"Ceux qui lui donnent la parole devraient subir une expertise psychiatrique"