« Tu n'étais qu'un chien... mais tu étais là. »

Aller en bas

« Tu n'étais qu'un chien... mais tu étais là. » Empty « Tu n'étais qu'un chien... mais tu étais là. »

Message par LARA BAÏKAL le Lun 4 Mar - 8:29

Nos amis à quatre pattes prennent tant de place dans nos coeurs et dans vos vies qu'à leur départ, ils nous laissent bien tristes.
Nous devons leur être reconnaissants de partager nos vies avec tant de gentillesse.
Une lettre très touchante adressée à un chien parti laissant ses maîtres désemparés...
Tu n'étais qu'un chien, mais je pleure ta mort »
« Tu n'étais qu'un chien... mais tu étais là. » 6b98b015731213f28e9a4f471c0ccb1a-tu-n-etais-qu-un-chien-mais-je-pleure-ta-mort

« Tu n'étais qu'un chien... mais tu étais là. » | FOTOLIA
Ouest-France
Publié le 26/02/2019 à 01h48

Animaux. Un compagnon à quatre pattes peut aider à combler la solitude de son maître. La disparition de l'animal laisse un grand vide.

Marie-Paule Barbara Rousseau (Maine-et-Loire) :
Oscar, tu es parti un certain jeudi de janvier. Aujourd'hui, je dispose d'un tas de larmes accrochées à mes yeux sans savoir ce que je dois en faire pour qu'elles n'y restent plus.
Tu étais mon bâton de survie après le décès de celui qui a partagé notre vie ensemble et mon coeur est bancal aujourd'hui. Je vais cahin-caha, brinquebalant partout mon mal-être et pourtant, oserai-je le dire... tu n'étais qu'un chien, un simple chien.
Nous t'avions choisi à deux, moi je voulais un chat, mon mari un labrador, nous t'avons eu toi.... Un cocker. Étrange parfois l'option des humains devant des boules de poils, non ? Et tu as pris place au milieu de nous deux. Tu savais être un couillon de première classe, têtu comme le roseau qui jamais ne se plie, mais nous t'aimions ainsi. Quatre années à trois, onze autres à deux, ce n'est pas rien quand même pour une belle histoire. Tu es parti et quand maintenant je passe le seuil de la maison, il n'y a plus que le silence pour m'accueillir. Tu avais tant comblé le vide, que j'avais oublié qu'on pouvait crever de solitude.
Tu es parti et même si le monde tourne ici ou là-bas, je reste immobile dans mon chagrin. D'aucuns diront qu'il n'est guère décent de pleurer sur une bête alors que des femmes, des hommes se disputent le monde jusqu'à en mourir. Je sais, je sais. Mais comment faire ? Tu manques tellement à ma vie car il y a, partout, l'empreinte de toi.
Tu es parti et ton dernier regard avant le grand sommeil pour ne pas souffrir me suit pas à pas. Tu m'as donné ta confiance, moi qui te menais vers une absence à jamais. Tu n'as rien su de cette fin, mais j'ai tellement eu l'impression de trahir quelque chose de notre histoire qu'il n'est pas un mot pour m'en consoler. Tu n'étais qu'un chien... mais tu étais là. »
https://www.ouest-france.fr/medias/ouest-france/courrier-des-lecteurs/tu-n-etais-qu-un-chien-mais-je-pleure-ta-mort-6237526

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty
Jefferson. 
LARA BAÏKAL
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 32007
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

« Tu n'étais qu'un chien... mais tu étais là. » Empty Re: « Tu n'étais qu'un chien... mais tu étais là. »

Message par Ximena le Lun 4 Mar - 12:18

la mort de mon chien en 2009 fut bien plus dure que toute autre !
( bon mes parents étaient spéciaux donc c'est vrai que je n'ai pas eu tant de chagrin ...)

j'ai les cendres de mon petit Théo ( 1996 -2009 ) chez moi
avec sa photo et son joujou préféré ..
« Tu n'étais qu'un chien... mais tu étais là. » Maison32

Ximena

Messages : 2828
Date d'inscription : 23/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

« Tu n'étais qu'un chien... mais tu étais là. » Empty Re: « Tu n'étais qu'un chien... mais tu étais là. »

Message par Ximena le Lun 4 Mar - 12:20

Il y a un pont qui connecte le ciel et la terre :

on l'appelle "LE PONT DE L'ARC EN CIEL"

Dans cette partie du Paradis existe un endroit nommé le pont de l'arc en ciel.

Lorsque meurt un animal de compagnie, il se rend dans ce pays qui connecte le ciel et la terre.
On retrouve là-bas des prairies, des paisibles collines et vallées luxuriantes et tous nos amis à quatre pattes qui y sont réunis peuvent courir et s'amuser ensemble. Ils peuvent enfin creuser des trous dans les jolies plates-bandes, se rouler dans des endroits malodorants, bref toutes les interdictions terrestres n'ont plus loi !

Dans ces contrées lointaines eau, nourriture et soleil , bref tous nos amis sont au chaud, à moins qu'ils ne décident d'aller courir dans les montagnes couvertes de neiges éternelles.

Ceux qui étaient vieux et malades ont retrouvés ici santé et vitalité.
Ceux qui étaient blessés ou infirmes sont devenus sains et forts.
Ceux qui étaient négligés ou maltraités ont enfin retrouvé chaleur et réconfort.

Les animaux sont heureux et en paix, mais pour le plus grand nombre d'entre eux il manque à leur bonheur quelque chose de précieux à leur coeur ! ils ont perdu quelqu'un de très spécial qu'ils aimeraient tant avoir auprès d'eux....

Des jours de bonheur se coulent doucement dans d'interminables jeux et courses folles à l'intérieur de cette grande meute pacifique.

Mais un jour arrive où l'un d'eux s'arrête soudainement, tous ses sens aux aguets. Ses yeux miroitent de mille feux, ses oreilles attentives se dressent. Il commence à courir hors du groupe, volant au dessus des verts pâturages, de plus en plus vite...

Ca y est, vous le voyez courir vers vous, dans ce point de lumière au dessus du tunnel. En toute fidélité, votre animal vous a repéré entre tous et il est venu à cette ultime rencontre. Vous souriez, vous vous retrouvez ensemble, ses joyeux bisous d'antant, vos mains pouvant à nouveau caresser son cou, son flanc, sa tête. Vous pouvez enfin plonger votre regard dans le sien. Plus rien ne pourra dorénavant vous séparer, sous serez à jamais réunis.

Ainsi vous traverserez ensemble     le PONT DE L'ARC EN CIEL

« Tu n'étais qu'un chien... mais tu étais là. » Fdcd6510




Ximena

Messages : 2828
Date d'inscription : 23/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

« Tu n'étais qu'un chien... mais tu étais là. » Empty Re: « Tu n'étais qu'un chien... mais tu étais là. »

Message par LARA BAÏKAL le Lun 4 Mar - 12:25

C'est un très joli texte, merci Ximena Smile

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty
Jefferson. 
LARA BAÏKAL
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 32007
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

« Tu n'étais qu'un chien... mais tu étais là. » Empty Re: « Tu n'étais qu'un chien... mais tu étais là. »

Message par Ximena le Lun 4 Mar - 12:39

Il est connu sur les forums des amis d'animaux et de défense des animaux

Ximena

Messages : 2828
Date d'inscription : 23/12/2018

Revenir en haut Aller en bas

« Tu n'étais qu'un chien... mais tu étais là. » Empty Re: « Tu n'étais qu'un chien... mais tu étais là. »

Message par LARA BAÏKAL le Lun 4 Mar - 12:53

Ximena a écrit:Il est connu  sur les forums des amis  d'animaux  et  de défense  des animaux
Si je le lis encore cela me consolera d'avoir perdu des petits copains Smile

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty
Jefferson. 
LARA BAÏKAL
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 32007
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum