AIN : l'affaire des bébés nés sans bras

Aller en bas

AIN : l'affaire des bébés nés sans bras

Message par cessybo le Mer 31 Oct - 17:28

L'affaire des bébés nés sans bras dans l'Ain a mis en lumière un type de malformation congénitale rare : l'agénésie transverse du membre supérieur (ATMS), dont les causes sont mal connues. C'est d'ailleurs l'un des enjeux de l'affaire : pourquoi 18 enfants sont nés avec une ATMS entre 2000 et 2014 dans un rayon de 25 km? Le gouvernement, par la voix de la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a annoncé mardi la mise en place d'une enquête nationale des autorités sanitaires dont les résultats sont attendus le 31 janvier. 

"C'est possiblement une piste environnementale", peut-être lié à ce que les femmes "ont mangé" lorsqu'elles étaient enceintes, "peut-être ce qu'elles ont respiré", a déclaré la ministre sur BFM, ajoutant : "Je veux savoir, je pense que toute la France veut savoir.". Des élus écologistes, comme Yannick Jadot, ont évoqué, comme explication, l'usage de pesticides dans cette zone rurale où se trouvent de nombreux champs de tournesol. Les scientifiques, eux, sont plus prudents, tant les causes des agénésies restent encore très mystérieuses.

 
Chaque année en France, plus de 370 enfants naissent avec une malformation congénitale (à la naissance) d'un ou plusieurs de leurs membres, supérieurs ou inférieurs. Dans la très grande majorité des cas, ces bébés souffrent d'une agénésie, c'est-à-dire un mauvais développement de l'embryon à un moment critique de la grossesse, entre la 6e et 8e semaine, quand les bras et les jambes apparaissent.
Les bébés nés dans l'Ain et signalés dans une zone rurale spécifique sont, eux, touchés par une agénésie spécifique : ils n'ont pas de bras ou d'avant-bras.

Il est très difficile de déterminer les causes d'une agénésie. Notamment parce qu'il est difficile de déterminer quand se déclenche l'agénésie. Elles peuvent être identifiées dès la deuxième ou la troisième échographie obligatoire, mais une partie des agénésies ne sont pas découvertes avant le jour même de la naissance. En conséquence, les médecins ne réussissent à identifier les causes d'une agénésie d'une minorité des cas seulement.
Les chercheurs ont toutefois réussi à identifier, chez des femmes enceintes porteuses de bébés touchés par une agénésie, six facteurs possibles, qui peuvent se cumuler :


  1. Une infection virale aiguë comme la rubéole ;
  2. une allergie médicamenteuse ;
  3. la consommation d'alcool ;
  4. un diabète de type II ;
  5. la maladie des brides amniotiques, une pathologie rare qui, selon les hypothèses des chercheurs, serait déclenchée par une rupture précoce de la paroi chorio-amniotique (ce qui forme, plus tard dans la grossesse, le placenta) ;
  6. une anomalie génétique, un facteur toutefois rarissime.
  7. Reste que les recherches n'ont portées que sur un petit nombre de cas. L'une des rares études de référence a ainsi été menée en 2007 par l'épidémiologiste Dorothy Kim Waller et a porté sur un échantillon de 10.249 femmes qui ont accouché entre 1997 et 2002 aux Etats-Unis.


Un septième facteur a été découvert dans les années 1950-1960, suite au drame de la thalidomide, une molécule censée lutter contre les nausées de la grossesse qu'on prescrivait en France et en Allemagne à des centaines de milliers de femmes enceintes. Des centaines de bébés étaient alors nés sans avant-bras. Les chercheurs ont découvert que la thalidomide était un perturbateur endocrinien, c'est-à-dire une substance chimique d'origine artificielle ou naturelle qui interférait sur le système hormonal de la femme enceinte.
Dans l'affaire des bébés nés sans bras dans l'Ain, mais aussi pour des récents cas de bébés signalés en Bretagne et Loire-Atlantique, des pesticides pourraient avoir eu ce rôle de perturbateurs endocriniens. Dans une étude de 2013 sur les effets des pesticides sur la santé, l'Institut de la recherche médicale Inserm indiquait que "de nombreuses études épidémiologiques suggèrent un lien entre l'exposition prénatale aux pesticides et le développement de l'enfant, à court et moyen terme". Et d'observer "une augmentation du risque de malformations congénitales chez les enfants des femmes vivant au voisinage d'une zone agricole ou liée aux usages domestiques de pesticides". Mais l'étude de l'Inserm n'évoque toutefois pas précisément des cas d'ATMS. C'est donc ce à quoi vont s'atteler les experts en charge de l'étude nationale.

Source :  Le jdd.fr
avatar
cessybo

Messages : 8381
Date d'inscription : 02/03/2017
Localisation : Région Genevoise, côté Français.

Revenir en haut Aller en bas

Re: AIN : l'affaire des bébés nés sans bras

Message par Girondin le Mer 31 Oct - 17:37

et Macron ...il lui manquait quoi à sa naissance ?
avatar
Girondin

Messages : 5115
Date d'inscription : 10/02/2018
Age : 69
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: AIN : l'affaire des bébés nés sans bras

Message par cessybo le Mer 31 Oct - 17:39

Girondin a écrit:et Macron ...il lui manquait quoi à sa naissance ?

Et toi, qu'avais-tu en trop ? Very Happy
avatar
cessybo

Messages : 8381
Date d'inscription : 02/03/2017
Localisation : Région Genevoise, côté Français.

Revenir en haut Aller en bas

Re: AIN : l'affaire des bébés nés sans bras

Message par Girondin le Mer 31 Oct - 17:57

Un QI un peu trop élevé.... Very Happy
avatar
Girondin

Messages : 5115
Date d'inscription : 10/02/2018
Age : 69
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: AIN : l'affaire des bébés nés sans bras

Message par LARA BAÏKAL le Mer 31 Oct - 18:14

Je dis peut-être des bêtises pour le coup mais cela rappelle les enfants avec des malformations au Vietnam....
https://fr.wikipedia.org/wiki/Agent_orange
Ce problème existe aux Etats Unis j'ai vu cela pour des appels aux dons pour des enfants je vais essayer de retrouver la vidéo de cette publicité....

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty


Jefferson. 
avatar
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 26527
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: AIN : l'affaire des bébés nés sans bras

Message par LARA BAÏKAL le Mer 31 Oct - 18:33

Voilà j'ai retrouvé , cet hôpital se trouve à Minneapolis Minnesota. 
J'ai quand même un sérieux doute sur les produits déversés dans les champs.






Main, bras et épaule

Difformités de la main et des doigts

Il existe de nombreux types de déformations congénitales des doigts et des mains qui sont traitées par un chirurgien orthopédique spécialisé dans la chirurgie de la main. Voici quelques exemples de malformations que nous traitons:

Fente main

Il s'agit d'une affection congénitale dans laquelle un ou plusieurs doigts sont absents. Cependant, le petit doigt est toujours présent. Les cosmétiques et la fonctionnalité sont les préoccupations majeures d’une fracture. Certains enfants peuvent avoir des limitations très légères, tandis que d'autres peuvent avoir des problèmes importants. Le traitement comprend souvent une ergothérapie et une intervention chirurgicale.

Main du club

Ceci est également connu comme dysplasie radiale de la main du club ou radiale. Il s'agit d'une affection congénitale dans laquelle le radius de l'avant-bras est mal formé ou absent. Dans certains cas, le pouce peut être petit ou absent. Le traitement commence généralement dans la petite enfance et comprend souvent une ergothérapie et une intervention chirurgicale.

Polydactylie

Cette condition fait référence à la naissance avec des doigts et / ou des orteils supplémentaires. Cette déformation survient pendant le développement du fœtus. La polydactylie est traitée chirurgicalement pour enlever les chiffres supplémentaires.

Syndactylie

Ceci est une condition dans laquelle les doigts / orteils n'étaient pas complètement séparés au cours du développement. Certaines formes de syndactylie sont héritées, alors que d'autres se produisent de façon sporadique. Parfois, la main fonctionne bien sans intervention chirurgicale. À d'autres moments, une intervention chirurgicale est nécessaire pour séparer les doigts et approfondir l'espace entre les doigts.

Doigt de déclenchement

Il s'agit d'une affection courante dans laquelle un doigt se casse ou se verrouille, provoquant un dysfonctionnement et de la douleur. Le doigt de déclenchement peut être traité avec une attelle et un programme d'exercices à domicile. En cas d'échec, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour relâcher le doigt afin de le redresser.

Conditions des membres supérieurs

Syndrome de la bande amniotique

Il s'agit d'un syndrome rare causé par la formation de minces brins de tissu à l'intérieur du sac amniotique, qui s'emmêlent autour du bébé tout en restant dans l'utérus. La pression des mèches peut affecter la façon dont le bébé grandit. Alors que la plupart des bandes n'affectent que les couches extérieures des tissus mous, des bandes plus serrées peuvent aller jusqu'à l'os. Le traitement est individualisé en fonction des besoins spécifiques de l'enfant, en fonction du lieu et de l'ampleur de l'influence des anneaux amniotiques sur le développement.

Lésion du plexus brachial (paralysie d'Erb)

Le plexus brachial est un faisceau de nerfs situé dans la région des épaules. Si ces nerfs sont endommagés pendant le processus d'accouchement, il peut y avoir une perte de mouvement ou une faiblesse du bras. Le médecin et l'ergothérapeute effectueront une évaluation approfondie afin de déterminer le meilleur plan de traitement. Les options de traitement varient en fonction de la gravité de la blessure, mais comprennent généralement des exercices d'amplitude articulaire et des massages thérapeutiques. Les évaluations périodiques sont importantes pour évaluer les progrès. Une intervention chirurgicale peut être indiquée dans certains cas.

Fractures des membres supérieurs

C'est une blessure courante chez les enfants. Les chutes, les blessures sportives et les accidents de la route sont des causes courantes de fractures des membres supérieurs. La fracture peut se produire n'importe où le long de l'épaule, du bras, du coude, du poignet ou de la main. La salle d'urgence est le premier contact habituel du patient, où l'extrémité sera stabilisée. Après le traitement initial, le patient sera suivi de près pour surveiller la guérison, la gestion de la douleur et le fonctionnement. Étant donné que chaque fracture est unique, le besoin d’une intervention chirurgicale varie d’un individu à l’autre. Le traitement post-traumatique est extrêmement important pour obtenir une fonctionnalité optimale.

Déficits congénitaux et amputations d'un membre

Cela inclut une variété de troubles du développement tels que le déficit fibulaire, le déficit en tibia, le syndrome de la bande amniotique ou l'amputation congénitale. Un enfant peut être né avec une condition d'amputation complète du membre ou l'enfant est né sans partie inférieure du bras / de la jambe fonctionnelle. Une équipe multidisciplinaire de chirurgiens, d'infirmières, de prothésistes et de thérapeutes évalue et travaille avec chaque enfant pour créer une solution optimisant chaque fonction.
https://www.shrinershospitalsforchildren.org/lexington/hand-arm-and-shoulder

   

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty


Jefferson. 
avatar
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 26527
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: AIN : l'affaire des bébés nés sans bras

Message par picardie le Mer 31 Oct - 18:38

Shocked Ce n'est pas parce que l'on ne trouve pas de cause que cette anomalie est due au hasard . c'est démontrable par une analyse statistique différentielle, nombre de deviation standard au dessus de la moyenne nationale . J'ai l'impression que dans ce cas faire appel au hasard cache notre ignorance de la cause
mais peut-être aussi (ou plutôt) une volonté de dissimulation de cette cause, et un désir de maintenir autrui dans l'ignorance.
Mais puisqu'on vous dit que les pesticides sont bons pour la santé! Circulez, il n'y a rien à voir...
avatar
picardie

Messages : 164
Date d'inscription : 30/09/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: AIN : l'affaire des bébés nés sans bras

Message par cessybo le Mer 31 Oct - 18:47

LARA BAÏKAL a écrit:Je dis peut-être des bêtises pour le coup mais cela rappelle les enfants avec des malformations au Vietnam....
https://fr.wikipedia.org/wiki/Agent_orange
Ce problème existe aux Etats Unis j'ai vu cela pour des appels aux dons pour des enfants je vais essayer de retrouver la vidéo de cette publicité....


J'ai un témoignage sur les méfaits de " l'agent orange " pulvérisé comme défoliant par les américains au Vietnam :


Près de quarante ans après la fin de la guerre du Vietnam, une Française d'origine vietnamienne engage des poursuites contre des géants de la pétrochimie. Elle les accuse d'avoir produit l'agent orange, un défoliant très toxique déversé par l'aviation américaine et qui, aujourd'hui encore, fait de nombreuses victimes.

  Tran To Nga, Française d'origine vietnamienne, ne sait pas trop où ce défi la conduit. Encore moins si son corps en souffrance aura la force de le relever. Mais elle s'y prépare, avec toute son énergie de mère et de grand-mère, dans sa paisible maison de la banlieue sud de Paris. De son passé de journaliste (1966-1974) puis de directrice d'école (1975-1992), elle a gardé un côté "tête de mule", comme elle dit, et un sens aigu de l'organisation.  

Au milieu des années 1960, Nga ("cygne" en vietnamien) achève sa formation de chimiste à l'université de Hanoï (Nord) et s'engage, comme sa mère et son beau-père avant elle, dans le combat pour la "libération" du Sud. Avec des centaines d'autres jeunes communistes, elle part à pied rejoindre les rangs de la résis -tance. Ils remontent ainsi 1000 kilo mètres de pistes boueuses, de sentiers forestiers, dans un paysage de montagnes et de hauts plateaux. Quatre mois à dormir sous la tente, à se nourrir de riz ou de feuilles glanées en route, à redouter les patrouilles et les hélicoptères ennemis. 
Parvenue au sud en 1966, Nga se retrouve en pleine jungle, au coeur d'une base arrière de la résistance où des centaines de personnes vivent sous des paillotes. Son profil d'étudiante débrouillarde et cultivée lui vaut alors d'être promue reporter de guerre pour l'agence de presse du Front national de libération du Sud-Vietnam. Plus tard, elle dirigera aussi la chorale du camp et se mariera avec un cadre du service des "affaires étrangères". 
Un matin, Nga entend qu'un avion survole le secteur. Sortant de sa tanière, elle le voit larguer sur la forêt une sorte de poudre. "J'ai commencé à tousser, à me gratter, se souvient-elle. Nous avons ensuite compris qu'il s'agissait d'un désherbant, mais sans imaginer à quel point il pouvait être nocif. Les soldats américains eux-mêmes ignoraient les dangers encourus." Une douzaine de témoins confirment que Nga a bien été exposée à plusieurs reprises à ces produits. 
L'un d'eux parle de "pluies chimiques", un autre de "brouillard" suffoquant. En fait, l'US Army cherche à détruire les zones de végétation luxuriante où se cache l'ennemi. Elle veut le priver d'abri et de nourriture, le contraindre à se découvrir ou à se terrer dans les tranchées. Les avions, semblables à des Canadair, passent et repassent, à basse altitude, sur les secteurs suspects, traînant dans leur sillage de longs nuages de produits toxiques. Le plus puissant, surnommé "agent orange" en référence à la couleur des fûts, est utilisé depuis 1965. Les sociétés pétrochimiques le fabriquent dans des quantités gigantesques, en négligeant les précautions d'usage.
Le 30 juin 1968, quand Nga met au monde une petite fille baptisée Viet Haï, elle s'aperçoit vite que l'enfant est en mauvaise santé. Son poids stagne, son coeur est faible, sa peau si fragile qu'elle part en lambeaux. Incapables d'identifier l'origine de ses maux, les médecins ne peuvent la sauver : Viet Haï meurt à l'âge de 17 mois. "Pendant des années, j'ai culpabilisé, confie sa mère. Je me reprochais d'avoir été négligente, de vivre dans de mauvaises conditions d'hygiène. Comme tant d'autres victimes, je n'imaginais pas que tout cela était dû aux poisons venus du ciel." 
Dans les années suivantes, Nga donne naissance à deux autres filles. La première naît en 1971 dans la jungle. La seconde voit le jour en 1974, alors que la jeune femme est emprisonnée au Sud-Vietnam. Après la guerre, elle les élèvera seule, séparée de son mari, et s'orientera vers une belle carrière de directrice d'école. Une fois à la retraite, elle partagera son temps entre ses deux pays, le Vietnam et la France, travaillant sans cesse à leur rapprochement. En 2004, la Légion d'honneur lui est décernée en hommage à son oeuvre de mémoire au service des victimes et des anciens combattants de la guerre d'Indochine. 
La voici maintenant lancée - "sans haine ni esprit de revanche" - dans une bataille judiciaire contre les géants américains de la pétrochimie. Les chiffres, à eux seuls, donnent la nausée : au cours de la guerre (1961-1975), 80 millions de litres de divers produits nocifs ont été épandus sur le pays. A lui seul, l'agent orange représenterait environ 60 % de ce total. A certains endroits, il a détruit la végétation. A d'autres, au contraire, il a dopé les hautes herbes et donné aux fruits, en particulier aux ananas, des formes bizarroïdes. Un peu partout, la dioxine s'est infiltrée durablement, les sols et les nappes phréatiques ont été contaminés, l'ensemble de la chaîne alimentaire a été empoisonnée pour des années. 
Aux Etats-Unis, il a fallu beaucoup de temps et bien des expertises pour que les autorités prennent la mesure des ravages ainsi provoqués sur leurs propres troupes. Nga, elle, sait depuis 2012 que son corps en porte les stigmates sous la forme de multiples nodules. Et comprend enfin pourquoi ses filles présentent d'inquiétantes pathologies. L'aînée, installée en Australie, est atteinte de l'alpha-thalassémie, une maladie du sang. La plus jeune, styliste aux Etats-Unis, souffre de chloracné, une maladie de la peau. Même leurs enfants semblent fragiles. "Le mal se transmet et s'aggrave au fil des générations", constate Tran To Nga. 
L'assignation que son avocat, MeWilliam Bourdon, a déposée devant le tribunal de grande instance d'Evry (Essonne) énumère les maladies que l'administration américaine ellemême impute à la dioxine de l'agent orange. Une quinzaine de pathologies, dont plusieurs cancers (prostate, poumon, larynx...), sont mentionnées, ainsi qu'une vingtaine de malformations congénitales. Au terme d'une longue bataille, les anciens combattants de l'US Army ont obtenu, à partir de 1984, le versement d'indemnités.  
Source : " L'Express".
avatar
cessybo

Messages : 8381
Date d'inscription : 02/03/2017
Localisation : Région Genevoise, côté Français.

Revenir en haut Aller en bas

Re: AIN : l'affaire des bébés nés sans bras

Message par Girondin le Mer 31 Oct - 18:52

trop long  à lire tes trucs .......nous ne sommes  ni  médecins, ni biologistes....
avatar
Girondin

Messages : 5115
Date d'inscription : 10/02/2018
Age : 69
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: AIN : l'affaire des bébés nés sans bras

Message par LARA BAÏKAL le Mer 31 Oct - 18:59

Cessybo, l'agent orange c'est Mosanto qui a fusionné dernièrement avec Bayer...


Monsanto, on connaît. C’est le prototype de la multinationale nuisible. Celle qui a inventé « l’agent orange », un produit tueur dérivé de l’herbicide 2,4,5-T, utilisé massivement par l’aviation étasunienne pour défolier les forêts du Vietnam où évoluaient les Viêt-congs. Résultats encore réels 50 ans après avec des palanquées de cancers et de malformations de naissance, mais aussi – retour du boomerang – des séquelles nombreuses chez beaucoup d’anciens combattants US. Monsanto est depuis des décennies responsable de scandales sanitaires à répétition ayant provoqué la mort de dizaines de milliers de personnes : agent orange mais aussi PCB, dioxine, OGM, aspartame, hormones de croissance, herbicides Lasso et Roundup, etc...

https://blogs.mediapart.fr/victorayoli/blog/150916/monsanto-bayer-fusion-de-l-agent-orange-et-du-zyklonb

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty


Jefferson. 
avatar
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 26527
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: AIN : l'affaire des bébés nés sans bras

Message par cessybo le Mer 31 Oct - 19:02

Girondin a écrit:trop long  à lire tes trucs .......nous ne sommes  ni  médecins, ni biologistes....


Trop longs, trop courts, trop de citations, hors sujet etc...

Moralité 1 : Rien ne t'oblige à les lire.
Moralité 2 : Écris-les toi-même
avatar
cessybo

Messages : 8381
Date d'inscription : 02/03/2017
Localisation : Région Genevoise, côté Français.

Revenir en haut Aller en bas

Re: AIN : l'affaire des bébés nés sans bras

Message par cessybo le Mer 31 Oct - 19:06

LARA BAÏKAL a écrit:Cessybo, l'agent orange c'est Mosanto qui a fusionné dernièrement avec Bayer...


Monsanto, on connaît. C’est le prototype de la multinationale nuisible. Celle qui a inventé « l’agent orange », un produit tueur dérivé de l’herbicide 2,4,5-T, utilisé massivement par l’aviation étasunienne pour défolier les forêts du Vietnam où évoluaient les Viêt-congs. Résultats encore réels 50 ans après avec des palanquées de cancers et de malformations de naissance, mais aussi – retour du boomerang – des séquelles nombreuses chez beaucoup d’anciens combattants US. Monsanto est depuis des décennies responsable de scandales sanitaires à répétition ayant provoqué la mort de dizaines de milliers de personnes : agent orange mais aussi PCB, dioxine, OGM, aspartame, hormones de croissance, herbicides Lasso et Roundup, etc...

https://blogs.mediapart.fr/victorayoli/blog/150916/monsanto-bayer-fusion-de-l-agent-orange-et-du-zyklonb


Oui, mais ils sont quasiment invulnérables, ces gens-là et ils ont aussi beaucoup de soutiens dans le monde agricole.
avatar
cessybo

Messages : 8381
Date d'inscription : 02/03/2017
Localisation : Région Genevoise, côté Français.

Revenir en haut Aller en bas

Re: AIN : l'affaire des bébés nés sans bras

Message par LARA BAÏKAL le Mer 31 Oct - 19:12

C'est effectivement ce que Nicolas Hulot a prétendu en quittant le gouvernement que les lobbies étaient très puissants ...

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty


Jefferson. 
avatar
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 26527
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: AIN : l'affaire des bébés nés sans bras

Message par vigillante le Mer 31 Oct - 20:38

Vu que Mosanto a fusionné avec Bayer........
Il y a celui qui nous rend malade,et celui qui nous fourgue les médicaments!
avatar
vigillante

Messages : 4933
Date d'inscription : 02/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: AIN : l'affaire des bébés nés sans bras

Message par cessybo le Mer 31 Oct - 20:48

vigillante a écrit:Vu que Mosanto a fusionné avec Bayer........
Il y a celui qui nous rend malade,et celui qui nous fourgue les médicaments!


Ça me rappelle mes voisins helvètes, citoyens d'un  pays neutre et qui ont vendu pendant un certain temps (j'espère que c'est terminé ? ) des mines antipersonnel, au Moyen-Orient,  tellement sophistiquées, qu'il fallait l'assistance d'un démineur suisse pour les neutraliser.
J'ai connu l'épouse de l'un de ces démineurs, souvent absent, car surchargé de travail.
avatar
cessybo

Messages : 8381
Date d'inscription : 02/03/2017
Localisation : Région Genevoise, côté Français.

Revenir en haut Aller en bas

Re: AIN : l'affaire des bébés nés sans bras

Message par pannecouk le Ven 2 Nov - 22:39

faut juste réfléchir à ça
pourquoi si cela est du à une cause quelconque 
cela ne se produit que dans un seul endroit
puis toutes ces femmes n'ont pas portés en même temps monsieur cessybo spécialiste en eau de boudin.

_________________
mon pays a eut  deux patriotes  dans toute son histoire Jeanne D'Arc et Jean marie Le Pen

pannecouk

Messages : 2991
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 67
Localisation : hauts de france

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum