Pour sourire : un poème sous forme d'holorimes

Aller en bas

Pour sourire : un poème sous forme d'holorimes

Message par cessybo le Mar 8 Mai - 18:05





Invitation

Je t'attends samedi, car Alphonse Allais, car
A l'ombre, à Vaux, l'on gèle. Arrive. Oh ! la campagne !
Allons - bravo ! - longer la rive au lac, en pagne ;

Jette à temps, ça me dit, carafons à l'écart.

Laisse aussi sombrer tes déboires, et dépêche !
L'attrait (puis, sens !) : une omelette au lard nous rit,
Lait, saucisse, ombre, thé des poires et des pêches,
Là, très puissant, un homme l'est tôt. L'art nourrit.

Et, le verre à la main, - t'es-tu décidé ? Roule -
Elle verra, là mainte étude s'y déroule,

Ta muse étudiera les bêtes et les gens !

Comme aux dieux devisant, Hébé (c'est ma compagne)...
Commode, yeux de vice hantés, baissés, m'accompagne...

Amusé tu diras : " L'Hébé te soûle, hé ! Jean ! "



Amusant, non ?


D'autres exemples :


  Conseils à un voyageur timoré qui s'apprêtait à traverser une forêt hantée par des êtres surnaturels




Par les bois du Djinn, où s'entasse de l'effroi
Parle et bois du gin ou cent tasses de lait froid.







Louise de Vilmorin



Étonnamment monotone et lasse
Est ton âme en mon automne, hélas !




Elle sort là-bas des menthes,
La belle Ève a l'âme hantée
Et le sort l'abat démente.
L'abbé laid va lamenter.


L'âme est moirée par mille émois sans torts
La mémoire est parmi les mois, Centaure.


avatar
cessybo

Messages : 6461
Date d'inscription : 02/03/2017
Localisation : Région Genevoise, côté Français.

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum