Affaire Benalla : l'étrange protection du président Macron

Aller en bas

Affaire Benalla : l'étrange protection du président Macron

Message par LARA BAÏKAL le Sam 21 Juil - 9:32

Tous ces témoignages sur l'attitude et l'attribution de cette fonction par Macron à ce type sont plus que troublants ! 

Affaire Benalla : l'étrange protection du président Macron


Sans être membre du GSPR, les forces affectées à la protection du chef de l'État, Alexandre Benalla était en permanence dans l'ombre de Macron. Un mystérieux "monsieur Sécurité" au job flou.
20 juil. 2018 - par Paul Conge, Camille Crosnier, Olivier Ravanello

Alexandre Benalla était-il vraiment le "monsieur Sécurité" personnel du président ? Ce très proche collaborateur d'Emmanuel Macron baigne en eaux troubles depuis que Le Monde l'a identifié, mercredi, dans des vidéos où on le voit molester des manifestants lors du 1er-Mai, à Paris.


Coiffé d'un casque à visière de CRS, il parvient même à faire interpeller une personne, alors que ce simple chargé de mission à l'Élysée n'est là qu'en qualité "d'observateur", à sa demande. Une virée qui lui avait été accordée par la Direction de l'ordre public et de la circulation (DOPC) de la préfecture de police de Paris.




Alexandre Benalla et Vincent Crase s'en prenant à un manifestant le 1er mai 2018 © N-M Sidhom / Quartier Latin.Media pour Explicite

Le parquet de Paris a aussitôt ouvert une enquête pour "violences en réunion" et "usurpations de fonction". Il a été placé en garde à vue vendredi matin et lâché par l'Élysée, qui a engagé une procédure de licenciement.



Le GSPR, protecteur naturel du président

Adjoint au chef de cabinet du président, la silhouette d'Alexandre Benalla est intimement liée à la protection du chef de l'État. Ce simple gendarme de réserve semble superviser la sécurité d'Emmanuel Macron. Une tâche pourtant dévolue au Groupe de sécurité de la présidence de la République (GSPR), soixante gendarmes et policiers spécialement entraînés.

"La sécurité rapprochée, le premier cercle de protection, est systématiquement assurée par le GSPR, affirme-t-on du côté de la Direction générale de la gendarmerie nationale. Une mission codifiée avec son jargon comme "le siège" pour l'officier qui s'assoit toujours côté passager dans la voiture présidentielle. "Il peut juste y avoir d'autres concourants, comme les Gardes républicains, au niveau du palais de l'Elysée, ou des hélicoptères et des brigades cynophiles sur les déplacements."

Comment a-t-il obtenu une telle position auprès du président ? Son opportunisme, son ambition, ses réseaux acquis au Grand Orient dans la loge de " l'Emir Abdel Kader " ne suffisent pas à tout expliquer.

À part eux, personne n'est censé approcher le président. Mais le jeune Alexandre Benalla, 26 ans seulement, a tout l'air de transgresser cette ligne. S'il dirigeait le service d'ordre du candidat Macron pendant la campagne de 2017, il fut ensuite parachuté au poste qu'il occupait jusqu'au 19 mai — chargé de la sécurité. Un poste fantoche ? Selon nos informations, ses missions parurent peu claires pour ceux qui l'ont côtoyé à l'Élysée. Il a des allures de garde du corps personnel de Macron, discret, un "chef du GSPR bis" s'occupant de ses affaires privées, pas toujours notées à l'agenda officiel. Pourtant lors d'un déplacement officiel du président à Tunis, il s'étonnera auprès de ses interlocuteurs tunisien de ne pas "être dans la boucle."



Les hommes du président

Comment a-t-il obtenu une telle position auprès du président ? Son opportunisme, son ambition, ses réseaux acquis au Grand Orient dans la loge de "l'Emir Abdel Kader" ne suffisent pas à tout expliquer.

"Les liens qui se tissent entre un président ou un ministre et son agent de sécurité sont souvent étonnants à voir de l'extérieur, raconte à Explicite un ancien membre de plusieurs cabinets ministériels. "Ils ont le contact direct avec 'le corps du Roi'. Cela leur donne un pouvoir énorme. Ils peuvent s'en prévaloir, et grâce à cela, règlent des situations, débrouillent des problèmes, facilitent les choses... En retour, ils deviennent quasi indispensable au 'patron' qui, souvent, ne peut pas passer une demi-heure sans son agent de sécurité".

"C'est celui qui les rassure et les détend, explique encore un autre ex des "cab". L'agent parle de sa vie, de son quotidien évidemment plus simple que le train de vie d'un président. Ils ont l'impression de garder un lien avec une vie plus normale."

Dans son ascension à grande vitesse, Benalla croise le sulfureux avocat Karim Achoui. Ils se verront entre 2013 et 2017 pour le compte de clients. "Benalla avait travaillé pour le PS avec Aubry et des hollandais. Vous savez dans le monde de la sécurité et des gardes du corps, vous croisez souvent des gens à qui vous n'avez pas beaucoup de choses à dire. Ils font leur boulot, point. Benalla, c'est différent. C'est quelqu'un d'intéressant, de curieux, d'intelligent avec qui il est agréable de discuter. C'est un type calme et fiable et discret sur qui on peut compter. Très tôt, il a compris qu'il voulait s'orienter vers la sécurité politique et je comprends qu'il ait pu facilement trouver sa place dans le cercle rapproché d'un candidat et qu'il y soit resté. Ensuite sur le fond, il a commis une erreur, et il aurait dû sauter tout de suite, ça ne fait aucun doute. L'un n'empêche pas l'autre".



A.Benalla avec B.Macron le 12 octobre 2018 devant l'Élysée © AFP

Souvent, l'entourage des présidents a été marqué des hommes de confiance. Des chauffeurs des années militantes qui restent auprès du "patron" une fois celui-ci élu. Ils savent tout, ils ont tout vu, ils sont celui à qui on ne cache rien. Et les pédigrées sont parfois baroques. Pierre Tourlier, le chauffeur de François Mitterrand pendant 20 ans, de 1974 à 1995, avait fait ses gammes dans l'OAS, posé des bombes, liquidé des témoins gênants en Algérie. Il restera pourtant au plus près du chef de l'État, couvrant sa double vie — l'affaire Mazarine, qui fera vaciller la République.

"Ils ont le contact direct avec 'le corps du Roi'. Cela leur donne un pouvoir énorme. Ils peuvent s'en prévaloir".

Jean-Claude Laumond, chauffeur et compagnon d'escapades nocturnes de Jacques Chirac, finalement envoyé à Nouméa parce qu'il en savait trop et qu'il dérangeait Bernadette. Rachid Kasri, chauffeur de François Hollande alors Premier secrétaire. Ancien videur de boite de nuit, factotum, homme de confiance, garde du corps dans les moments chauds, lui restera sur le carreau après l'élection. Le "président normal" préféra s'en remettre aux services de la République. Pas besoin de chauffeur, il est vrai, lorsqu'il prenait son scooter.


Une confusion des genres

Avec l'arrivée d'E. Macron à l'Elysée, le groupe de sécurité est détaché du Service de la protection (SDLP), quittant l'escarcelle de la Place Beauvau pour celle du pôle de sécurité de l'Elysée, directement contrôlé depuis le Palais. Emmanuel Macron envisageait-t-il d'aller un cran plus loin que ses prédécesseurs ? En introduisant des agents venus du privé, qui ne rendraient des comptes qu'à lui, au sein de sa garde rapprochée ? Quitte à froisser gendarmes et policiers ? C'est ce qu'affirment d'anciens proches des cercles de pouvoir, ce qui expliquerait aussi que l'"affaire Benalla" sorte deux mois après les faits, "comme apportée sur un plateau".



Alexandre Benalla est encore présent le 14 juillet 2018 place de la Concorde ( dossiers bleus à la main ) lorsque E. Macron s'approche du public présent lors de la parade © AFP


Parachuté à l'Elysée, Alexandre Benalla marche sur les plates-bandes des hommes du GSPR et leur mission naturelle. Il a la certitude d'être soutenu par le "P.R.". Aux premières loges, il accompagne le chef de l'État dès le soir de son élection au pied de la pyramide du Louvre, puis au Touquet, au Salon de l'agriculture, sur les Champs-Élysées le 14 juillet, dans une école de Berd'huis dans l'Orne… toujours mêlé aux hommes du GSPR.


Pour Alain Le Caro, ancien colonel du GIGN, créateur et ex-patron du GSPR, cette "confusion des genres" est malsaine. "Si l'on confie la sécurité du président à un individu pareil, on a du souci à se faire dans notre République, s'étrangle le gendarme à la retraite, joint vendredi par Explicite. S'il y a un pépin, cela peut même se révéler dangereux." Un ancien directeur général de la police nationale dans L'Opinion : "C’est un acte de barbouzerie comme on n’en a pas connu depuis avant 1981, je ne pensais pas que c’était encore possible."

Du point de vue de l'ancien chef des services de protection du président, "on ne peut pas croire un seul instant qu'il soit responsable de la sécurité. On ne la confie pas à n'importe quel guignol. Je pense que ce monsieur veut se donner une image plus importante qu'il n'en a, montrer au monde qu'il assure la sécurité du président. Le patron du GSPR est le seul responsable légitime de la sécurité. Comme on dit en Afrique, il ne peut y avoir deux crocodiles dans le même marigot…"


Un faux policier qui rêve d'en être

Alexandre Benalla, qui feignait d'être un CRS le 1er-Mai, est-il alors une simagrée de garde du corps du premier cercle ? Il aime, en tout cas, se parer des attributs des forces de l'ordre. Pendant la campagne présidentielle, selon les emails révélés des "MacronLeaks", son acolyte Vincent Crase réclame pour eux deux un kit FlashBall, deux pistolets GC27, cinq boucliers anti-émeute… Retoqué : "C'est juste hors de question !", s'agaçait un responsable.


E. Macron, alors candidat à la présidentielle rencontrait John Kerry à Paris le 3 mars 2017. Derrière eux, Alexandre Benalla © Instagram / Compte officiel E.Macron


Par la suite, les rapports avec les policiers du service de la protection (SDLP), affectés à chaque candidat en campagne, en complément du service d'ordre piloté par Alexandre Benalla, sont crispés. D'après Le Monde, il leur aurait suggéré sur une messagerie privée d'aller "se faire enculer". Ambiance.

Après l'élection, au printemps 2017, il refaisait une demande de port d'arme, cette fois auprès du ministère de l'Intérieur, qui lui refusait. En compensation, sur sa voiture de fonction, il installait des dispositifs sonores et lumineux, identiques à ceux de la police. Alexandre Benalla maintenant est au plus près du monde qui le fascine tant : en garde à vue, dans les locaux de la police judiciaire.



Alexandre Benalla, avec son brassard "Police" le 1er mai 2018, boulevard de l'Hôpital au milieu des CRS © Getty


https://www.explicite.info/articles/1383-affaire-benalla--l%C3%A9trange-protection-de-macron

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty


Jefferson. 
avatar
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 25945
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Benalla : l'étrange protection du président Macron

Message par Girondin le Sam 21 Juil - 18:37

Les Policiers et les gendarmes  évincés par Macron pour la protection légale de la Présidence ,au profit de sa garde prétorienne de la Campagne présidentielle...vont tout faire pour régler son compte à Macron ......et je crois plus en cette formule qu'aux mouvements de foules à la rentrée ,qui du reste n'auront pas lieu ,en dehors des vociférations de la CGT .....
avatar
Girondin

Messages : 4653
Date d'inscription : 10/02/2018
Age : 69
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Benalla : l'étrange protection du président Macron

Message par Girondin le Sam 21 Juil - 18:37

.et  pire ,la justice gauchiste semble s'y mettre ..un comble
avatar
Girondin

Messages : 4653
Date d'inscription : 10/02/2018
Age : 69
Localisation : 69

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Benalla : l'étrange protection du président Macron

Message par Cousin-hubert le Sam 21 Juil - 20:00

Girondin a écrit:.et  pire ,la justice gauchiste semble s'y mettre ..un comble


Les barbouzes, les gauchistes, les juges du syndicat de la magistrature, tout un monde opaque et nauséabond !
avatar
Cousin-hubert

Messages : 1266
Date d'inscription : 15/10/2017
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Benalla : l'étrange protection du président Macron

Message par Cousin-hubert le Mer 8 Aoû - 21:34

Alexandre Benalla, le « cher ami » de Michel Delpuech ?

Dans une lettre révélée par « Le Canard enchaîné », le préfet de police de Paris qualifie Alexandre Benalla de « cher ami », alors qu'il avait affirmé ne pas le connaître.


Au grand bal de menteurs voici le joker Delpuech !

http://www.lepoint.fr/politique/alexandre-benalla-le-cher-ami-de-michel-delpuech-08-08-2018-2242393_20.php
avatar
Cousin-hubert

Messages : 1266
Date d'inscription : 15/10/2017
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Benalla : l'étrange protection du président Macron

Message par ledevois le Jeu 9 Aoû - 19:12

Cousin-hubert a écrit:Alexandre Benalla, le « cher ami » de Michel Delpuech ?

Dans une lettre révélée par « Le Canard enchaîné », le préfet de police de Paris qualifie Alexandre Benalla de « cher ami », alors qu'il avait affirmé ne pas le connaître.




Au grand bal de menteurs voici le joker Delpuech !

http://www.lepoint.fr/politique/alexandre-benalla-le-cher-ami-de-michel-delpuech-08-08-2018-2242393_20.php

 Ce garçon au yeux de velour sera protégé par l'Elysée ___ Laughing

_________________
avatar
ledevois

Messages : 3886
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 78
Localisation : les Cévennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Benalla : l'étrange protection du président Macron

Message par LARA BAÏKAL le Ven 10 Aoû - 10:57

Tout n'a été que mensonges des uns et des autres dans cette enquête mais bon le Macron compte enterrer tout cela avec les Français à la plage !

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty


Jefferson. 
avatar
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 25945
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Benalla : l'étrange protection du président Macron

Message par Cousin-hubert le Ven 10 Aoû - 12:37

LARA BAÏKAL a écrit:Tout n'a été que mensonges des uns et des autres dans cette enquête mais bon le Macron compte enterrer tout cela avec les Français à la plage !

Sauf que la majorité des français n'est pas idiote et saura lui rappeler le temps venu !
avatar
Cousin-hubert

Messages : 1266
Date d'inscription : 15/10/2017
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Benalla : l'étrange protection du président Macron

Message par PHILOSPATRIA le Ven 10 Aoû - 12:44

Cousin-hubert a écrit:

Sauf que la majorité des français n'est pas idiote et saura lui rappeler le temps venu !
C'est cela meme compte dessus, le reve est encore permis pour l'instant..2

PHILOSPATRIA

Messages : 340
Date d'inscription : 06/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Benalla : l'étrange protection du président Macron

Message par Cousin-hubert le Ven 10 Aoû - 12:49

PHILOSPATRIA a écrit:
C'est cela meme compte dessus, le reve est encore permis pour l'instant..2

Sarkozy a été éjecté avant un second mandat, Hollande a jeté l'éponge afin d'éviter cette humiliation et Macron risque de ne pas en faire un second non plus au vu de ses exploits malgré ses efforts désespérés en com !
avatar
Cousin-hubert

Messages : 1266
Date d'inscription : 15/10/2017
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Benalla : l'étrange protection du président Macron

Message par PHILOSPATRIA le Ven 10 Aoû - 13:37

Cousin-hubert a écrit:

Sarkozy a été éjecté avant un second mandat, Hollande a jeté l'éponge afin d'éviter cette humiliation et Macron risque de ne pas en faire un second non plus au vu de ses exploits malgré ses efforts désespérés en com !
Woui mais à chaque fois ils mettent un pion à eux, l'oligarchie controle tout aujourd'hui

il fallait se réveiller plutot, c'est trop tard aujourd'hui
Ecoutez jacquouille Attila vous allez voir votre avenir d'ici peu
Attali : « Les élus n’ont plus de pouvoir et voici votre avenir » - Effrayant !
« La démocratie a échoué, maintenant ça suffit, on met de l'ordre ». Effrayant ! Jacques Attali, éminence grise du Pouvoir en France, porte-parole de la finance, conseiller de tous les présidents, parrain d’Emmanuel Macron, avoue que la démocratie est un leurre, que l'État d'urgence restera permanent et que l'Homme deviendra peu à peu un robot !    Il embrouille pour que l'on ne retienne que ce qui nous fait plaisir. Il dit, il souhaite, il prévoit ou il dénonce ? En réalité, Il est là depuis Mitterrand, il a connu, tous les régimes et a conseillé tous les présidents jusqu'à aujourd'hui et tout ça sans jamais être élu, tout comme son poulain Macron. Enfin… il pense être un élu de Dieu… le sien. La réalité est qu'il représente ceux qui organisent le Monde et qui l'ont mis dans l'état où il est. Attali nous explique, provocateur, comment cela va empirer suite au Plan de nos prédateurs. Dans l'absolu, même s'il se fout de notre gueule (non sans raisons, il faut le dire), il nous prévient, et on devrait réagir. Mais non, on laisse faire... À notre décharge, ILS ont tout verrouillé, les médias, la politique, la justice, la recherche... mais à notre charge, on a là encore laissé faire... Cette vidéo replace ses propos non hors contexte, comme on pourrait le dire, mais paradoxalement, dans le contexte de tout ce qu'il dit. Car ses propos sont expurgés des compléments de style, destinés à embrouiller pour faire passer les horreurs qu'il annonce.
Accrochez-vous bien. C'est la fin de nos illusions. En gros, le pouvoir est entre les mains des députés européens que nous n'élisons pas.
https://www.youtube.com/watch?v=k40RpYZlvkQ

PHILOSPATRIA

Messages : 340
Date d'inscription : 06/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Benalla : l'étrange protection du président Macron

Message par Cousin-hubert le Ven 10 Aoû - 21:02

Oh Attali, on sait qu'il n'est lui aussi qu'un pion qui se croit être un visionnaire et un économiste de grande renommée, un peu comme Strauss Kahn.
On voit comment le second a terminé et Attali lui ne prédit que du vent !

Des visionnaires comme ces deux là, la France en chie des dizaines par an !
avatar
Cousin-hubert

Messages : 1266
Date d'inscription : 15/10/2017
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Benalla : l'étrange protection du président Macron

Message par PHILOSPATRIA le Sam 11 Aoû - 10:55

Cousin-hubert a écrit:Oh Attali, on sait qu'il n'est lui aussi qu'un pion qui se croit être un visionnaire et un économiste de grande renommée, un peu comme Strauss Kahn.
On voit comment le second a terminé et Attali lui ne prédit que du vent !

Des visionnaires comme ces deux là, la France en chie des dizaines par an !


Ok cousin, c'est votre droit de penser que c'est des charlot
personnellement je vois qu'ils arrivent à leurs fins petit à petit
Et que les gens sont loin de se réveiller
Pour savoir qui a raison seul le temps nous le dira
En tout cas j'ai remarqué que la plupart des gens ont déjà oublié ce qu'ils disent il y a 10, 15 ans pourtant à l'époque ils étaient surs avec la droite ou la gauche et nous sommes dans une méga merde aujourd'hui
Vont tls le reconnaitre maintenant, ça m'étonnerais avec leurs mauvaises foies

PHILOSPATRIA

Messages : 340
Date d'inscription : 06/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Benalla : l'étrange protection du président Macron

Message par ledevois le Sam 11 Aoû - 12:53

PHILOSPATRIA a écrit:


Ok cousin, c'est votre droit de penser que c'est des charlot
personnellement je vois qu'ils arrivent à leurs fins petit à petit
Et que les gens sont loin de se réveiller
Pour savoir qui a raison seul le temps nous le dira
En tout cas j'ai remarqué que la plupart des gens ont déjà oublié ce qu'ils disent il y a 10, 15 ans pourtant à l'époque ils étaient surs avec la droite ou la gauche et nous sommes dans une méga merde aujourd'hui
Vont tls le reconnaitre maintenant, ça m'étonnerais avec leurs mauvaises foies

 Cette affaire est classée secret défense ,et il en sortira rien -- je peux dire que Benalla ne sera pas délaissé par l'Elysée -puisque Macron en prend la responsabilité --- l’Opposition perd son temps -

_________________
avatar
ledevois

Messages : 3886
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 78
Localisation : les Cévennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Benalla : l'étrange protection du président Macron

Message par PHILOSPATRIA le Lun 13 Aoû - 10:47

ledevois a écrit:

 Cette affaire est classée secret défense ,et il en sortira rien -- je peux dire que Benalla ne sera pas délaissé par l'Elysée -puisque Macron en prend la responsabilité --- l’Opposition perd son temps -

Tout est sous contrôle, de toute façon il est élu et il fait ce qu'il veut comme les autres résidents de l'Elysée.....En plus que quand j'ai vu que ben lala démonte des gauchiste alors là je jouis ...HéHé mgreen

PHILOSPATRIA

Messages : 340
Date d'inscription : 06/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Benalla : l'étrange protection du président Macron

Message par ledevois le Lun 13 Aoû - 12:05

PHILOSPATRIA a écrit:

Tout est sous contrôle, de toute façon il est élu et il fait ce qu'il veut comme les autres résidents de l'Elysée.....En plus que quand j'ai vu que ben lala démonte des gauchiste alors là je jouis ...HéHé mgreen

 C'est lamentable ceux qui nous gouvernent ; et il est bien certaine que Benalla ne sera pas inquiété ---

_________________
avatar
ledevois

Messages : 3886
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 78
Localisation : les Cévennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Benalla : l'étrange protection du président Macron

Message par PHILOSPATRIA le Lun 13 Aoû - 13:02

ledevois a écrit:

 C'est lamentable ceux qui nous gouvernent ; et il est bien certaine que Benalla ne sera pas inquiété ---


Ben non pourquoi, il est protégé
C'est macrouille qui l'a nommé CHEF
D'ailleurs il a dit lui meme que c'est sa faute, alors celui qui est pas content vient le chercher rigolo
C'est plus une histoire de querelle des flics jaloux que autre chose
Il y a des choses 10 fois plus graves qui se trame en France que vous imaginez meme pas mgreen
Mais ça il faut prendre le temps de lire tous les jours pour savoir

PHILOSPATRIA

Messages : 340
Date d'inscription : 06/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Benalla : l'étrange protection du président Macron

Message par ledevois le Lun 13 Aoû - 13:07

PHILOSPATRIA a écrit:


Ben non pourquoi, il est protégé
C'est macrouille qui l'a nommé CHEF
D'ailleurs il a dit lui meme que c'est sa faute, alors celui qui est pas content vient le chercher rigolo
C'est plus une histoire de querelle des flics jaloux que autre chose
Il y a des choses 10 fois plus graves qui se trame en France que vous imaginez meme pas mgreen
Mais ça il faut prendre le temps de lire tous les jours pour savoir

 Ce que je n'accepte pas c'est que l'on puisse laisser à quelques caïds des zones de non droit ou la république et la loi est inexistante -- le reste je m'en tape plutôt ,ayant l'habitude qu'a chaque gouvernement il y est des affaires de cul --

_________________
avatar
ledevois

Messages : 3886
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 78
Localisation : les Cévennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Benalla : l'étrange protection du président Macron

Message par Cousin-hubert le Jeu 16 Aoû - 23:02



Macronio dans l'affaire Benalla !

Je ne sais rien !
avatar
Cousin-hubert

Messages : 1266
Date d'inscription : 15/10/2017
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Benalla : l'étrange protection du président Macron

Message par PHILOSPATRIA le Ven 17 Aoû - 9:34

Cousin-hubert a écrit:

Macronio dans l'affaire Benalla !

Je ne sais rien !
Punaise, comme si c'est le problème d'un président de la république de s'occuper des affaires de BEN LALA
A quoi sert G. collomb.
Tu me déçois de plus en plus l'intello mgreen Je pensais qu'avec ton savoir d'abécédaire t'allais sauvé la francarabia...........
Comme dit si bien Mittran à l'époque à un journaliste j'ai mes ministres, aller leurs demander rigolo

PHILOSPATRIA

Messages : 340
Date d'inscription : 06/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Benalla : l'étrange protection du président Macron

Message par ledevois le Ven 17 Aoû - 11:52

PHILOSPATRIA a écrit:
Cousin-hubert a écrit:

Macronio dans l'affaire Benalla !

Je ne sais rien !
Punaise, comme si c'est le problème d'un président de la république de s'occuper des affaires de BEN LALA
A quoi sert G. collomb.
Tu me déçois de plus en plus l'intello mgreen Je pensais qu'avec ton savoir d'abécédaire t'allais sauvé la francarabia...........
Comme dit si bien Mittran à l'époque à un journaliste j'ai mes ministres, aller leurs demander rigolo

------------------------------------------
Pas grand chose à faire contre le cœur et le cul --

_________________
avatar
ledevois

Messages : 3886
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 78
Localisation : les Cévennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Benalla : l'étrange protection du président Macron

Message par Cousin-hubert le Ven 17 Aoû - 12:54

PHILOSPATRIA a écrit:
Punaise, comme si c'est le problème d'un président de la république de s'occuper des affaires de BEN LALA
A quoi sert G. collomb.
Tu me déçois de plus en plus l'intello mgreen Je pensais qu'avec ton savoir d'abécédaire t'allais sauvé la francarabia...........
Comme dit si bien Mittran à l'époque à un journaliste j'ai mes ministres, aller leurs demander rigolo

Oh purée, tu roules pour Macronio ?
C'est pas possible !
avatar
Cousin-hubert

Messages : 1266
Date d'inscription : 15/10/2017
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Benalla : l'étrange protection du président Macron

Message par PHILOSPATRIA le Ven 17 Aoû - 20:46

Cousin-hubert a écrit:

Oh purée, tu roules pour Macronio ?
C'est pas possible !


C'est ça traite moi aussi d'apatride pendant que tu y ai rigolo
T'es pas con et tu sais très bien comment ça se passe la politique en France enfin pour se qu'il reste de la France
Chacun a son rôle, c'est pas pour rien qu'il y a 1 premier ministre et 1 ministre de l'intérieur qui porte bien son nom non !!!
NORMALEMENT un président a autre à foutre que de s'occuper des fait divers de keufs

PHILOSPATRIA

Messages : 340
Date d'inscription : 06/08/2018

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum