Refoulés par la France, des migrants s'accumulent à la frontière basque

Aller en bas

Refoulés par la France, des migrants s'accumulent à la frontière basque

Message par LARA BAÏKAL le Sam 11 Aoû - 11:24

Alors qu'un trafic d'Africains a été démantelé entre l'Espagne et la France, les migrants se pressent à la frontière...
Pourquoi l'Espagne qui vient d'ouvrir les bras à la migration ne les garde pas ?

Les contrôles à la frontière quoi de plus normal, nous avons encore le droit de savoir qui entre dans notre pays !

Lors du reportage sur le trafic démantelé récemment, nos grandes villes étaient visées comme Nantes, Lyon et bien sûr Paris !

Refoulés par la France, des migrants s'accumulent à la frontière basque

Par 
Auteur
valeursactuelles.com
 
/ Mercredi 8 août 2018 à 14:28




La frontière Hendaye-Irún © Bob Edme/AP/SIPA


Pays Basque. Les migrants venus d'Afrique de l'Ouest s'accumulent côté espagnol. Depuis deux mois, la Croix rouge a fait venir au Pays Basque 2 000 des migrants débarqués en Andalousie.
À la frontière franco-espagnole entre Hendaye et Irún au Pays Basque, les migrants venus d'Andalousie sont de plus en plus nombreux. Sans papiers, ils sont systématiquement refoulés à la frontière française par la police. Les services d'accueil côté espagnol sont débordés, rapporte France Bleu.

Le centre d’hébergement de 28 places est complet

À Irún en particulier, une soixantaine de migrants erre dans les rues de la ville, ils viennent en majorités de l'Afrique de l'Ouest, et dorment dans la rue. Le centre d'hébergement de la ville de 28 places est déjà complet, les associations tirent la sonnette d'alarme. Elles pointent du doigt les renforcements récents des contrôles de police.

Du côté de la préfecture des Pyrénées-Atlantiques, elle assure que les contrôles sont les mêmes depuis les attentats de 2015. Mais avoue à France Bleu surveiller le transfert des flux migratoires de l’Italie vers l’Espagne. La préfecture et les services de police doivent se réunir ce mercredi pour faire le point sur la situation des migrants à la frontière franco-espagnole d’Hendaye.


http://www.valeursactuelles.com/societe/refoules-par-la-france-des-migrants-saccumulent-la-frontiere-basque-97983

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty


Jefferson. 
avatar
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 26000
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Refoulés par la France, des migrants s'accumulent à la frontière basque

Message par PHILOSPATRIA le Sam 11 Aoû - 13:24

La farce ?  rigolo
L’accord conclu entre la France et l’Espagne. Si un migrant est intercepté en France alors qu’il a franchi la frontière poreuse que l’on connaît depuis moins de 4 h, la France a le droit de le renvoyer en Espagne sans tambour ni trompettes. Au-delà de 4 h, le contrevenant a droit à un avocat ( payé avec nos sous, ainsi, forcément, qu’à un traducteur… ) et donc à toute l’aide logistique de l’Etat et des associations françaises, le temps d’étudier son cas… Et tout le monde sait qu’il va pouvoir rester en France ad vitam aeternam.

PHILOSPATRIA

Messages : 340
Date d'inscription : 06/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Refoulés par la France, des migrants s'accumulent à la frontière basque

Message par vigillante le Sam 11 Aoû - 15:03

La chancelière allemande et le chef du gouvernement espagnol tentent d'harmoniser leurs politiques.
Le lieu de leur rencontre ne doit rien au hasard. Angela Merkel est accueillie ce samedi par le premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, dans sa résidence de vacances sur la côte andalouse. Plus précisément, sur la Costa de la Luz, où un nombre croissant de migrants débarquent sur de petits bateaux, direction le nord de l'Europe, en particulier l'Allemagne. Une nouvelle route migratoire, au départ du Maroc, que la chancelière veut absolument fermer.
La date choisie pour ce premier déplacement d'Angela Merkel depuis son retour de vacances n'est pas non plus anodine. Ce samedi entre en vigueur l'accord de renvoi de certains migrants de l'Allemagne vers l'Espagne, en l'occurrence ceux qui ont déjà déposé une demande d'asile en Espagne. Un règlement conclu en quelques jours seulement, «sans contrepartie pour les autorités espagnoles», assure le gouvernement allemand. «Les Espagnols se montrent très coopératifs», ajoute-t-on.
À première vue sur une position différente vis-à-vis des migrants, surtout depuis l'arrivée au pouvoir du social-démocrate Pedro Sanchez, plus ouvert que son prédécesseur, l'Espagne montre avec cet accord sa bonne volonté à peu de frais, l'accord ne concernant qu'une centaine de personnes par an. À titre personnel, Pedro Sanchez montre qu'il respecte sa parole, donnée fin juin lors du Conseil européen de Bruxelles. À l'époque, le pays s'était engagé à coopérer avec l'Allemagne sur la question des renvois de déboutés du droit d'asile.
Lundi, le ministre des Affaires étrangères espagnol, Josep Borrell, proposait, dans une interview au journal allemand Handelsblatt, de «prendre les devants avec une petite coalition de pays autour de l'Allemagne, la France et l'Espagne pour mettre en place une solution constructive sur la gestion des flux migratoires». Une idée plutôt bien accueillie par Berlin.
Encore faut-il s'entendre sur les contours de cette solution. Les sociaux-démocrates espagnols imaginent une sorte d'«Erasmus africano-européen», qui permettrait à des migrants de se former légalement en Europe avant de rentrer dans leur pays. Mais de leur côté, les conservateurs allemands veulent avant tout stopper les arrivées illégales. «Ce que la chancelière attend des Espagnols, c'est qu'ils ne laissent plus les migrants continuer leur route comme ils le font aujourd'hui, explique le politologue Oskar Niedermayer. Elle souhaite qu'ils procèdent eux-mêmes à leur enregistrement et le cas échéant, au renvoi vers leur pays d'origine de ceux qui n'ont aucune chance d'obtenir l'asile.»

Un intérêt commun

Pour le conseiller politique Gerald Knaus, architecte du pacte migratoire entre la Turquie et l'Union européenne en 2016, les deux politiques «ne sont pas inconciliables, elles sont complémentaires et permettraient d'améliorer la coopération avec les pays africains, grâce à un système gagnant-gagnant». Celui qui a l'oreille d'Angela Merkel considère qu'un tel plan a des chances d'aboutir car «l'Allemagne, la France comme l'Espagne ont un intérêt commun face à la montée du populisme de droite en Europe: montrer qu'il est possible de réduire drastiquement l'immigration illégale sans porter atteinte au droit d'asile et aux valeurs humanitaires.»
Pour la chancelière, il y a en tout cas urgence. «La population allemande est toujours très sensible à la question migratoire, estime M. Niedermayer. C'est donc sa priorité numéro un.» Et en cas d'échec, la crise gouvernementale pourrait revenir, comme lorsque le ministre de l'Intérieur Horst Seehofer avait failli provoquer la chute du gouvernement début juillet, en menaçant de démissionner. Angela Merkel et les dirigeants européens s'exposeraient enfin au risque que la question migratoire soit l'unique thématique de la campagne des élections européennes de 2019.

La rédaction vous conseille
avatar
vigillante

Messages : 4895
Date d'inscription : 02/04/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Refoulés par la France, des migrants s'accumulent à la frontière basque

Message par Ammonite le Dim 12 Aoû - 0:17

Les migrants ne veulent pas rester en Espagne car les avantages dans ce pays ne sont pas comparables à ceux qu'ils obtiennent en France notamment auprès d'associations subventionnées par les contribuables   . Le Portugal avait  d'ailleurs proposé d'accueillir  des migrants : ces derniers n'ont pas voulu y aller ..C'est la preuve évidente que ce qui les attire en France ce sont toutes les aides qu'ils y trouvent et que si ces aides cessaient , ils viendraient nettement moins ..
avatar
Ammonite

Messages : 2966
Date d'inscription : 23/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Refoulés par la France, des migrants s'accumulent à la frontière basque

Message par Ammonite le Dim 12 Aoû - 0:19

Il est évident que vu le contexte, la question migratoire soit l'unique thématique de la prochaine campagne européenne tant le problème est devenu crucial ..
avatar
Ammonite

Messages : 2966
Date d'inscription : 23/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum