25 Octobre 732 - Poitiers...

Aller en bas

25 Octobre 732 - Poitiers...

Message par Zigomar le Dim 22 Oct - 12:05


Il est des événements et des dates hautement symboliques dans la généalogie et le calendrier de notre riche et passionnante Histoire de France, l’An 732 tient encore - pour combien de temps - une place inaltérable dans notre mémoire collective. A tel point que certains, et pour cause, agissent avec force et insistance pour que disparaisse  définitivement de nos livres d’Histoire cette date associée à un héroïque haut fait d’armes de nos lointains ancêtres...
Au début du VIIIème siècle, le royaume des Francs est en principe gouverné par la dynastie des souverains Mérovingiens. Mais le chef de l’administration et de l’armée, porte-parole de l’aristocratie, le maire du palais, est le véritable maître. Depuis la fin du VIIè siècle, la famille des Pippinides, contrôle cette éminente fonction régalienne. En 732, un homme passé depuis à la postérité, intemporel, Charles Martel est maire du palais d’Austrasie et de Neustrie.
Petit retour en arrière…
711. Les musulmans s’emparent du royaume des Wisigoths, qui contrôlaient alors toute la péninsule Ibérique. Les zones comprises entre le sud de l’Aquitaine et le nord de l’Espagne musulmane restent indécises. Elles sont parcourues en tous sens par des hordes de pillards musulmans qui massacrent les populations qui s’enfuient de ces régions. Plus au sud, les Arabes et les Berbères fondent au VIIIème siècle une principauté, l’émirat de Cordoue. Puissance militaire redoutable, l’émirat est le foyer d’une brillante et raffinée civilisation urbaine en contact permanent avec l’Afrique du Nord.
725. Le duc d’Aquitaine, Eudes, désireux de garder son indépendance se méfie des Francs, toujours prêts à lancer des incursions militaires en direction du Sud-Ouest. Eudes doit mener une délicate politique : garder son indépendance et défendre sa capitale, Toulouse, assiégée par les musulmans d’Espagne qui font main basse sur la Septimanie -le Languedoc actuel-  en prenant Narbonne, Carcassonne et Nîmes.
732. Au mois d’octobre, les sarrasins conduits, par leur nouveau gouverneur Abd al-Rahman, décident d’une nouvelle incursion conquérante et franchissent en force les Pyrénées, soumettent et ravagent la Cerdagne. Les chroniqueurs de l’époque évoquent une armée regroupant plusieurs centaines de milliers d’hommes…- un chiffre, toutefois, en probable exagération…
Il n’en resta pas moins que… Le duc Eudes est totalement pris au dépourvu. Il ne s’attendait pas à une attaque aussi fulgurante et pensait qu’Abd al-Rahman commencerait par attaquer Toulouse en premier. La cavalerie Berbère vient rapidement à bout des Basques, gardiens des cols, et fond sur Bordeaux.
Eudes y a rassemblé ses fidèles, mais, battu sous les murs de la ville, il doit se replier vers le nord et, bon gré mal gré, se réfugier auprès de Charles Martel pour lui demander aide, assistance et secours. Le maire du palais, hardi guerrier mais fin politique,trouve là une occasion inespérée de reprendre pied en Aquitaine et par là même d’y affermir son pouvoir. Il peut tenter également de mettre un terme aux raids dévastateurs des pillards sarrasins qui, depuis 719, n’hésitent pas à pénétrer toujours plus profondément dans le royaume en suivant les vallées du Rhône et de la Saône. Réunissant la noblesse et une armée de fantassins, Charles Martel se dirige vers Saint-Martin de Tours, la puissante et riche abbaye de la vallée de la Loire maintenant  directement menacée par l’émir Abd al-Rahman.
L’armée sarrasine, composée de Berbères et menée par les Arabes, invincible et sûre de son fait, opère en ordre dispersé, à la recherche de butins. Elle multiplie les razzias, pillages, mises à sac, enlèvements de personnes destinées à l’esclavage. Les Sarrasins prennent d’assaut, dévastent et saccagent les villes où se trouvent les richesses et principalement les opulents établissements religieux telle la basilique Saint-Hilaire de Poitiers. Ne rencontrant pratiquement aucune résistance à leur avancée, les Sarrasins  se mettent en marche sur l’abbaye, tant convoitée, de Saint-Martin de Tours.
Cependant…à l’annonce de l’arrivée de l’armée des Francs de Charles Martel et du duc Eudes, les Maures, préférant éviter un engagement direct et d’envergure, se replient lentement vers le sud en direction de Poitiers. Durant une semaine ont lieu plusieurs affrontements dispersés. Les escarmouches succèdent aux embuscades. Puis prenant l’initiative, malgré un ennemi numériquement supérieur, Charles Martel décide alors du choc frontal entre les deux armées...
25 OCTOBRE 732. Entre Tours et Poitiers, aux alentours de Moussay, Charles Martel, en rusé chef de guerre, dispose une partie de son armée, les fantassins, en lignes face à l’ennemi, en dissimulant le gros de sa cavalerie sur des collines boisées à proximité immédiate. Charles Martel parcourt les rangs,galvanisant ses troupes par des attitudes et paroles martiales et en donnant l’exemple par son courage et sa témérité. L’armée des Francs et du duc d’Aquitaine s’avance au combat. Abd al-Rahman, invaincu jusqu’à ce jour, peut compter sur une puissante cavalerie légère et lance immédiatement ses guerriers contre les troupes de Charles et d’Eudes. Mais ces cavaliers, armés de cimeterres et de javelots, sont habitués aux chocs rapides et leur élan se brise continuellement sur les lignes compactes et infranchissables, hérissées de lances, des guerriers Francs. Le combattant franc est surtout un fantassin…la diffusion, plus tard, de l’étrier, vers l’époque carolingienne, renforcera considérablement le rôle essentiel de la cavalerie dans les guerres futures.
Les Francs qui combattent, donc, majoritairement à pieds, sont équipés d’armes défensives efficaces : Ils portent cotte de mailles, bouclier et casque. Leur armement offensif est constitué d’une épée courte, ou couteau de guerre, le scramasaxe, d’une épée plus longue aussi pour certains ainsi que d’une arme de jet : une hacha à deux tranchants - la francisque - , d’une lance au fer en forme de laurier - la framée - et d’un javelot, l’angon, muni d’une pointe barbelée. Certains guerriers possèdent aussi un arc pour compléter l‘armement.
Après plusieurs assauts infructueux des Arabes, Charles Martel décide de passer à l’offensive et fait donner la cavalerie franque en réserve sur les collines. Les cavaliers Francs, juchés sur de lourds et puissants destriers, se jettent alors dans la bataille, semant surprise et confusion chez l’ennemi, et balaient les troupes sarrasines sur leur passage. La mêlée furieuse, impitoyable, sanglante, au corps à corps sans merci, tourne, au fil des heures, à l’avantage des Francs.
Le chef des Maures…L’émir Abd al-Rahman est tué dans les combats. Déroutés par leurs échecs répétés et la mort de l’émir, les sarrasins abandonnent la partie et se retirent à la faveur de la nuit.
Au petit matin, Charles Martel s’empare de leur camp sans coup férir et fait main basse sur l’énorme butin des Sarrasins qui s’enfuient et regagnent l’Espagne précipitamment.
Le retentissement de cette bataille est considérable. Les contemporains y voient une victoire des chrétiens sur les musulmans et la manifestation de la protection divine à l’égard de Charles Martel. Pendant les années suivantes, Charles Martel va guerroyer et soumettre la Bourgogne et la Provence. C’est son fils, Pépin le Bref,  1er Carolingien et ancêtre des Capétiens, qui achève la conquête de l’Aquitaine et de la Septimanie.
Que penser de cette épopée historique en ce jour anniversaire ? Que la France est plus fragile que n’importe quelle autre nation en Europe, parce que sa construction, longue et tumultueuse, a défié la logique. Elle n’aurait jamais existé s’il ne s’était trouvé, par extraordinaire, voire par impossible, une lignée de souverains et de monarques animés par un même projet, une même idée, une même vision, d’une même et seule volonté, dont elle est issue. Quarante rois la firent en mille ans; cinq républiques sont sur le point de la détruire en deux siècles à peine...
avatar
Zigomar

Messages : 806
Date d'inscription : 27/09/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: 25 Octobre 732 - Poitiers...

Message par LARA BAÏKAL le Dim 22 Oct - 12:32

Merci de nous rappeler ce brillant passage de notre histoire que certains veulent reléguer aux oubliettes.


Passionnant exposé de ces temps lointains où les hommes de France étaient fiers et courageux.

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty


Jefferson. 
avatar
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 20165
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: 25 Octobre 732 - Poitiers...

Message par mareaction le Dim 22 Oct - 13:04


_________________
La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.
Lawrence W. Reed  

avatar
mareaction

Messages : 14846
Date d'inscription : 12/03/2015
Age : 79
Localisation : Provence

Revenir en haut Aller en bas

Re: 25 Octobre 732 - Poitiers...

Message par printemps le Dim 22 Oct - 17:49

Merci pour l'info 732, je vais en faire part sur un autre forum !!!!!!

printemps

Messages : 2042
Date d'inscription : 06/04/2017
Age : 77
Localisation : Hyères les palmiers

Revenir en haut Aller en bas

Re: 25 Octobre 732 - Poitiers...

Message par cessybo le Dim 22 Oct - 18:16

Si un prof ou un instit imprudent s'avisait d'enseigner aux élèves musulmans de sa classe, qu'en 732, un dénommé Charles Martel a sauvé la Gaule et la civilisation chrétienne du péril musulman, qu'il a battu les armées sarrasines et les a obligées à repasser les Pyrénées, il a du souci à se faire pour le reste de l'année scolaire.

Ce qu'il faut dire, c'est que l'Islam, sous la protection d'Allah (que son nom soit béni !) a écrasé la Perse, l'empire de Byzance et occupé l'Espagne.
C'est tout. Il ne s'est rien passé d'autre.

Et tout cela avec le complicité de ceux qui ont modifié les programmes de l'histoire de France.

Jusques à quand l'accepterons-nous ? 


avatar
cessybo

Messages : 4601
Date d'inscription : 02/03/2017
Age : 86
Localisation : Région Genevoise, côté Français.

Revenir en haut Aller en bas

Re: 25 Octobre 732 - Poitiers...

Message par LARA BAÏKAL le Dim 22 Oct - 18:21

Jolie Marianne Smile


Pourtant cette partie de l'histoire était bien dans le programme il n'y a pas si longtemps sans compter la Chanson de Roland que nous apprenions en littérature.

_________________
Quand l'injustice devient une loi, la résistance devient un devoir.
When Injustice becomes law, resistance becomes duty


Jefferson. 
avatar
LARA BAÏKAL
Admin

Messages : 20165
Date d'inscription : 11/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: 25 Octobre 732 - Poitiers...

Message par Torofurieu30 le Lun 23 Oct - 16:35

A propos de Rolland, il ne fut pas battu à Roncevaux par les Sarazins, mais par les Vascons, autrement dit les Basques ! Qui lui avaient tendu une embuscade dans un passage des Pyrénées particulièrement difficile où les lourds cavaliers francs furent précipités au ravin par les avalanches de pierres déclenchés par leurs adversaires...
avatar
Torofurieu30

Messages : 1088
Date d'inscription : 15/02/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: 25 Octobre 732 - Poitiers...

Message par Volog le Lun 23 Oct - 23:44

cessybo a écrit:Si un prof ou un instit imprudent s'avisait d'enseigner aux élèves musulmans de sa classe, qu'en 732, un dénommé Charles Martel a sauvé la Gaule et la civilisation chrétienne du péril musulman, qu'il a battu les armées sarrasines et les a obligées à repasser les Pyrénées, il a du souci à se faire pour le reste de l'année scolaire.

Ce qu'il faut dire, c'est que l'Islam, sous la protection d'Allah (que son nom soit béni !) a écrasé la Perse, l'empire de Byzance et occupé l'Espagne.
C'est tout. Il ne s'est rien passé d'autre.

Et tout cela avec le complicité de ceux qui ont modifié les programmes de l'histoire de France.

Jusques à quand l'accepterons-nous ? 




cessybo




Ton islamophobie va t'étouffer un jour.

Volog

Messages : 424
Date d'inscription : 16/10/2017

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum