soutenues ouvertement par la CIA ou d’autres services de renseignement et d’actions clandestines occidentaux (MIT turc, MI-5 britannique…). Washington et ses alliés disent faire la distinction entre des groupes affiliés à Daech et d’autres qui sont présentés comme « modérés ». Or, avec la campagne aérienne russe, cette situation va obliger les Occidentaux à devoir fournir des précisions, sans doute gênantes, quant au processus de sélection utilisé par l’agence de Langley et ses affidées pour choisir ses alliés « modérés » sur le terrain et dévoiler de facto, du moins en partie, la coopération secrète de « services » occidentaux depuis le début de la guerre sur le territoire syrien avec ce qui est depuis devenu l’État islamique ou la branche d’al-Qaïda en Syrie.

Et revoilà McCain et ses charognards…

L’Amérique néocon enrage. Prise au dépourvu par l’efficacité et la rapidité de l’intervention russe, l’Administration américaine a lancé à l’emporte pièce une campagne de dénigrement et de désinformation, avant de lâcher ses roquets et autres oiseaux de mauvaise augure. Sur Fox News, le sénateur néoconservateur John McCain (un des meilleurs amis des néonazis d’Ukraine) a affirmé, avec une arrogance qui lui est coutumière, qu’il faudrait donner l’équipement adéquat aux terroristes islamistes présentés comme « modérés » (sic) et formés par les États-Unis, afin qu’ils abattent des avions russes, comme les USA l’avaient fait avec certains moudjahidin en Afghanistan. Ces derniers avaient fini par devenir l’organisation terroriste connue sous le nom d’al-Qaïda (source).

En septembre 2014, sur Fox News, le sénateur de l’Arizona reconnaissait avoir des contacts réguliers avec des représentants de l’État islamique : « Moi je connais ces gens, et je suis en contact permanent avec eux ! »



Sur cette photo, diffusée en mai 2013 pour attester de sa rencontre avec l’état-major de l’Armée syrienne libre, on voit le sénateur McCain discuter avec un individu aux multiples identités : il est recherché par le département d’État des États-Unis sous le nom d’Abu Dua, par les Nations unies sous le nom d’Ibrahim al-Baghdadi, et appartient alors à l’état-major de l’ASL sous le nom d’Abou Youssef. Il deviendra bien vite le très redoutable émir de Daech… Et de recevoir un soutien appuyé de ses amis néonazis d’Ukraine du groupement « Azov », qui se sont fendus d’un communiqué rageur dans la foulée des déclarations du sénateur néocon : « Nous sommes curieux de voir comment la Russie se battra sur deux conflits en même temps. Leur économie est déjà en ruine. Elle lâche des bombes non guidées sur le peuple syrien qui veut se débarrasser d’un maniaque au pouvoir (qui partage les mêmes valeurs que Poutine). Ce que dit McCain doit être fait. Les États-Unis devraient fournir aux rebelles syriens des missiles portables antiaériens pour créer un environnement encore plus hostile et augmenter les pertes pour la Russie. Les Saoudiens devraient aider les rebelles avec leurs moyens pour frapper les aéroports russes, et les aider à acquérir des Scuds. Nous souhaitons un nouvel Afghanistan pour les Moskali (expression injurieuse et raciste russophobe, ndlr) ». On ne pourrait être plus clair quant au soutien politique affirmé de la mouvance néobandériste et néonazie en Ukraine envers l’État islamique et al-Qaïda.
_________________
avatar
lili@ne

Messages : 3684
Date d'inscription : 22/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum