Jean-Baptiste Chandelier, parapentiste : Des vidéos superbes

Aller en bas

Jean-Baptiste Chandelier, parapentiste : Des vidéos superbes Empty Jean-Baptiste Chandelier, parapentiste : Des vidéos superbes

Message par cessybo le Lun 30 Avr - 21:15





J’avais 18 ans quand j’ai commencé le parapente. Après quelques mois de pratique, j’ai vu quelqu’un faire de la voltige en parapente. J’ai été complètement fasciné. J’ai tout de suite voulu faire ça, m’envoler, prendre des risques, aller au plus proche du sol. J’ai commencé à m’entraîner chaque jour, comme un dingue pendant 4 ans, pour y arriver. En parallèle, je suis devenu moniteur, pour enseigner ma passion et gagner ma vie. Puis j’ai été « pilote test » pour des marques de voile. Finalement je me suis mis à fabriquer mes propres voiles. Enseigner c’était très agréable, mais je ne pratiquais pas assez à mon gout et j’en ressortais frustré.



Puis arrivent tes vidéos, désormais célèbres…
Oui, mais la vidéo… C’est arrivé un peu par hasard, à vrai dire. Au départ, ce n’était pas si volontaire de ma part. Une fois, je me suis retrouvé sur une vidéo de parapente sans le savoir. Alors, avec des amis on a décidé de commencer à filmer nos vols, « pour le fun » comme on dit.





 
C’est devenu ensuite un aspect professionnel de ton sport ?
Oui, c’est par ce biais que j’ai commencé à gagner ma vie, notamment avec l’arrivée de sponsors. Avec des amis qui travaillent dans la vidéo, dans la prise de vue, on s’est vraiment lancé dans cet aspect, mais en prenant un contre-pied par rapport aux autres vidéos de sports extrêmes.






Comment ça ?


Généralement, dans ce genre de productions, on recherche la performance à tout prix : le but est de montrer qu’on est le plus fort, avec souvent un fond de musique hard rock. Moi je voulais faire tout l’inverse. Je me suis inspiré de Danny Macaskill, qui fait du vélo trial. Il filme ses performances avec beaucoup de poésie. Il amène un esprit différent de la performance à tout prix. Et c’est comme ça que je vois mon sport, très poétique. Alors, quand j’ai commencé à réaliser mes propres vidéos, j’ai voulu rechercher des émotions plus douces, qui invitent au rêve, avec de beaux décors. Inviter les gens dans mon vol, partager non l’exploit mais les sensations… Puis, je voulais aussi montrer aux gamins qui ont le même rêve que moi que c’est possible ; j’y tenais.



En savoir plus en cliquant sur : >>  LUI Magazine
cessybo
cessybo

Messages : 11990
Date d'inscription : 02/03/2017
Localisation : Région Genevoise, côté Français.

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum