1er Janvier ..1895

Aller en bas

1er Janvier ..1895 Empty 1er Janvier ..1895

Message par Girondin le Lun 31 Déc - 17:24

1er Janvier ..1895 Naissance_16 Naissance de John Edgar Hoover, Directeur du FBI de nationalité américaine1er Janvier ..1895 USA 


vous rendez vous compte ,ça va faire 124 ans .....le temps passe vite tout de même ...... rigolo

Girondin

Messages : 6295
Date d'inscription : 10/02/2018
Age : 70
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

1er Janvier ..1895 Empty Re: 1er Janvier ..1895

Message par Invité le Lun 31 Déc - 17:30


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

1er Janvier ..1895 Empty Re: 1er Janvier ..1895

Message par LARA BAÏKAL le Lun 31 Déc - 17:36

C'est "ben" vrai M'sieur Girondin ! 1er Janvier ..1895 Xixixi13

Les Bonaparte et le FBI, une histoire commune....
1er Janvier ..1895 Post-550

Credits image : Portrait de Jérôme-Napoléon Bonaparte (1784-1860), par Francois-Joseph Kinson (1770-1839) - Musée du Château de Versailles

Le 4 décembre 2016,
En 2008, le FBI a célébré son centième anniversaire. Al Capone, John Dillinger, Machine Gun Kelly, Oussama ben Laden… Quand on se penche sur l’histoire du FBI, les noms se mettent à défiler. 


Le FBI est créé le 26 juillet 1908, par Charles Bonaparte (1851-1921), ministre américain de la Justice et petit-neveu de Napoléon Bonaparte. Hé oui ! Petit-neveu de Napoléon 1er… En voilà une drôle d’histoire !


Où on débute par Jérôme Bonaparte (1784-1860)


Jérôme Bonaparte est le plus jeune frère de Napoléon 1er. En 1803, il épouse, amoureux, lors d’un passage à New-York, Elizabeth Patterson. Ils ont un fils ensemble, Jérôme Napoléon Bonaparte (1805-1870). 


Ce mariage déplaît fortement à Napoléon 1er qui, malgré la douleur et la résistance de Jérôme, tendrement attaché à sa femme et à son fils, fait casser le mariage. Jérôme rentre en France en 1805. En 1807, son frère lui fait épouser la princesse Catherine de Wurtemberg, et six jours après, il est créé roi de Westphalie. 


Puis Charles Bonaparte (1851-1921)
Charles Bonaparte est le fils de Jérôme Napoleon Bonaparte (1805-1870) et donc, le petit-neveu de Napoléon 1er.
Il grandit aux États-Unis où il étudie dans un collège français avant de rejoindre Harvard pour ses études de droit.  
Proche de Roosevelt et de sa politique, en 1904, Roosevelt le nomme à la tête du ministère de la Marine malgré les sarcasmes de la presse qui titre alors : « Le petit neveu du petit caporal à la tête de la marine des États-Unis ! ». 
En 1905, le Président le nomme attorney general (procureur général) et le charge de mener de nombreuses enquêtes sur le crime organisé et les fraudes. Par manque de moyens et de marge de manœuvre, il ne peut correctement accomplir sa mission. 




Il déniche alors 25 agents spéciaux, en bonne forme physique, avec des diplômes, une allure passe-partout et un langage châtié. C’est la naissance du BOI (Bureau of Investigation) le 26 juillet 1908, devenu FBI (Federal Bureau of Investigation) en 1935. 
Une naissance marquée du sceau de la descendante de l’Empereur Napoléon 1er !


Pour continuer par Eliot Ness
Quand on pense au FBI, on pense à Eliot Ness, l’agent du FBI qui arrête Al Capone en 1931. A l’orgine, le FBI n’a pourtant pas grand chose à faire avec Al Capone. Le Bureau de la prohibition à Chicago, essaie de lui mettre la main dessus. Le célèbre bandit s’est effectivement fait arrêter par le FBI pour un délit mineur : il n’est pas comparu au tribunal dans le cadre d’une précédente affaire. Une fois qu’il est arrêté, le FBI réussit à constituer un dossier à charge contre lui.




Puis par Hoover
Le FBI n’a que très peu de pouvoirs avant 1934, date à laquelle les agents sont autorisés à procéder à des arrestations eux-mêmes et à porter des armes.


Le FBI entre dans la légende aux Etats-Unis au “règne” de Edgar Hoover, qui dirige le FBI pendant 48 ans de 1924 à 1972. Il connait le fonctionnement des médias et sait vendre sa police fédérale. Jusqu’à sa mort en 1972, Hoover contrôle toute l’information sur le FBI. Le “bureau” est comme son fils. 


Edgar Hoover rejoint le FBI en 1917. A cette époque, le “bureau” n’a pas énormément de détectives et ceux-ci sont pour la plupart incompétents ou corrompus. Quand Hoover prend la direction du FBI en 1924, il fait le ménage et relève le niveau d’exigences pour pouvoir rejoindre la police fédérale. 


Dans les années 30, le FBI procède à des arrestations de célèbres criminels comme Al Capone, John Dillinger et Machine Gun Kelly. A cette époque-là, Edgar Hoover se rend à Hollywood et fait comprendre à certains producteurs qu’il est dans leur intérêt de représenter le FBI sous son meilleur jour. Du coup, pendant les deux décennies qui ont suivi, Hollywod projète une image très glamour du “bureau”.


Entre 1939 et 1945, les effectifs du FBI explosent pour passer de quelques centaines de détectives à 13,000 agents. Hoover recueille des informations sur les politiciens et les personnes influentes et les utilisent pour rester à son poste. Il a des problèmes avec John Fitzgerald Kennedy, Lyndon Johnson et Richard Nixon. Ces trois présidents essaient d'ailleurs de le remplacer, sans succès… 


L’aversion de Hoover pour les communistes remonte à la révolution en Russie, en 1917. Dans les années 50, il fait surveiller des artistes et transmet des noms à Joseph McCarthy, le sénateur républicain du Wisconsin qui s’est lancé dans une chasse aux communistes aux États-Unis. Hoover a cependant l’intelligence de prendre ses distances avec McCarthy quand le vent tourne et ressort indemne de cette affaire.


Le FBI actuellement
La police fédérale américaine ne cesse de croître. Elle compte aujourd’hui 30,000 agents, 54 bureaux à travers le monde et a un budget de fonctionnement d’environ 9 milliards de dollars. 


Je ne peux que vous conseiller d’aller admirer le portrait de Jérôme Bonaparte, sans qui le FBI ne serait pas là… Profitez des visites guidées existantes  


Pour en savoir plus sur Napoléon 1er et sa famille, il y a des visites guidées spéciales pour les enfants aux Invalides et n’hésitez pas à vous mettre à la bande dessinée pour connaître sa vie


Un excellent roman sur Hoover, La malédiction d’Edgar de Marc Dugain


Un film sur Eliot Ness, Les Incorruptibles (1987) 


Et un autre sur Hoover, J. Edgar (2011)


Puis sur la vie de John Dillinger, Public Ennemies (2009)


http://blog.messortiesculture.com/article/napoleon-et-le-fbi-une-histoire-commune-550

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty
Jefferson. 
LARA BAÏKAL
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 32896
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum