Les instruments extraordinaires :

Aller en bas

Les instruments extraordinaires :

Message par cessybo le Jeu 11 Jan - 12:06

Selon Wikipédia, le thérémine (theremine ou theremin) est un des plus anciens instruments de musique électronique,

inventé en 1919 par le Russe Lev Sergueïevitch Termen, connu sous le nom de " Léon Theremin ").
Composé d’un boîtier électronique équipé de deux antennes, l'instrument a la particularité de produire de la musique sans être touché par l’instrumentiste.
Dans sa version la plus répandue, la main droite commande la hauteur de la note, en faisant varier sa distance à l’'antenne verticale.
L'’antenne horizontale, en forme de boucle, est utilisée pour faire varier le volume selon sa distance à la main gauche.
Et cela donne ce morceau de la musique extraordinaire d'Ennio Morricone:


" Il était une fois dans l'Ouest ", joué sur un thérémine par Katica Illenyi.








Pour ceux qui s'intéressent à la technique :


Même pour un électronicien averti, le fonctionnement du Theremin peut paraître un peu nébuleux. Le principe est d'une simplicité enfantine, mais nécessite pour le comprendre, quelques notions de base... Ceux qui se sont penché un peu sur le sujet ont du rapidement remarquer la présence de composants qui rebutent souvent (et souvent à tord) l'électronicien : des selfs (bobinages). Composants nécessaires de par les fréquences de fonctionnement mise en jeu (quelques centaines de KHz à un peu plus de 1 MHz). Le theremin est un instrument qui delivre des sons audibles (dans la bande de fréquences 20 à 20000Hz), mais utilise, pour générer ces sons audibles, des signaux haute fréquence inaudibles qui sont mélangés entre eux, et dont le produit du mélange crée des signaux audibles (d'autres signaux inaudibles sont également créés, mais ils sont ignorés car sans interêt dans ce cas précis).

Le principe de base repose sur deux oscillateurs HF (Haute Fréquence), un générant une fréquence fixe, et l'autre générant une fréquence variable. Les deux signaux générés (le fixe et le variable) dont la fréquence est de l'ordre de quelques centaines de KHz (et donc totalement inaudibles), sont mélangés de telle sorte que l'on obtienne leurs somme et leur différence. Le filtrage qui fait suite au mélangeur permet de ne conserver que la différence, qui se situe dans le domaine des basses fréquences (sons audibles). Un exemple concret : le premier oscillateur (fixe) délivre un signal de fréquence 800,000 KHz, et le second oscillateur (dont la fréquence peut varier en fonction de la position de la main par rapport à l'antenne) délivre un signal de fréquence 800,440 KHz. Leur mélange donnera un signal "somme" de fréquence 1600,440 KHz (inaudible), et un signal "différence" de fréquence 440 Hz (audible, c'est le célèbre La du diapason).
avatar
cessybo

Messages : 5501
Date d'inscription : 02/03/2017
Localisation : Région Genevoise, côté Français.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les instruments extraordinaires :

Message par chatouille le Jeu 11 Jan - 15:25

Étonnante sonorité qui s’apparente étrangement à une voix humaine plaintive

chatouille

Messages : 471
Date d'inscription : 20/03/2015
Age : 77

Revenir en haut Aller en bas

Instruments divers de musique indienne

Message par cessybo le Jeu 11 Jan - 20:55

Musique indienne : Les voix du vent :



Bâton amérindien :

avatar
cessybo

Messages : 5501
Date d'inscription : 02/03/2017
Localisation : Région Genevoise, côté Français.

Revenir en haut Aller en bas

L'ingéniosité extravagante, fantasque et un peu folle de certains inventeurs m'amuse beaucoup !

Message par cessybo le Ven 12 Jan - 10:36




Et, si certaines d'entre vous aiment la fessée, sachez que vous pouvez la recevoir en musique !  Ça change tout !

avatar
cessybo

Messages : 5501
Date d'inscription : 02/03/2017
Localisation : Région Genevoise, côté Français.

Revenir en haut Aller en bas

Un homme 90 instruments

Message par cessybo le Sam 13 Jan - 12:20

Si vous avez vu « Pulp Fiction », vous la connaissez sûrement. Chanson populaire d’origine grecque, « Misirlou » a été popularisée dans les années 60 par le guitariste Dick Dale, l’un des pionniers de la surf music, qui a repris cet air à la guitare électrique.

En 1994, ce morceau a été choisi par Quentin Tarantino pour la bande son de son célèbre film, et des dizaines de versions ont suivi depuis.

Mais celle de Joe Penna alias MysteryGuitarMan est assurément à part. Ce musicien, qui totalise près de 3 millions d’abonnés sur sa chaîne Youtube, a décidé de reprendre le thème de « Misirlou » avec pas moins de 90 instruments différents, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en haut de cet article. Les maîtrise-t-il tous réellement? C’est une autre question, mais le résultat vaut tout de même le détour.

« Combien d’instruments pouvez-vous reconnaître? », a aussi demandé MysteryGuitarMan à ses fans. L’un d’entre eux a tout de même réussi à en identifier une cinquantaine, parmi lesquels des classiques comme la trompette, le violon et le piano, mais aussi le bongo, la mandoline, le sitar ou encore le marimba.



avatar
cessybo

Messages : 5501
Date d'inscription : 02/03/2017
Localisation : Région Genevoise, côté Français.

Revenir en haut Aller en bas

Un virtuose de la feuille

Message par cessybo le Lun 15 Jan - 14:08

avatar
cessybo

Messages : 5501
Date d'inscription : 02/03/2017
Localisation : Région Genevoise, côté Français.

Revenir en haut Aller en bas

Instruments de musique rares

Message par cessybo le Mer 17 Jan - 15:40




avatar
cessybo

Messages : 5501
Date d'inscription : 02/03/2017
Localisation : Région Genevoise, côté Français.

Revenir en haut Aller en bas

La "marble machine"

Message par cessybo le Jeu 18 Jan - 11:53

Le suédois Martin Mollin a travaillé pendant quatorze mois sur cette incroyable instrument qui utilise 2000 billes...

Il y a un peu plus d’un an, l’artiste suédois Martin Mollin a eu une idée un peu folle. Son rêve : construire une machine capable de créer de la musique à partir de billes. Pendant quatorze mois, le musicien, connu aussi sous le nom de Wintergatan, dessine, découpe, assemble des pièces de bois, des cordes, des bouts d’instruments pour finalement obtenir un résultat poétique et surprenant.

Le principe est simple, un circuit de 2 000 billes alimente une grosse caisse, un xylophone ou encore les cordes d’une basse. Le suédois a mis en ligne sur sa chaîne Youtube l’intégralité du processus de création de la machine, qui devait initialement durer deux mois. Il lui en aura fallu quatorze pour boucler son invention.





avatar
cessybo

Messages : 5501
Date d'inscription : 02/03/2017
Localisation : Région Genevoise, côté Français.

Revenir en haut Aller en bas

Gayageum

Message par cessybo le Dim 21 Jan - 11:28

Luna Lee, une joueuse émérite de Gayageum, un instrument traditionnel coréen, rend hommage à Prince en interprétant
son célèbre tube "Purple rain".

avatar
cessybo

Messages : 5501
Date d'inscription : 02/03/2017
Localisation : Région Genevoise, côté Français.

Revenir en haut Aller en bas

Le Guzheng

Message par cessybo le Mar 23 Jan - 11:36

Le guzheng  est un instrument de musique à cordes pincées traditionnel chinois de la famille des cithares sur table, dont les plus anciennes traces datent du IIIe siècle avant notre ère. signifie ancien et zhēng veut dire cithare.

Selon une légende, il y avait un roi qui avait deux filles très douées qui adoraient jouer de cet instrument. Il est arrivé un temps où le roi devient trop vieux et il a envie de passer cet instrument à l'une d’elles. Cependant, ses deux filles voulaient l’avoir. Le roi était vraiment triste de n’avoir qu'un seul instrument, et pour finir, désespéré, il décida de couper cet instrument en deux. Une avait douze cordes et l’autre treize. À sa grande surprise, le nouvel instrument avait des sons doux et encore plus beaux que l’original. Le roi, tout content, donna un nouveau nom à ce nouvel instrument : « zheng ».

Le guzheng a été introduit dans d'autres pays avoisinant et copié pour devenir de nombreux instruments asiatiques comme le koto japonais, le kayagum coréen ou encore le dàn tranh vietnamien. On retrouve également ce type d'instrument au cœur de l'Asie centrale, avec le zhetygen au Kazakhstan.





Il comporte généralement 21 cordes placées sur 21 chevalets mobiles utilisés pour accorder l'instrument; le nombre de cordes diffère selon le type de zheng (certains ont plus d'une trentaine de cordes).

Dans le cas le plus courant (21 cordes), l'instrument est accordé selon une gamme pentatonique, fréquemment en ré majeur (ré - mi - fa# - la - si). La tessiture de l'instrument est de quatre octaves ( généralement du ré1 au ré5 ). L'instrument comporte souvent quatre cordes de la vertes, pour aider l'instrumentiste à se repérer visuellement.
Alors que la main droite pince les cordes avec un plectre (une sorte de ruban adhésif spécial permet de faire tenir les plectres aux doigts), la main gauche touche les cordes afin de produire non seulement la hauteur voulue, mais aussi une multitude de timbres.

À l'origine, le zheng se jouait au sein d'ensembles de musique de cour. Depuis le XIXe siècle, c'est devenu un instrument soliste, son répertoire s'est étendu et sa technique est devenue plus complexe. Il existe aujourd'hui plusieurs écoles de gǔzhēng, notamment aux États-Unis.
avatar
cessybo

Messages : 5501
Date d'inscription : 02/03/2017
Localisation : Région Genevoise, côté Français.

Revenir en haut Aller en bas

La guimbarde

Message par cessybo le Ven 26 Jan - 18:23

avatar
cessybo

Messages : 5501
Date d'inscription : 02/03/2017
Localisation : Région Genevoise, côté Français.

Revenir en haut Aller en bas

Un instrument extraordinaire : la harpe.

Message par cessybo le Dim 28 Jan - 18:25

avatar
cessybo

Messages : 5501
Date d'inscription : 02/03/2017
Localisation : Région Genevoise, côté Français.

Revenir en haut Aller en bas

Mogees, un curieux instrument de musique

Message par cessybo le Ven 2 Fév - 17:24

Interactive Music Battles, le premier jeu interactif, basé sur des objets connectés, permet à ses utilisateurs de faire de la musique de manière intuitive grâce à un capteur de mouvement, et de partager ses batailles musicales sur les réseaux sociaux. Le deuxième dispositif appelé Mogees, qui une fois connecté à un Smartphone, transforme n’importe quelle surface, arbre, table, abribus, ballon, en instrument de musique à reconnaissance gestuelle.
Ces dispositifs issus des recherches de l’Ircam, offrent la possibilité aux utilisateurs d’explorer l’univers de création musicale et d’en interroger les perspectives.





La synthèse numérique, les nouvelles interfaces gestuelles démultiplient les possibilités d'expression musicale, en complément et non en opposition aux instruments traditionnels. C'est la pratique quotidienne de la création à l'Ircam, selon des approches artistiques très diverses. J'y vois un changement potentiellement important tant dans l'éveil et la pédagogie musicales que dans la création et ses modes de diffusion. De tels dispositifs contribuent aussi à diversifier les cadres des pratiques, dans la rue et l'univers quotidien, au-delà du rituel du concert en salle et en créant une continuité entre instrument et installation.
Les possibilités sonores sont infinies, mais leurs modalités de contrôle expressif plus limitées qu'avec les instruments acoustiques, quoiqu'à certains égards beaucoup plus riches que ne le permettent les synthétiseurs électroniques commandés par clavier. Comme toute technique, elle peut être mise au service d'une approche esthétique exigeante qui en intègre les contraintes. Dans le champ des musiques actuelles, il y a aussi d'ores et déjà plusieurs groupes et artistes connus qui sont intéressés à concevoir et diffuser des chansons interprétables avec le dispositif. Ainsi, lors de sa présentation publique hier (jeudi 12) à la Gaîté Lyrique, Jean-Michel Jarre a manifesté son intérêt pour Mogees.
avatar
cessybo

Messages : 5501
Date d'inscription : 02/03/2017
Localisation : Région Genevoise, côté Français.

Revenir en haut Aller en bas

7 instruments qui sortent de l'ordinaire. C'est très curieux

Message par cessybo le Ven 2 Fév - 17:29

avatar
cessybo

Messages : 5501
Date d'inscription : 02/03/2017
Localisation : Région Genevoise, côté Français.

Revenir en haut Aller en bas

Roger Whittaker, whistler

Message par cessybo le Jeu 8 Mar - 16:36

avatar
cessybo

Messages : 5501
Date d'inscription : 02/03/2017
Localisation : Région Genevoise, côté Français.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les instruments extraordinaires :

Message par LARA BAÏKAL le Jeu 8 Mar - 20:00

Very Happy



_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty


Jefferson. 
avatar
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 21592
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les instruments extraordinaires :

Message par cessybo le Jeu 8 Mar - 20:52

Siffler demande un long apprentissage et du souffle. Quand l'étais ado, j'y arrivais assez bien, mais pas avec une telle technique.
Les trémolos et les notes hautes sont difficiles à réussir.
avatar
cessybo

Messages : 5501
Date d'inscription : 02/03/2017
Localisation : Région Genevoise, côté Français.

Revenir en haut Aller en bas

Connaissez-vous l'euphonium ?

Message par cessybo le Dim 1 Avr - 22:01




avatar
cessybo

Messages : 5501
Date d'inscription : 02/03/2017
Localisation : Région Genevoise, côté Français.

Revenir en haut Aller en bas

Le cor des Alpes

Message par cessybo le Mar 17 Avr - 10:52










avatar
cessybo

Messages : 5501
Date d'inscription : 02/03/2017
Localisation : Région Genevoise, côté Français.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les instruments extraordinaires :

Message par LARA BAÏKAL le Mar 17 Avr - 13:02

Merci Cessybo, je n'ai jamais entendu ces instruments pour de vrai Smile

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty


Jefferson. 
avatar
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 21592
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum