L'ITALIE, SA MAFIA ET LES MIGRANTS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'ITALIE, SA MAFIA ET LES MIGRANTS

Message par LARA BAÏKAL le Ven 12 Juin - 9:56

Nous y voilà, les migrants vont devenir malgré eux une affaire pour la mafia italienne et vraiment il fallait s'y attendre. Les fonds alloués sans doute par l'Europe deviendront pour eux une manne et nous aurons toujours le problème des migrants qui arriveront sur notre continent.


À chaque fois qu'il y a déplacement de population, la corruption n'est jamais très loin...


À en croire les nationalités de ces migrants tous ne sont pas des réfugiés politiques alors que cet argent serve à les ramener dans leurs pays d'origine. Et que l'on empêche d'autres de partir !

Atlantico : En Italie, la police a intercepté une conversation entre des mafiosis expliquant que le business autour de l'immigration clandestine rapporterait plus que le trafic de drogue. Que disent les chiffres ? Quels montants ce phénomène représente-t-il ?



Olivier Cougard : Il est difficile de quantifier exactement ce phénomène. Une vaste enquête est en cours et on ne connaît pas encore l'ampleur exacte de cette fillière.



Mais il existe tout de même quelques chiffres.  Par exemple, en 2013, année où plus de 40 000 migrants ont débarqué sur les côtes italiennes, le pays a dépensé 2 millions d’euros par jour pour garantir l’accueil de ces personnes.
Or, l’année dernière, plus de 170 000 migrants sont arrivés en Italie. Cet afflux représente évidemment une manne pour les trafiquants. Concrètement, l’Italie alloue une somme quotidienne de 38 euros pour chaque demandeur d’asile adulte et 91 euros pour chaque mineur. Elle verse cette somme aux structures chargées de les accueillir (associations, coopératives sociales,etc). Mais au lieu de fournir des conditions d’hébergement décentes aux demandeurs d’asile, les gérants véreux parquent les migrants dans des logements insalubres. Ils distribuent de la nourriture de mauvaise qualité. Certains se vantent ainsi de dégager une marge de l’ordre de 40% grâce au "business des migrants".

Qui orchestre ces escroqueries et au bénéfice de qui ?



Il s’agit d’une criminalité organisée qui implique des entrepreneurs, des mafieux et des hommes politiques de gauche comme de droite. Certains gérants de coopératives sociales ou d’entreprises de construction travaillent en étroite collaboration avec les mafieux. Ces derniers ciblent notamment les élus locaux qui gèrent les appels d’offre lancés par les villes ou les régions pour l’accueil des migrants. Ils arrivent ainsi à corrompre certains responsables politiques (en leur versant par exemple des pots-de-vins). En échange, les gérants des coopératives sociales remportent un marché public lucratif et versent ensuite un pourcentage de leurs bénéfices aux mafieux.

Comment fonctionne ce système ? En quoi diffère-t-il des schémas traditionnels de la mafia ? 



On est clairement en présence d’un phénomène qui a toutes les caractéristiques d’un système mafieux. C’est une criminalité ramifiée, hiérarchisée, implantée sur des territoires spécifiques. Mais ce qui frappe  avec ce "business des migrants", c’est sa forte implantation sur le territoire romain. On parle d’ailleurs d’affaire "Mafia Capitale" en Italie. Pourtant, lorsque l’on évoque la mafia, on pense plutôt à la Sicile, à la Calabre, à la Campanie. Le fait que la ville de Rome soit aussi gangrénée par ce phénomène a été un choc pour l’opinion publique.

De nombreuses personnes semblent impliquées - le sous-secrétaire d'Etat à l'Agriculture a récemment appris qu'il était la cible d'investigations. Jusqu'où le scandale peut-il remonter ? 



Ce scandale peut remonter très loin. Les criminels commencent seulement à parler aux policiers et aux magistrats. Une première vague d’arrestation a eu lieu en décembre, une autre il y a quelques jours…et ce n’est certainement pas fini. Beaucoup de collaborateurs de l’ancienne équipe municipale de Rome (Gianni Alemanno) sont visés. Mais des membres de l’actuelle équipe municipale sont également impliqués. Ignazio Marino, l’actuel maire de Rome, semble personnellement hors de cause. Mais si le scandale s’accroît une mise sous tutelle de la capitale italienne n’est pas à exclure. Salvatore Buzzi, l’homme qui a déclaré faire plus d’argent avec les migrants qu’avec le trafic de drogue a estimé que certaines de ses révélations "pourraient faire tomber le gouvernement". Il faut cependant prendre ces propos avec beaucoup de prudence.


Quelles sont ses conséquences sur l'opinion publique et la classe politique ? N'est-ce pas du pain béni pour les anti-immigration ? Cela peut-il avoir un impact sur la politique italienne en matière d'immigration ?



L’opinion publique est marquée par cette affaire qui jette le discrédit sur une grande partie de la classe politique italienne. Le sujet de l’accueil des migrants est sensible en Italie. Certains italiens ne comprennent pas pourquoi l’administration publique dépense autant d’argent pour les migrants en période de crise économique, alors que beaucoup d’Italiens ont du mal à boucler leurs fins de mois. Ce discours est d’ailleurs repris par la Ligue du Nord, le parti anti-immigration, qui pointe du doigt ces affaires pour en tirer un bénéfice politique.




Par contre, l’impact de ces affaires sur la politique italienne en matière d’immigration paraît marginal. L’Italie n’a pas vraiment le choix. Géographiquement, le pays se trouve en première ligne et il a obligation d’accueillir les migrants qui débarquent sur ses côtes. Rome demande pourtant  avec urgence une meilleure répartition des migrants en Europe, en vain pour le moment. 


Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/escroqueries-immigration-rapportent-desormais-plus-en-italie-que-trafic-drogue-olivier-cougard-2189822.html#vbf2SqTpIXQoJ7mY.99

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty

Jefferson. 
avatar
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 16859
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum