Clemenceau et le Pouvoir

« La France, pays où il est souvent utile de montrer ses vices, et toujours dangereux de montrer ses vertus. »

«La vie m’a appris qu’il y a deux choses dont on peut très bien se passer : la présidence de la République et la prostate. »

«Un escalier de ministère est un endroit où des gens qui arrivent en retard croisent des gens qui partent en avance. »

«Un traître est celui qui quitte son parti pour s’inscrire à un autre ; et un converti, celui qui quitte cet autre pour s’inscrire au vôtre. »

«En politique, on succède à des imbéciles et on est remplacé par des incapables. »

«La démocratie, c’est le pouvoir pour les poux de manger les lions. »

« Politique intérieure? Je fais la guerre. Politique étrangère? Je fais la guerre. »

«Pour prendre une décision, il faut être un nombre impair de personnes, et trois c’est déjà trop. »

«L’inconvénient, c’est que les juges n’ont de choix qu’entre deux carrières : l’héroïsme ou la domesticité. Chacun choisit pour son compte, et c’est le bon justiciable qui fait les frais de ce choix. »

«Une dictature est un pays dans lequel on a pas besoin de passer toute une nuit devant son poste pour apprendre le résultat des élections. »

«Car lorsqu’on aura bien mis dans la tête de tout ce monde que la justice est une duperie, et que c’est la force seule qui décide, le nombre s’apercevra que la force est en lui, et la tentation d’en user sera grande »