Le mot "égalité" n'a plus sa place sur les frontons des bâtiments publics.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le mot "égalité" n'a plus sa place sur les frontons des bâtiments publics.

Message par quoikicause le Ven 13 Oct - 14:03

Tant soit que ce mot ait jamais eu un sens réel dans la vie de tous les jours, voilà que le pouvoir autorise les villes à décider du montant des amendes en matière de stationnement.
La loi, le code de la route en l'occurrence n'a plus sa place au nom de l'égalité.
J'ai entendu que dans une ville, socialo-pastèque, l'amende serait de 60 euros pour non paiement du stationnement, soit le montant d'une journée de parking.
Ailleurs, l'amende resterait à 17 euros, comme le prévoit l'amende de 1ère classe au code de la route pour ce genre d'infraction.
Nous vivons une période formidable en macronie.
Bon, on sait, l'égalité devant la loi en France, c'est comme pour tout le reste, juste une lubie qui n'a jamais été appliquée.

quoikicause

Messages : 887
Date d'inscription : 18/03/2017
Localisation : est de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mot "égalité" n'a plus sa place sur les frontons des bâtiments publics.

Message par chatonsargel le Ven 13 Oct - 15:28

quoikicause a écrit:Tant soit que ce mot ait jamais eu un sens réel dans la vie de tous les jours, voilà que le pouvoir autorise les villes à décider du montant des amendes en matière de stationnement.
La loi, le code de la route en l'occurrence n'a plus sa place au nom de l'égalité.
J'ai entendu que dans une ville, socialo-pastèque, l'amende serait de 60 euros pour non paiement du stationnement, soit le montant d'une journée de parking.
Ailleurs, l'amende resterait à 17 euros, comme le prévoit l'amende de 1ère classe au code de la route pour ce genre d'infraction.
Nous vivons une période formidable en macronie.
Bon, on sait, l'égalité devant la loi en France, c'est comme pour tout le reste, juste une lubie qui n'a jamais été appliquée.

A Grenoble cette amende est passée, je crois, de 13 à 135 euros.

chatonsargel

Messages : 129
Date d'inscription : 18/07/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mot "égalité" n'a plus sa place sur les frontons des bâtiments publics.

Message par pannecouk le Ven 13 Oct - 20:15

ah ah une pompe à fric s'est fait pour aspirer du fric
faudra bien compenser le manque de dotations

_________________
macron n'étant pas mon président de choix inutile de venir me casser les cacahuètes avec  le mot respect
avatar
pannecouk

Messages : 1685
Date d'inscription : 13/03/2017
Age : 66
Localisation : hauts de france

Revenir en haut Aller en bas

soit dit, en passant

Message par cessybo le Sam 14 Oct - 11:48

L’égalité n’a jamais vraiment existé. C’est une vue de l’esprit.

Surtout en France !

Comme il n’est pas possible d’élever les petits au niveau des grands, on coupe tout ce qui dépasse et, de cette façon, les grands se retrouvent au niveau des petits.

Ainsi, tout le monde est aligné dans la médiocrité.

 

La liberté, c’est un peu pareil.

Tu es libre d’accepter les contraintes qui te sont imposées puisque “la liberté de l’un s’arrête là où commence celle de l’autre”.

C’est d'ailleurs une bonne loi que beaucoup de gens oublient au nom du principe “où il y a de la gêne, y’a pas de plaisir !”

 

Quant à la fraternité...

Depuis que les grands frères imposent leurs lois dans les quartiers, il est difficile d’échapper aux cinq piliers, sinon gare à toi.

D’ailleurs, pourquoi toujours invoquer la fraternité et jamais la sororité ?

Qu’en pensent les frangines qui ne peuvent même pas s’habiller comme elles le souhaitent ?
avatar
cessybo

Messages : 2700
Date d'inscription : 02/03/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mot "égalité" n'a plus sa place sur les frontons des bâtiments publics.

Message par ledevois le Sam 14 Oct - 11:51

cessybo a écrit:L’égalité n’a jamais vraiment existé. C’est une vue de l’esprit.

Surtout en France !

Comme il n’est pas possible d’élever les petits au niveau des grands, on coupe tout ce qui dépasse et, de cette façon, les grands se retrouvent au niveau des petits.

Ainsi, tout le monde est aligné dans la médiocrité.

 

La liberté, c’est un peu pareil.

Tu es libre d’accepter les contraintes qui te sont imposées puisque “la liberté de l’un s’arrête là où commence celle de l’autre”.

C’est d'ailleurs une bonne loi que beaucoup de gens oublient au nom du principe “où il y a de la gêne, y’a pas de plaisir !”

 

Quant à la fraternité...

Depuis que les grands frères imposent leurs lois dans les quartiers, il est difficile d’échapper aux cinq piliers, sinon gare à toi.

D’ailleurs, pourquoi toujours invoquer la fraternité et jamais la sororité ?

Qu’en pensent les frangines qui ne peuvent même pas s’habiller comme elles le souhaitent ?

 La France est une grande théorie gauchiste ----comme l'urss , et rien a évolué --- un pays mafieux la France et corrompu -

_________________
Il ne peut y avoir de liberté sans autonomie, ni de paix sans pain
Pierre Rabhi
avatar
ledevois

Messages : 2891
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 77
Localisation : les Cévennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mot "égalité" n'a plus sa place sur les frontons des bâtiments publics.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum