Avec la crise migratoire, la relation entre les deux puissances transalpines s’était vraiment dégradée. Emmanuel Macron et Paolo Gentiloni devraient désormais trouver un terrain d’entente, et bien plus large