Depuis deux ans, l’Arabie saoudite plaide pour rejoindre l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Pour certains pays membres, la demande de Riyad ne cadre pas avec les idéaux démocratiques mis en avant par l'institution.