CINQ INDICES DE LA PRÉSENCE MILITAIRE RUSSE EN SYRIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CINQ INDICES DE LA PRÉSENCE MILITAIRE RUSSE EN SYRIE

Message par LARA BAÏKAL le Sam 19 Sep - 12:06

J'ai l'impression que le prince des sans dent va tomber sur un os ou se casser les siennes en Syrie...

Cinq indices de la présence militaire de la Russie en Syrie





Des photos, des vidéos et des prises de vue par satellite semblent attester du déploiement de soldats russes sur le sol syrien.

Le porte-avions russe "Kuznetsov" dans le port de Tartous (Syrie), le 8 janvier 2012. (AFP / SANA)

Par Benoît Zagdoun




Mis à jour le 15/09/2015 | 17:08 , publié le 15/09/2015 | 17:07


Vladimir Poutine ne s'en cache pas. "Nous soutenons le gouvernement syrien", a répété le président russe, mardi 15 septembre. Mais ce soutien de la Russie au régime de Bachar Al-Assad se limite à "une aide militaire technique", assure le maître du Kremlin. Moscou ne ferait donc qu'honorer ses contrats de livraison d'armements, signés avec Damas. 
La Russie, alliée indéfectible de Bachar Al-Assad, est pourtant accusée par les Etats-Unis de déployer du matériel militaire, mais aussi des soldats, dans le nord de la Syrie, alors que l'armée syrienne, en grande difficulté, subit défaite sur défaite, depuis mars, face aux jihadistes d'Al-Qaïda et de l'Etat islamique.
Il existe de nombreux indices de la présence militaire russe sur le sol syrien. Les positions des troupes russes figurent même désormais sur les cartes des observateurs du conflit syrien.


.@TheStudyofWar start adding Russian positions to map of who controls what in #Syria pic.twitter.com/0nUlpE2ijX
— James Denselow (@jamesdenselow) 15 Septembre 2015

Des confidences sur les réseaux sociaux


Il y a d'abord cette photo, postée par un militaire russe sur le réseau social VKontakte. On y voit des soldats embarquant sur un navire de guerre déjà chargé de camions bâchés avec cette légende : "Nouveau départ pour la Syrie". Tous ces posts ont été supprimés, mais ils ont été archivés par le site d'investigation citoyen bellingcat
Il y a ensuite cette conversation, relatée par bellingcat. Sur un forum féminin russe, une femme se plaint du départ de son mari, un soldat de la marine russe, pour la Syrie, pour une période de trois à huit mois. Elle s'inquiète et confie que son compagnon est parti garder un aéroport. Etrange... Officiellement, la Russie n'est présente militairement en Syrie que via son importante base militaire navale dans le port de Tartous, une ville qui est aussi un des derniers fiefs de Bachar Al-Assad. 


http://www.francetvinfo.fr/monde/revolte-en-syrie/la-russie-renforce-son-soutien-militaire-a-la-syrie_1078385.html


Washington affirme que 200 soldats d'infanterie de marine russes sont stationnés sur un aérodrome au sud de Lattaquié, bastion historique du clan Al-Assad, non loin de Tartous. 


Des navires militaires russes affrétés pour la Syrie


Un soldat russe pose fièrement en uniforme de la 810e brigade d'infanterie marine sur le pont d'un navire. A l'arrière-plan, on aperçoit le pont franchissant le Bosphore, le détroit entre la mer Noire et la mer Méditerranée. La photo est mise en ligne fin mars sur VK. Fin août, le militaire publie d'autres clichés, pris en Syrie cette fois. Il apparaît en tenue décontractée, sandales, short et T-shirt, devant des portraits de Bachar Al-Assad. 
Un autre militaire russe change son statut sur le Facebook russe : "Parti pour la Syrie". Le jeune homme appartient à la 810e brigade d'infanterie de marine, comme le montre une photo où il apparaît en tenue de combat, marchant à côté d'un camion aux armes de son unité. Fin août, des camions de cette même brigade sont photographiés sur le pont d'un navire traversant le Bosphore. Les journalistes citoyens de bellingcat font le rapprochement.
La Russie affrète bel et bien des navires pour la Syrie. Ces bâtiments déclarent souvent avoir pour destination des ports de la région, comme Port-Saïd en Egypte. Mais en mer, ils sont détournés de leur itinéraire initial, écrit Foreign Policy (en anglais). Deux navires de débarquement de chars russes sont ainsi arrivés dans le port de Tartous, selon des responsables américains interrogés par l'AFP.


Des véhicules blindés russes sur le champ de bataille 


Fin août, une vidéo est mise en ligne sur YouTube. Elle aurait été filmée près de Lattaquié, une ville portuaire du nord-ouest de la Syrie. On y verrait des milices pro-Assad en action. Mais plusieurs éléments attirent l'attention. D'abord, un véhicule blindé de transport de troupes à huit roues motrices, un BTR-80 russe, équipé d'un canon de 30 mm 2А72. Pour belingcat, pas de doute possible : ce véhicule blindé est celui d'une unité russe. D'abord, il appartient à un modèle plus récent que ceux livrés à l'armée syrienne. Ensuite, il porte l'inscription "111", alors que les véhicules du régime de Bachar Al-Assad ne sont pas numérotés.
Autre indice troublant de la présence russe sur le sol syrien : dans la vidéo, on entend des hommes parler russe. Un extrait a été isolé et mis en ligne sur Soundcloud. Des ordres sont criés à des combattants dissimulés derrière un mur en partie détruit : "Allez !" "Viens !" "Balance !" "Encore !" "Allez ! Encore !" Des injonctions suivies d'effets puisqu'ils sont suivis de mouvements et de tirs.





Ce véhicule blindé armé d'un canon ne serait pas le seul déployé par la Russie en Syrie. Sept chars russes T-90 ont été positionnés sur un terrain d'aviation près de Lattaquié, assurent deux responsables de l'administration américaine, cités par Reuters.

Un drone russe dans le ciel syrien

Un drone de reconnaissance russe Pchela-1T ou Shmel-1 a été vu dans le ciel d'Idleb, dans le nord-ouest de la Syrie, assure belingcat. Les photos ont été mises en ligne par un compte affilié au Front Al-Nosra, la branche locale d'Al-Qaïda. D'autres clichés semblent montrer des bombardiers et des avions de chasse russes escortant ce drone. Des Sukhoï Su-34 et Su-27 et des Mikoyan MiG-29 probablement, selon le site d'investigation.
#Syria Nusra linked acc. posted pics of Russian made drone & jets flying over Western #Idlib. Huge if true. pic.twitter.com/1xPuUbD9an
— Green lemon (@green_lemonnn) 2 Septembre 2015
En janvier 2014 déjà, une source indiquait à Reuters que l'armée russe avait livré du matériel, dont des drones, sur la base aérienne de Lattaquié.  

La construction d'une base aérienne

L'aéroport international Bassel Al-Assad, du nom du frère de Bachar Al-Assad, situé près de Lattaquié, est en plein chantier, comme le révèlent les observations satellite publiées par Foreign Policy. On y voit des camions circuler sur une route, mais aussi des palettes et des caisses alignés sur un terrain, de la terre fraîchement retournée et des nouveaux aménagements, notamment deux nouvelles pistes d'atterrissage pour des hélicoptères.
Des bâtiments préfabriqués et une station de contrôle du trafic aérien portative y ont aussi été acheminés, selon le New York Times. Et le trafic aérien y est dense. Des membres de l'administration Obama assurent que deux chargements d'avions-cargos russes atterrissent chaque jour sur cet aérodrome. Selon Foreign Policy, l'aéroport est en train d'être transformé en base aérienne pour la logistique et les opérations aériennes de l'armée russe. 
Satellite imagery showing Russian improvements to the Syrian airbase in Latakia (http://t.co/0RR6h2KlTfpic.twitter.com/5jKDcu4LlG
— Shashank Joshi (@shashj) 15 Septembre 2015
Officiellement, seuls deux avions-cargos géants et un avion de transport de passagers sont arrivés à l'aéroport international de Lattaquié. Ils transportaient 80 tonnes d'aides humanitaires. Et, comme le ministre des affaires étrangères russe, Sergueï Lavrov, l'a admis pour la première fois, "des équipements militaires conformément aux contrats existants", signés avec le pouvoir syrien, ont également été acheminés sur place.
La semaine dernière, la Russie a par ailleurs averti les autorités chypriotes de possibles manœuvres navales au large de la base russe de Tartous, entre le 14 et le 17 septembre. Moscou n'a toutefois pas confirmé que sa marine procéderait à ses exercices.

http://www.francetvinfo.fr/monde/revolte-en-syrie/cinq-indices-de-la-presence-militaire-de-la-russie-en-syrie_1084719.html

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty

Jefferson. 
avatar
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 18160
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: CINQ INDICES DE LA PRÉSENCE MILITAIRE RUSSE EN SYRIE

Message par Invité le Sam 19 Sep - 14:17

...D'où peut-être la valse-hésitation de notre va-t-en-guerre élyséen d'engager les avions du Charles-de-Gaulle au-dessus de la Syrie...avec le risque d'une confrontation aérienne entre Rafale et Super-Etendard contre Sukhoï et/ou Mig russes...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: CINQ INDICES DE LA PRÉSENCE MILITAIRE RUSSE EN SYRIE

Message par LARA BAÏKAL le Sam 19 Sep - 14:27

Sans aucun doute surtout après le débat à l'assemblée sans vote pour annoncer qu'il allait permettre des frappes aériennes dans les semaines à venir...C'est vague...


Et rien qu'en une semaine il peut s'en passer des événements !


Et les américains se rapprochent des Russes pour le problème Syrien...

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty

Jefferson. 
avatar
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 18160
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: CINQ INDICES DE LA PRÉSENCE MILITAIRE RUSSE EN SYRIE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum