L'État espère récolter 20 millions d'euros par an