24 ET 25 JUIN BATAILLE DE LITTLE BIGHORN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

24 ET 25 JUIN BATAILLE DE LITTLE BIGHORN

Message par LARA BAÏKAL le Jeu 25 Juin - 11:40

Le 25 juin 1876 est le jour de la défaite et de la mort du Général Custer, le tueur d'indiens.









Bataille de la Little Bighorn






La Little Bighorn est une rivière du nord des États-Unis (Wyoming et Montana), tributaire de la Yellowstone River.


Sur ses rives, les 25 et 26 juin 1876, une bataille opposa le 7e régiment de cavalerie américain, sous les ordres du général Custer, et des guerriers sioux et cheyennes ayant à leur tête les chefs Tatanka Iyotake (Sitting Bull, ou Taureau Assis), de la tribu des Sioux Tétons Hunkpapas, Tashunca-Uitko (Crazy Horse, ou Cheval Fou), des Sioux Oglalas, et le chef cheyenne Two Moons (Deux-Lunes).














Le traité de Fort-Laramie (1868)







Les troupes américaines cherchaient à forcer les Indiens des Grandes Plaines à regagner les réserves qui leur avaient été assignées à la suite de divers traités ; celui de Fort-Laramie, signé en 1868, prévoyait le regroupement des Sioux dans des réserves, reconnaissait leur droit de chasser sur leurs terrains ancestraux, et stipulait enfin qu'« aucune personne de race blanche ne doit être autorisée à s'approprier ou à occuper la moindre parcelle [des Black Hills], ni à [les] traverser sans le consentement des Indiens ». Or, en 1874, l'annonce, par le général Custer, de la découverte d'or dans les Black Hills amena une vague de colons sur ces terres sacrées, théoriquement réservées aux Sioux. En février 1876, la résistance de ces derniers amena le général Sheridan à préparer une campagne afin de les cantonner dans leurs réserves, selon une interprétation restrictive du traité de 1868.








La défaite de Custer






















En juin 1876, trois colonnes se dirigèrent vers la rivière Yellowstone et les Black Hills, situées aux confins du Dakota et du Wyoming ; la première de ces colonnes descendait depuis le Montana sous les ordres du colonel Gibbon ; la deuxième venait du Dakota sous les ordres du général Terry et incluait les troupes du général Custer ; la troisième, commandée par le général Crook, s'avançait depuis le Wyoming, et fut défaite par Crazy Horse le 17 juin. Le général Terry, espérant surprendre les Sioux dans la vallée de la rivière Little Bighorn, y envoya le colonel Gibbon ; Custer devait s'y rendre par une autre voie, et reçut l'ordre de ne pas marcher trop vite afin de laisser le temps à Gibbon d'atteindre la Little Bighorn.


Custer fut repéré par les Sioux le 24 juin, et prit le parti d'attaquer sans attendre les renforts. Il divisa ses forces en quatre groupes et donna l'ordre au capitaine Reno d'attaquer au centre. Se rendant compte de l'importance des forces indiennes, Custer tenta alors de regrouper ses compagnies ; mais sa manœuvre échoua et il fut bientôt encerclé, tandis que Reno repassait la rivière, où il fut rejoint par les deux groupes qui n'avaient pas encore été engagés. Reno refusa dans un premier temps de porter secours à Custer, et quand il s'y résolut, ses troupes furent attaquées et durent se réfugier sur des escarpements où elles furent encerclées. Tous les hommes du groupe de Custer périrent, ainsi qu'une grande partie de ceux des autres groupes. À la nouvelle de l'arrivée des renforts, Sioux et Cheyennes quittèrent les lieux le 26 juin.












La campagne de 1875-1876 se termina cependant par la victoire des troupes américaines. Reno, qui avait survécu, fut jugé pour lâcheté et acquitté ; Crazy Horse, pourchassé jusqu'en 1877, finit par se rendre et fut assassiné ; Sitting Bull trouva refuge au Canada. 


Dernière édition par LARA BAÏKAL le Jeu 25 Juin - 17:46, édité 2 fois

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty

Jefferson. 
avatar
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 18191
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

DÉROULEMENT DE LA BATAILLE

Message par LARA BAÏKAL le Jeu 25 Juin - 12:05

Un immense camp s'étend le long de la Little Bighorn. Toutes les tribus sont réunies pour la Danse du soleil.
En ce 25 juin 1876, c'est alors près de 15 000 indiens qui sont rassemblés soit environ 2500 tipis.
L'ensemble de ces guerriers représentent 3 000 hommes et près de 30 000 chevaux.




Les Hunkpapas 600 tipis, les Cheyennes 300 tipis, les Blackfoot 300 tipis , les Sans-arcs 300 tipis, les Miniconjous 400 tipis, les Oglalas 400 tipis plus quelques groupes divers.




La chasse est organisée en petits groupes et en ce début d'après-midi 1876, la plupart des  guerriers sont  au camp.











Après l'échec du Général Crook à la bataille de la Rosebud le 17 juin 1876, le lieutenant Colonel George Armstrong Custer (général par brevet en 1865) conduit l'attaque d'un camp Sioux et Cheyenne de 6 000 personnes dont  1 500 guerriers. Les Indiens sont menés par les chefs Sitting Bull et Crazy Horse.




Custer divise ses forces afin d'attaquer plusieurs côtés à la fois : 
Le commandant Reno avec trois compagnies ou escadrons ( Cie A, G, M -170 hommes) 




Le capitaine Benteen avec 3 escadrons ( Cie D- H -K 125 hommes ) 




Le Général Custer avec 5 escadrons  ( Cie E - F- C- I- L 215 hommes ).
Devant rester à l'arrière avec les munitions, le Capitaine McDougall dispose d'un escadron ( Cie B 101 hommes ).




Son plan d'après le clairon Martini : encercler le camp en l'attaquant depuis le sud 
(Reno ), le centre Benteen et le nord, Custer lui-même.
Le train de munitions doit progresser indépendamment.








3H20 PM.


La bataille commence alors que les compagnies de Reno descendent dans la petite vallée et prennent une formation en ligne appelée " Skirmish line  ".
Les Indiens sont pris par surprise mais se portent à la rencontre de Reno qui les attaque dans le val. Pendant ce temps, Custer longe la colline pour prendre le village par son flanc. Les deux forces n'ont alors plus aucun contact visuel.








3H50PM environ


Le Major Reno a le flanc gauche exposé et commence à se faire déborder sur l'arrière.
Il ordonne donc à ses cavaliers de se remettre en selle et de se retirer dans le sous-bois afin de consolider son flanc droit. Par contre les arbres empêchent les cavaliers de se positionner de manière ordonnée. Les guerriers chargent alors les cavaliers en désordre à travers le  bois. Reno est submergé, il panique et ordonne à ses hommes de remonter à cheval, de mettre pied à terre puis de remonter.
La confusion s'installe et il donne l'ordre de battre en retraite en se dirigeant vers le haut de la colline. Ses hommes tentent de le suivre mais Reno n'a laissé aucune force de couverture ou force d'arrière-garde pour couvrir sa retraite précipitée. Ceci provoque une déroute et 40 soldats sont tués, 13 sont blessés par les Indiens menés par les Chefs Two Moon, Crazy Horse et Crow King.


Dernière édition par LARA BAÏKAL le Jeu 25 Juin - 17:52, édité 4 fois

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty

Jefferson. 
avatar
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 18191
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 ET 25 JUIN BATAILLE DE LITTLE BIGHORN

Message par LARA BAÏKAL le Jeu 25 Juin - 13:28

4H10pm








Custer atteint une butte près du village. Il a besoin de reconnaître le terrain et de trouver un gué pour la future offensive du capitaine Benteen, au centre.
Il envoie donc un messager ordonnant à Benteen de le rejoindre rapidement et d'apporter avec lui les caisses de munitions transportables par les cavaliers " bring packs ".
Le train de mulet avance toujours indépendamment dans le dispostif.
















4h20pm








Custer a divisé son  bataillon en deux ailes : 
L'aile gauche sous son commandement comprend les compagnies E et F qui devront aller reconnaître le gué au bas du "Medicine Tail Coulee ".
L'aile droite sous le commandement du capitaine Keogh doit protéger la manoeuvre en engageant une bande d'Indiens à cheval revenus d'une partie de chasse et visibles au Nord-Est de Médicine Tail Coulee.
La reconnaissance faite, le régiment se regroupe au complet sur Calhoun Hill au nord-ouest.
Custer développe la suite de son plan : l'aile droite de Keogh se déploie sur la crête en ligne d'escarmouche, pendant que Custer et son aile gauche reconnaissent un second gué (North Ford ) toujours dans le but de lancer une attaque d'encerclement. Selon toute vraisemblance Custer croit toujours Reno engagé.



Pendant ce temps là le Capitaine Benteen fait sa jonction avec le Major Reno sur une colline ce qui deviendra aujourd'hui le  "Benteen-Reno Battlefield ".
Indigné de l'inaction de Reno, le Capitaine Weir et ses hommes tenteront de se porter à la rencontre de Custer à 4H50 pm. Ils resteront 45 mn sans être soutenu.Le Major Reno et le Captaine Benteen les rejoindront vers 6H00 pm, alors que Custer et ses hommes sont sur le point d'être anéantis et sans leur porter secours feront retraite sur Reno Hill de peur d'être repérés par les forces Indiennes.








5H30 à 6H20 pm

Les Indiens sous le commandement du Chef  Cheyenne Lame White Man mènent l'offensive. L'aile gauche de Custer est brisée près de " Deep Ravine " où elle avait établi un périmètre de défense. Débordée sur son flanc l'aile droite cède à son tour à 5H50 pm, après plus d'une heure de combat à 1 contre 5 sur un terrain défavorable à la cavalerie démontée.
Le dernier carré de cavaliers américains succombe à 6H20 pm après des combats acharnés. Cet épisode sera connu sous le nom du " Custer's Last stand " La dernière résistance de Custer.
Profitant des hautes herbes ils vont pouvoir harceler l'armée américaine. Crazy Horse ayant souvent combattu les troupes US connaît leurs méthodes de combat et en profite pour marquer son avantage.
C'est la que Custer vient les attaquer et qu'il trouve la mort avec ses 264 hommes du 
7ème régiment de cavalerie.




Les Indiens savent que les soldats reviendront toujours plus nombreux et qu'ils ont vécu leur dernier été de liberté. Dès le lendemain ils se dispersent.


La défaite de Custer éclate comme un coup de tonnerre au milieu des fêtes du Centenaire de l'Indépendance des Etats Unis. La fin de Custer est qualifiée d'odieux massacre. Quand en 1877, le Congrès décide la confiscation des Black Hills cela apparait comme une juste punition.


Les Indiens fuient la vengeance de la nation américaine , ils n'ont plus qu'un seul choix :
Se rendre ou mourir.

L'automne 1876 puis l'hiver 1877 sont pour eux une période de cauchemar. L'armée américaine entraînée par des Prussiens a beaucoup progressé en efficacité.
Cette armée moderne, bien équipée, bien entraînée se lance à la poursuite d'une population épuisée, affamée et contrainte à une fuite incessante et qui ne combat que pour sa survie.


Au printemps 1877, Sitting Bull et Gall avec les Hunkpapas et les Sans-Arcs demandent asile au Canada et s'installent au Saskatchewan. En septembre 1877 ils donnent asile à deux cent survivants de la tribu des Nez Percés de Chef Joseph.


En Avril Red Cloud va trouver Crazy Horse à qui il promet de la part du général Crook, une réserve sur la Powder River.
Crazy Horse fait sa reddition à Fort Robinson à la tête de 1200 Oglalas affamés. Dans l'été, alors que Crazy Horse doit subir des pressions de l'armée américaine pour qu'il envoie des éclaireurs Oglalas à la poursuite des Nez Percés, le bruit court qu'il veut reprendre la lutte.


Le 5 septembre, Crazy Horse est convoqué par le Général Crook. On tente de se saisir de lui pour le jeter en cellule.Il se débat et veut fuir. Un policier Indien le retient, un soldat le frappe de deux coups de baïonnette dans le dos.


Crazy Horse meurt dans la nuit, la Réserve de Powder River ne sera jamais accordée.


En octobre les Oglalas sont déportés à pied vers le Missouri. Un groupe réussit à fuir et à rejoindre Sitting Bull au Canada.




Un an plus tard les Oglalas sont installés autour de l'agence de Pine Ridge où ils vivent toujours.


Dernière édition par LARA BAÏKAL le Jeu 25 Juin - 18:46, édité 1 fois

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty

Jefferson. 
avatar
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 18191
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 ET 25 JUIN BATAILLE DE LITTLE BIGHORN

Message par LARA BAÏKAL le Jeu 25 Juin - 18:45

En ce jour de 1876 les forces Natives Américaines conduites par leur Chefs Crazy Horse et Sitting Bull ont défait les troupes du Lieutenant Colonel Georges Armstrong Custer dans une bataille sanglante près de la Little Bighorn River, Sud Montana.

Crazy Horse et Sitting Bull, les leaders des tribus Sioux des grandes Plaines, ont résisté fortement contre les efforts du gouvernement américain au 19° siècle pour enfermer leur peuple dans des réserves. En 1875 après que l'or a été découvert dans les Black Hills du Sud Dakota, l'armée américaine a ignoré les anciens tratiés et a envahi la région.

Cette trahison a conduit les hommes des tribus Cheyennes et Sioux à quitter leurs réserves et rejoindre Sitting Bull et Crazy Horse dans le Montana. Mais tard dans le printemps de 1876 plus de 10 000 Natives Américains se sont rassemblés dans un camp le long de la rivière BigHorn laquelle était appelée Greasy Grass en défiance  du département de la guerre américain ordonnant de rentrer dans leurs réserves ou de risquer d'être attaquées.

La Bataille de Little Bighorn est aussi appelée la dernière résistance de Custer - Custer's last stand - Elle est la plus grande victoire Native Américaine et le pire défaite pour l'armée des Etats Unis dans les guerres Indiennes des grandes plaines. Ce moment révolta les américains blancs pendant que les Indiens seront considérés comme sauvages et assoifés de sang.

Cependant le gouvernement américain augmenta ses efforts pour écraser les tribus.

En moins de cinq ans tous les Sioux et les Cheyennes seront confinés dans les réserves.


Cette bataille n'a été qu'une suite logique dans l'escalade de la trahison et de l'avidité des américains qui n'ont voulu que la disparition pure et simple de ce peuple. Quant aux peuple Amérindien, il n'a été que poussé dans ses derniers retranchements pour être ensuite enfermé dans des réserves. Les Amérindiens n'avaient pas le sens de la propriété des terres mais en ils en usaient tout simplement pour vivre et en tirer les ressources nécessaires pour leurs familles. Si l'on pense qu'ils étaient sauvages non ce n'étaient que des guerriers qui se battaient autrement que les blancs mais pour une juste cause, la défense du territoire de leurs ancêtres et de leurs manières ancestrales de vivre.

Les Américains blancs ont encore beaucoup à apprendre des Natives américains à propos de leurs terres qu'ils ont en commun.







_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty

Jefferson. 
avatar
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 18191
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: 24 ET 25 JUIN BATAILLE DE LITTLE BIGHORN

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum