L'ambassadrice américaine à l'ONU, Nikki Haley, a présenté jeudi ce qu'elle dit être des débris du missile tiré le 4 novembre par les rebelles yéménites houthis vers le sol saoudien, et intercepté en vol. L'Iran a aussitôt démenti.