BILLET D’HUMOUR DE JEAN D’ORMESSON : LE FRANÇAIS? UNE LANGUE ANIMALE…

Aller en bas

happy BILLET D’HUMOUR DE JEAN D’ORMESSON : LE FRANÇAIS? UNE LANGUE ANIMALE…

Message par LARA BAÏKAL le Mer 7 Fév - 19:47

En recherchant une image, les méandres d'Internet m'ont amenée jusqu'à ce billet d'humour de Jean D'Ormesson, je ne peux que le partager ici ...

BILLET D’HUMOUR DE JEAN D’ORMESSON : LE FRANÇAIS? UNE LANGUE ANIMALE…


BILLET D’HUMOUR DE JEAN D’ORMESSON : LE FRANÇAIS? UNE LANGUE ANIMALE… Jean-dOrmesson
«Myope comme une Taupe», «rusé comme un Renard», «serrés comme des Sardines»…
Les termes empruntés au monde animal ne se retrouvent pas seulement dans les Fables de La Fontaine, ils sont partout.


La preuve: que vous soyez fier comme un Coq, fort comme un Boeuf, têtu comme un Âne, malin comme un Singe ou simplement un chaud Lapin, vous êtes tous, un jour ou l’autre, devenu Chèvre pour une Caille aux yeux de Biche.

Vous arrivez à votre premier rendez-vous fier comme un Paon et frais comme un Gardon et là, … pas un Chat! Vous faites le pied de Grue, vous demandant si cette Bécasse vous a réellement posé un Lapin.

Il y a Anguille sous roche et pourtant le Bouc émissaire qui vous a obtenu ce rancard, la tête de Linotte avec qui vous êtes copain comme Cochon, vous l’a certifié: cette Poule a du Chien, une vraie Panthère! C’est sûr, vous serez un Crapaud mort d’amour. Mais tout de même, elle vous traite comme un Chien.

Vous êtes prêt à gueuler comme un Putois quand finalement la fine Mouche arrive. Bon, vous vous dites que dix minutes de retard, il n’y a pas de quoi casser trois pattes à un Canard. Sauf que la fameuse Souris, malgré son cou de Cygne et sa crinière de Lion est en fait aussi plate qu’une Limande, myope comme une Taupe, elle souffle comme un Phoque et rit comme une Baleine. Une vraie peau de Vache, quoi! Et vous, vous êtes fait comme un Rat.

Vous roulez des yeux de Merlan frit, vous êtes rouge comme une Ecrevisse, mais vous restez muet comme une Carpe. Elle essaie bien de vous tirer les vers du nez, mais vous sautez du Coq à l’Âne et finissez par noyer le Poisson. Vous avez le Cafard, l’envie vous prend de pleurer comme un Veau (ou de verser des larmes de Crocodile, c’est selon). Vous finissez par prendre le Taureau par les cornes et vous inventer une fièvre de Cheval qui vous permet de filer comme un Lièvre.

Ce n’est pas que vous êtes une Poule mouillée, vous ne voulez pas être le Dindon de la farce. Vous avez beau être doux comme un Agneau sous vos airs d’Ours mal léché, il ne faut pas vous prendre pour un Pigeon car vous pourriez devenir le Loup dans la bergerie.

Et puis, ça aurait servi à quoi de se regarder comme des Chiens de faïence. Après tout, revenons à nos Moutons: vous avez maintenant une faim de Loup, l’envie de dormir comme un Loir et surtout vous avez d’autres Chats à fouetter.

Texte de Jean d’Ormesson

http://www.jdbn.fr/billet-dhumour-de-jean-dormesson-francais-langue-animale/

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty
Jefferson. 
LARA BAÏKAL
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 32833
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

happy Re: BILLET D’HUMOUR DE JEAN D’ORMESSON : LE FRANÇAIS? UNE LANGUE ANIMALE…

Message par cessybo le Mer 7 Fév - 21:01

Belle citation, Lara !

J'avais lu ce passage animalier de Jean d'Ormesson.

Il est très bien fignolé. C'est toujours un plaisir de le lire et de le relire.
cessybo
cessybo

Messages : 11606
Date d'inscription : 02/03/2017
Localisation : Région Genevoise, côté Français.

Revenir en haut Aller en bas

happy Jean d'Ormesson : sa réapparition-surprise en Irak

Message par LARA BAÏKAL le Sam 10 Fév - 13:09

Un cadeau posthume pour faire un petit clin d'oeil Smile


Jean d'Ormesson : sa réapparition-surprise en Irak

Héloïse d'Ormesson, fille de l'écrivain disparu, a donné un de ses livres à un centre culturel près de Mossoul. « Le Point » publie sa lettre.

PAR CHRISTOPHE ONO-DIT-BIOT
Modifié le 10/02/2018 à 12:30 - Publié le 10/02/2018 à 12:06 | Le Point.fr

BILLET D’HUMOUR DE JEAN D’ORMESSON : LE FRANÇAIS? UNE LANGUE ANIMALE… 13255926lpw-13256127-article-98198-jpg_4991221_660x281

L'écrivain et académicien dans sa maison en Corse, près de Bastia.
©️ SANDRINE ROUDEIX / Le Figaro Magazine

« Et moi, je vis toujours. » Il nous avait prévenus. Un mois après la sortie de son livre chez Gallimard, qui fait un malheur, ou plutôt un bonheur, Jean d'Ormesson fait encore parler de lui. Il est en effet présent à Bartella, à quelques kilomètres de Mossoul. Comment  ? En 2016, alors que les bombardements déchirent la plaine de Ninive, Sylvain Tesson et Hugues Dewavrin, président et vice-président de la Guilde européenne du raid, découvrent à Bartella un centre culturel vandalisé, avec des instruments de musique piétinés et une bibliothèque sans livres, enterrés in extremis par les habitants.
 
Cette semaine, le centre est en cours de réouverture, avec l'appui de la Guilde et de l'Œuvre d'Orient, et l'amical soutien de Petros Moshe, archevêque de Mossoul et chef de file des chrétiens dans la région. Les livres, sortis de terre, vont rejoindre les rayonnages de la bibliothèque, où Dewavrin a tenu à ajouter Presque rien sur presque tout, de Jean d'Ormesson, en arabe, transmis par sa fille Héloïse, qui a tenu à accompagner le livre de son père d'une lettre qui sera affichée près des recueils, traduite en arabe, et dont Le Point vous livre la primeur.

« La liberté et la littérature au-dessus de tout »


« Je suis heureuse et fière de vous faire parvenir le livre de mon père, Jean d'Ormesson, qui plaçait la liberté et la littérature au-dessus de tout. Dans les heures les plus noires de votre guerre, il s'était demandé ce que nous pouvions faire pour vous soutenir et avait répondu tout simplement : Ne pas les oublier. Ce roman symbolise cet engagement. Si mon père était convaincu que le livre ne suffisait pas à sauver le monde de la folie des hommes, il pensait qu'il le rendait plus supportable en nous faisant rêver et en nous élevant vers la grandeur et la beauté. Je sais qu'il aurait été ravi d'être là, entre ces lignes, parmi vous, pour célébrer la vie et l'espoir revenu grâce à votre bibliothèque. Tous mes vœux. Héloïse d'Ormesson. »


Pourquoi Jean d'O ici, dans la pleine de Ninive  ? Parce qu'il avait tenu en 2015 à soutenir Radio Al-Salam, l'antenne des réfugiés du Kurdistan irakien, par un message enregistré lors de son lancement. L'orchestre du centre rejouera dans un mois et un cinéma ouvrira dans deux. Presque rien, c'est presque tout.

BILLET D’HUMOUR DE JEAN D’ORMESSON : LE FRANÇAIS? UNE LANGUE ANIMALE… 13255926lpw-13256087-embed-libre-jpg_4991224
« Presque rien sur presque tout », de Jean d’Ormesson, a été traduit en arabe et transmis par sa fille Héloïse.
©️ DR
BILLET D’HUMOUR DE JEAN D’ORMESSON : LE FRANÇAIS? UNE LANGUE ANIMALE… 13255926lpw-13256090-embed-libre-jpg_4991225
La lettre d'Héloïse d'Ormesson.
©️ DR
BILLET D’HUMOUR DE JEAN D’ORMESSON : LE FRANÇAIS? UNE LANGUE ANIMALE… 13255926lpw-13256098-embed-libre-jpg_4991226
Hugues Dewavrin, président et vice-président de la Guilde européenne du raid, avec Petros Moshe, archevêque de Mossoul, dans la plaine de Ninive, en Irak. 
©️ DR


http://www.lepoint.fr/livres/jean-d-ormesson-sa-reapparition-surprise-en-irak-10-02-2018-2193830_37.php?google_editors_picks=true


_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty
Jefferson. 
LARA BAÏKAL
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 32833
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

happy Petite parenthèse qui me semble intéressante

Message par cessybo le Sam 10 Fév - 14:36

Je vais encore être hors sujet, pardonnez-moi, mais je voudrais rebondir sur le nom de Dewavrin. qui est cité plus haut.


( Hugues Dewavrin, président et vice-président de la Guilde européenne du raid, avec Petros Moshe, archevêque de Mossoul, dans la plaine de Ninive, en Irak. )




Je n'avais jamais entendu parler de Hugues Dewavrin, par contre :






Citation :


André Dewavrin s’est illustré sous le nom de Passy en créant et animant les services secrets de la France libre... Jeune capitaine d’active, polytechnicien, c’est le hasard qui le conduit en Angleterre à son retour de Narvik. Il y entendra le discours du maréchal Pétain le 25 juin qui le laisse consterné ; il entend parler du discours du 18 juin du général de Gaulle et décide de le rejoindre à Londres. Celui-ci lui confie la tâche de créer, à partir de rien – sans argent, sans hommes, sans compétence – un Deuxième Bureau. Il a vingt-neuf ans. Comment mieux résumer l’action qu’il va développer qu’en rappelant un passage souvent cité des Mémoires du général de Gaulle : « Sitôt désigné il fut saisi pour sa tâche d’une sorte de passion froide... Pendant le drame quotidien que fut l’action en France, Passy tint la barque à flot contre le déferlement des angoisses, des intrigues, des déceptions… ». Il sera pour le spécialiste reconnu de la France libre, Jean-Louis Crémieux-Brilhac, « l’un des quatre ou cinq hommes au côté du général de Gaulle, sans qui la France libre n’aurait pas été ce qu’elle fut... Ce jeune homme, ignorant des activités clandestines, va monter en quatre ans une machinerie des services secrets sans exemple dans notre histoire… De lui et de ses équipes ont dépendu toutes les relations entre la France libre et la Résistance intérieure française…. Le BCRA (Bureau central de renseignements et d’action) va couvrir son propre pays d’une immense texture de réseaux de rensei-gnements sans cesse décimés, toujours reconstitués, faire surgir du magma épars de bonnes volontés et d’ardeur patriotique quelque chose qui finira par ressembler à une armée secrète : la performance est sans précédent. Elle aurait été, en 1940, inconcevable pour tout service secret traditionnel ».


Il est avéré que l’action du BCRA a été déterminante lors du débarquement, en retardant pendant 48 heures l’arrivée des renforts allemands vers les plages normandes.


Les mouvements intérieurs dépendaient évidemment du BCRA, duquel ils recevaient armes, ressources et instructions. On comprend que les relations entre le BCRA « londonien » et les mouvements étaient parfois empreintes d’incompréhension, voire de réserve, de la part de ces derniers qui n’appréciaient pas de perdre de leur autonomie. C’est peut-être pour cela que Passy exigeait de tous ses collaborateurs qu’ils fassent au moins une mission en France avec les risques évidents que cela comportait. Lui-même, à la stupéfaction des Anglais, se fit parachuter en 1943 pour mener une grande mission avec Pierre Brossolette.


En avril 1945, de Gaulle lui demande de transformer « son » BCRA, façonné par lui pour une forme de guerre particulière, en une agence classique. En quelques mois, implacablement, il réorganise le BCRA devenu la DGER (Direction générale des études et recherches). Fin 1945 celle-ci devient le SDECE (Service de documentation extérieure et de contre-espionnage), précurseur de ce que sont nos services secrets aujourd’hui.

(Source : > France Archives )
cessybo
cessybo

Messages : 11606
Date d'inscription : 02/03/2017
Localisation : Région Genevoise, côté Français.

Revenir en haut Aller en bas

happy Re: BILLET D’HUMOUR DE JEAN D’ORMESSON : LE FRANÇAIS? UNE LANGUE ANIMALE…

Message par LARA BAÏKAL le Sam 10 Fév - 14:56

Bien au contraire, merci c'est très intéressant, le fil de la conversation nous amène sur ce destin extraordinaire.

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty
Jefferson. 
LARA BAÏKAL
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 32833
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

happy Re: BILLET D’HUMOUR DE JEAN D’ORMESSON : LE FRANÇAIS? UNE LANGUE ANIMALE…

Message par LARA BAÏKAL le Sam 10 Fév - 15:20

Tout bien réfléchi et si cela ne vous dérange pas, il serait bien de dupliquer ce post également dans histoire pour ne pas perdre cet article. Smile

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty
Jefferson. 
LARA BAÏKAL
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 32833
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

happy Re: BILLET D’HUMOUR DE JEAN D’ORMESSON : LE FRANÇAIS? UNE LANGUE ANIMALE…

Message par cessybo le Sam 10 Fév - 15:24

LARA BAÏKAL a écrit:Tout bien réfléchi et si cela ne vous dérange pas, il serait bien de dupliquer ce post également dans histoire pour ne pas perdre cet article. Smile


Bien entendu, Lara. Tu as raison. J'ai bien vu qu'il n'était pas à sa place, mais j'ai voulu rebondir sur le nom de Dewavrin.
cessybo
cessybo

Messages : 11606
Date d'inscription : 02/03/2017
Localisation : Région Genevoise, côté Français.

Revenir en haut Aller en bas

happy Re: BILLET D’HUMOUR DE JEAN D’ORMESSON : LE FRANÇAIS? UNE LANGUE ANIMALE…

Message par LARA BAÏKAL le Sam 10 Fév - 15:41

Comme cela il aura deux places, merci Smile

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty
Jefferson. 
LARA BAÏKAL
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 32833
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum